Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message Auteur
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Ven 29 Fév 2008 - 11:30

Démantèlement de l'ex-Clémenceau : des "vérifications" repoussent le choix
Des "vérifications" auprès des entreprises candidates au démantèlement de l'ex-Clémenceau expliquent le délai supplémentaire pour choisir l'entreprise retenue, a indiqué jeudi le ministère de la Défense.
"Le gouvernement souhaitait faire les choses de manière extrêmement stricte et extrêmement robuste" pour désigner l'entreprise chargée du démantèlement, après les tribulations de la coque entre Toulon, l'Inde et la Bretagne l'année dernière, a indiqué le porte-parole adjoint du ministère lors de son point presse hebdomadaire.
"Il y a une vérification de la production effective d'un certain nombre de documents", et "cette vérification fait qu'on est un peu au delà des délais" annoncés pour le choix de l'entreprise, a déclaré le général Christian Baptiste.
"L'administration française attend un certain nombre de certificats attestant des autorisations sociales, fiscales, environnementales" accordées aux entreprises, a-t-il expliqué.
Pour les entreprises étrangères, il faut la "production d'autorisation d'importation", a-t-il précisé.
Cinq sociétés sont en lice pour ce marché. En novembre, le ministre de la Défense Hervé Morin avait indiqué que le nom de l'entreprise retenue devrait pouvoir être annoncé pour Noël.

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3093 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Mar 11 Mar 2008 - 18:08

Une petite vidéo sur le clem


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
envoyé par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
gerard74




Age : 69 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 88 Localisation : Bourg-saint-Andéol Emploi/loisirs : Retraité/Photographie, informatique, voyage en camping car

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Racontez comment se passait le quotidien siouplé Jeu 24 Avr 2008 - 19:49

Génial cette vidéo !

Comment çà se passait à bord ? Il était possible d'aller voir un appontage ou un envol à tout moment ? Dans la vidéo, le jeune homme qui enfile une tenue verte avant de monter sur le pont d'envol avait un rôle particulier à jouer ou est-ce la couleur des "touristes".
Y avait-il es équipes spécialisées pour repeindre le navire ? Les différents corps de métiers étaient-il amenés à se côtoyer ou l'équipage vivait en "castes"?
Les fascicules étaient édités de façon systématique à chaque campagne ? Qui était chargé de çà ? Des photographes et journalistes dont c'était la seule occupation à bord ou ils faisaient çà sur leur temps "libre" ?
avatar
Icamarine




Age : 49 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 320 Localisation : Le bout du monde Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Ven 25 Avr 2008 - 21:45

Bonjour Icamarine,

Que de questions d'un coup ! je vais essayer de répondre de mon mieux....

- au sujet des appontages et également catapultage, nous avions tous loisirs d'y assister en fonction de nos disponibilités de service, le service à la mer est organisé de quatre heures en quatre heures et le personnel est partagé en tiers que ce soit le jour ou la nuit il y a un tiers de l'équipage qui travaille, un tiers de quart et un tiers au repos.
Le quart consiste à faire en sorte que le navire soit opérationnel 24 heures sur 24, le travail consiste à un entretien général du matériel (valable le jour seulement... c'est évident) et pendant les heures de repos la liberté est complète en dehors d'exercices impromptus de sécurité ou entrainements particuliers.

Voici pour la première question .... je reviendrai plus tard pour les autres questions .... le temps de revisionner cette vidéo...

Amitiés
Gérard
avatar
gerard74




Age : 69 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 88 Localisation : Bourg-saint-Andéol Emploi/loisirs : Retraité/Photographie, informatique, voyage en camping car

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Dim 27 Avr 2008 - 12:21

Icamarine a écrit:
Génial cette vidéo !

Comment çà se passait à bord ? Il était possible d'aller voir un appontage ou un envol à tout moment ? Dans la vidéo, le jeune homme qui enfile une tenue verte avant de monter sur le pont d'envol avait un rôle particulier à jouer ou est-ce la couleur des "touristes".
Y avait-il es équipes spécialisées pour repeindre le navire ? Les différents corps de métiers étaient-il amenés à se côtoyer ou l'équipage vivait en "castes"?
Les fascicules étaient édités de façon systématique à chaque campagne ? Qui était chargé de çà ? Des photographes et journalistes dont c'était la seule occupation à bord ou ils faisaient çà sur leur temps "libre" ?

Bonnes questions Icamarine !
Sur un bateau de la Royale, il n'y a pas de lieu de promenade. Pas question d'aller se ballader sur le pont d'envol ou en passerelle si ce n'est pas notre poste de travail ou de veille...surtout pendant les mouvements aviation !
Chaque homme sur le pont a une fonction bien définie (comme chaque homme à bord d'ailleurs), il porte un maillot représentant sa tâche : jaune pour les chef de pont d'envol et hangar (PEH) on les appelle les "chiens jaunes" il dirigent les avions sur le pont (aux ordres de l'officier aviation qui est situé en passerelle avia). Il y a les équipe d'élinguages,(maillot vert avec une bande verticale noire... si ma mémoire est bonne) chargées d'accrocher l'avion sur le patin de catapulte, de poser et d'enlever les cales de roues et les sésines, il y a aussi un spécialiste : le décrocheur qui décroche le brin d'appontage de la crosse de l'avion lorsqu'il y a un "coinçage", il y a aussi les hommes du carburant, en rouge, les hommes de sécurité que nous appelions les "hommes amiante" leur combinaison étaient en amiante à l'époque ! (amiante et Clem ! toute une histoire ! !), il y avait aussi les hommes d'escadrille (les mécanos avia, les électriciens avia etc...) l'équipe de santé, etc.
Pour les autres, il pouvaient assister aux mouvements aviation depuis les sponçons de l'îlot (sortes de petits balcons accrochés sur l'îlot). C'est de là que Gérard74 et moi avons pris nos photos... quoique je soupçonne Gérard74 d'en avoir pris depuis la passerelle timonerie.

Pour la peinture c'est plus simple. L'équipage est réparti dans les postes par spécialité (les manoeuvriers, les fusiliers, les transmission, les mécanos etc...) un poste (80 hommes environ) forme une compagnie. Chaque compagnie est responsable de l'entretient et de la sécurité de ses locaux et de son matériel. Ce qui veut dire que chacun repeind ses locaux et son matériel. Si dans la marine à voile on garde une main pour soi et une main pour le bateau, dans la Royale on garde une main pour le bateau et l'autre pour le pinceau !... le sel est corrosif, on peint beaucoup !

Tous les corps de métier se côtoient, il n'y a pas de caste. Par contre il y a des spécialistes qui sont un peu privilégiés, il est préférable de ne pas se facher avec eux ! comme les cuistots par exemple.

Pendant la campagne du Pacifique 68, nous avions embarqués des appelés. Certains d'entre eux, sélectionnés selon leur profession dans le civil (2 d'entre eux étaient journalistes), assuraient l'animation et les distractions à bord (la TV du bord, les fascicules, les jeux sur le pont d'envol les jours de détente en mer, comme l'animation du foyer de Vairao notre point de mouillage à Tahiti (prof de voile ou de ski nautique, concours de ping pong etc..).
Les fascicules étaient imprimés par l'imprimerie du bord.
Il n'y a pas d'édition systématique de fascicule, tout dépend du personnel du bord et du bon vouloir du commandement... Mais il est préférable d'entretenir un bon moral dans l'équipage.

barreur


Dernière édition par gégé le Dim 27 Avr 2008 - 15:12, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Dim 27 Avr 2008 - 14:00

EXCAT GEGE ,Il me semble que cela est plus juste ecuse moi Gerard 74 mais d'apres mon fils qui a fait son service sur le clem
il n'a pas pu voir les decollages facilement le pont d'envol est interdit a ceux qui n'ont rien à foutre la excuse l'expression ,bien sure ,que des privileges ont surement lieu pour les anciens du bord qui savent comment "godiller" ...LOL
_________________
Rien ne sert courir, il vaut mieux arriver en retard au boulot que d'arriver en avance au paradis surtout sur la route .....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
bout de bois
Admin



Age : 81 Date d'inscription : 11/11/2007 Nombre de messages : 1345 Localisation : AVIGNON Emploi/loisirs : RETRAITE PEINTURE ARTISTIQUE

http://www.flickr.com/photos/tableaux_michel/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Lun 28 Avr 2008 - 9:50

Je ne sais pas si l'on peut appeler ça des privilèges, mais certaines spécialités comme les radios, les transfiliste, les timoniers .... enfin ceux qui travaillent dans l'ilot ont toute latitude de pouvoir observer les mouvements avia depuis les passerelles.

Et il est vrai également que la spécialité de transfiliste donnait accès à beaucoup d'endroits du bord car il y a des téléphones et des interphones dans pratiquement tous les endroits.... ce qui fait qu'au bout de deux ans on connait très bien le bord.

Pour la peinture c'est vrai que chaque compagnie avait sa part.... mais il y a eu certaines missions de représentation qui nous ont valu des corvées de peinture sur la coque meme du navire.... il est dommage que je n'ai pris de telles photographies..... nous étions suspendu le long du navire à l'aide de bouts (je dis bouts car chacun sait bien que dans la marine il n'y a pas de cordes) et vogue la galère le pinceau ou le rouleau à la main pour faire une beauté au navire à une dizaine de metre au dessus de l'eau.
avatar
gerard74




Age : 69 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 88 Localisation : Bourg-saint-Andéol Emploi/loisirs : Retraité/Photographie, informatique, voyage en camping car

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Lun 28 Avr 2008 - 14:11

Ça ressemblait Ça ??????? gerard 74
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
_________________
Rien ne sert courir, il vaut mieux arriver en retard au boulot que d'arriver en avance au paradis surtout sur la route .....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
bout de bois
Admin



Age : 81 Date d'inscription : 11/11/2007 Nombre de messages : 1345 Localisation : AVIGNON Emploi/loisirs : RETRAITE PEINTURE ARTISTIQUE

http://www.flickr.com/photos/tableaux_michel/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Lun 28 Avr 2008 - 15:46

Oui, c'est tout à fait ça... Merci pour la photo. Ce que je ne me rappele pas c'est si je l'ai vraiment fait sur le Clem ou sur le De Grasse... mais il me semble bien que j'ai repeint le Clem tout de même, Gégé t'en rappeles tu ?

En tous cas les échafaudage de fortune étaient bien les mêmes et nous étions assurés à l'aide de bouts avec lesquels il fallait faire un noeud de chaise, c'était l'occasion de nous rappeler comment le faire.
avatar
gerard74




Age : 69 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 88 Localisation : Bourg-saint-Andéol Emploi/loisirs : Retraité/Photographie, informatique, voyage en camping car

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Lun 28 Avr 2008 - 17:13

Alors là, pour la peinture de coque (et d'ailleurs), je peux vous en raconter des kilomètres, ayant été "officier de détail" du Foch...
La peinture de coque se faisait aussi avec des "radeaux à peinture" commandés à la DP (Direction du Port) et qui étaient en fait des radeaux métalliques sur lesquels on avait monté un échafaudage. Autant vous dire qu'il fallait avoir le coeur bien accroché pour y travailler dès qu'il y avait le moindre clapot. Les marins de corvée y travaillait alors avec une brassière de sauvetage. Très pratique !

Les "corvées de peinture" étaient faites de personnel ponctionné dans chaque service à raison d'un même pourcentage. Autant vous dire que pour réunir une corvée complète, il fallait aller pleurer auprès de chaque chef de service qui trouvait toujours une bonne raison pour ne pas y envoyer son personnel. Le champion en la matière était le "chef machine" qui avait toujours des travaux urgents à faire faire par ses "bouchons gras".

Mon prédécesseur dans cette noble fonction avait jugé bon de munir le service "détail" d'un compresseur à peinture, étant données les surfaces à couvrir en "gris coque". Ce qui fait qu'un jour où le Foch était amarré aux appontement de Milhaud, je crus bon de refaire la peinture de la partie avant de la coque. J'avais juste oublié une chose : le vent qui, étant d'Est ce jour là, projeta des micro-gouttes de peinture sur... les voitures du personnel garées sur le parking. J'aime autant vous dire que je me suis fait appelé JULES et que depuis ce jour là je regardais toujours l'orientation du vent avant d'entreprendre des travaux de peinture.

COMARGOUX




Age : 67 Date d'inscription : 30/01/2008 Nombre de messages : 148 Localisation : Gers Emploi/loisirs : Histoire de la Marine et des colonies

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Lun 28 Avr 2008 - 17:57

EH OUI C‘EST COMME PISSER OOOOHHH !!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
_________________
Rien ne sert courir, il vaut mieux arriver en retard au boulot que d'arriver en avance au paradis surtout sur la route .....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
bout de bois
Admin



Age : 81 Date d'inscription : 11/11/2007 Nombre de messages : 1345 Localisation : AVIGNON Emploi/loisirs : RETRAITE PEINTURE ARTISTIQUE

http://www.flickr.com/photos/tableaux_michel/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Lun 28 Avr 2008 - 21:27

Tu as raison Bout de bois : "Qui pisse contre le vent se rince les dents !", mais ça ne s'apprend dans aucune école. Seule l'expérience personnelle compte...

COMARGOUX




Age : 67 Date d'inscription : 30/01/2008 Nombre de messages : 148 Localisation : Gers Emploi/loisirs : Histoire de la Marine et des colonies

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Lun 28 Avr 2008 - 22:54

AH C‘EST VRAI PAS D‘ECOLE MAIS DES CONSEILS D‘ANCIENS QUI NOUS DISAIENT TU MOUILLE TON DOIGT ET TU VOIS DE QUEL COTE VIENT LE VENT .... SUPER TON DICTON ..ON EN APREND TOUS LES JOURS .... salut salut
_________________
Rien ne sert courir, il vaut mieux arriver en retard au boulot que d'arriver en avance au paradis surtout sur la route .....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
bout de bois
Admin



Age : 81 Date d'inscription : 11/11/2007 Nombre de messages : 1345 Localisation : AVIGNON Emploi/loisirs : RETRAITE PEINTURE ARTISTIQUE

http://www.flickr.com/photos/tableaux_michel/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Ven 2 Mai 2008 - 20:56

Que d'histoires à raconter ! Et j'imagine qu'il doit y en avoir une flopée d'autres.
Merci, c'est un peu comme si mon père me racontait tout çà.

Mais du coup, j'ai de nouvelles questions à poser Embarassed
Courmagoux, quel est le rôle d'un officier de détail ?
Gégé, quel est le rôle d'un manoeuvre ?

Tu racontes que le décrocheur devait décoincer le brin d'appontage. A quelle occasion pouvait-il se coincer ? Les avions ne restaient pas attachés sur le bateau ?
Si j'ai bien compris : un poste = une spécialité = une compagnie. Je suppose que chaque compagnie portait un nom ? Puisque tous les corps de métier se côtoient à bord, je peux demander à un bouchon gras s'il a connu mon père ? Ou à un matelot ou un officier (mon père était officier marinier sur le Clem) ?
Où se situait le poste de travail des électroniciens chargés de dépanner et entretenir les matériels électroniques aéroportés ? Que sont ces fameux matériels électroniques aéroportés ? Et quels corps de métiers évoluaient à proximité de ces dépanneurs ?
La peinture de la coque devait être une vraie partie de plaisir par gros temps Laughing Et vous jouiez à çà en pleine mer ! Pourquoi tribord est le côté noble ? C'est le côté qui est toujours présenté à quai ?
Et pour parfaire ma curiosité pourquoi le timonier du Queen Elisabeth aurait dû amener son pavillon en premier ? Que signifie "amener le pavillon" ?

C'est tout pour le moment Very Happy
Je ramasse les copies demain Laughing
avatar
Icamarine




Age : 49 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 320 Localisation : Le bout du monde Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Sam 3 Mai 2008 - 9:00

Officier de détail (on devrait écrire détails) : Officier responsable de l'entretien des parties communes d'un bâtiment.
Chaque service (manoeuvre, artillerie, machine, etc...) étant chargé de l'entretien de ses propres locaux, le service "détail" est responsable de celui des autres locaux tels que les coursives, la cafétéria, les sanitaires et, bien sûr, la coque. Pour cela, il dispose, sur les grands bâtiments, d'une petite équipe permanente, membres de son service, et de renforts ponctuels fournis par les autres services pour les corvées importantes, par exemple la peinture de la coque ou des superstructures, ce qu'on appelle les "oeuvres mortes".
Voilà pour le "détail" qui, comme tu peux le voir sur un porte-avions, n'en est pas un (de détail)...

Quant au Queen Elizabeth, bâtiment de commerce malgré son nom, il aurait effectivement dû saluer le bâtiment de guerre qu'il a rencontré en amenant trois fois son pavillon. Le bâtiment de guerre lui aurait répondu en amenant le sien une seule fois. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un réglement international, mais plutôt d'un "code de bonne conduite" maritime basé sur la tradition. Je suis surpris que le Queen Elizabeth n'ait pas respecté cette tradition, chose étonnante de la part de GB qui sont des marins respectés et respectueux. Mais comme disait ma grand-mère, les traditions se perdent et la politesse n'est plus ce qu'elle était...

Enfin, pour répondre à ta question sur la noblesse du côté tribord d'un bâtiment, il s'agit là encore, à mes yeux, d'une tradition maritime française (internationale ???) dans laquelle, un autre bâtiment venant de tribord ayant priorité, la chambre du Commandant était généralement de ce bord afin qu'en jetant un coup d'oeil par le hublot, il puisse immédiatement se rendre compte de la situation nautique de son bâtiment. Ceci n'a plus aucune raison d'être de nos jours car, si les règles de priorité n'ont pas changé, le hublots, eux, ont souvent... disparu.
Sur un porte-avion, il peut y avoir une autre raison : la position de l'ilôt, c'est à dire des superstructures au-dessus du pont d'envol, ainsi que de la piste oblique.

Je pense que d'autres éminents et savants membres des "Anciens de la Royale" pourront t'en dire plus, voire me contredire. A suivre...

COMARGOUX




Age : 67 Date d'inscription : 30/01/2008 Nombre de messages : 148 Localisation : Gers Emploi/loisirs : Histoire de la Marine et des colonies

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Sam 3 Mai 2008 - 9:02

Encore un détail (qui n'en est pas un non plus...) : bien évidemment la corvée de coque n'avait lieu qu'à quai ou au mouillage, jamais à la mer.

COMARGOUX




Age : 67 Date d'inscription : 30/01/2008 Nombre de messages : 148 Localisation : Gers Emploi/loisirs : Histoire de la Marine et des colonies

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Sam 3 Mai 2008 - 21:13

Dans le "Dictionnaire pittoresque de Marine" par jules Lecomte, je trouve une autre explication sur le caractère "noble" de Tribord : "C'est par tribord que les officiers et personnages honorables montent à bord d'un bâtiment; ... le côté bâbord était voué aux gens de l'équipage et aux corvées du service." Cette explication me semble tout à fait digne d'intérêt, à ceci près qu'elle ne concerne que les bâtiments au mouillage et non à quai.
A suivre... peut être !

COMARGOUX




Age : 67 Date d'inscription : 30/01/2008 Nombre de messages : 148 Localisation : Gers Emploi/loisirs : Histoire de la Marine et des colonies

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Mar 1 Juil 2008 - 11:45

Derniére nouvelle le CLEM sera démoli dans un chantier du nord de l'Angleterre.C'est notre deuxieme Trafalgar. Sad Crying or Very sad titanic
avatar
PHIPHI80




Age : 56 Date d'inscription : 19/11/2007 Nombre de messages : 1018 Localisation : AMIENS Emploi/loisirs : pêche à la ligne,en mer,apero

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Jeu 3 Juil 2008 - 19:15

Qui aurait imaginé qu'il voyagerai autant une fois désarmé ?
Il est parti pour faire le tour du monde à ce train là Shocked
avatar
Icamarine




Age : 49 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 320 Localisation : Le bout du monde Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Ven 4 Juil 2008 - 14:01

02 Juillet 2008 : L'ex-porte-avions Clemenceau ira se faire démolir en Grande-Bretagne
A défaut de construire avec les Anglais un porte-avions neuf, la France a choisi d'envoyer l'ex-Clemenceau se faire démanteler en Grande-Bretagne. Le ministère de la Défense a confirmé, hier, avoir retenu Able UK Ltd pour assurer la déconstruction du Q790, en attente dans la base navale de Brest depuis mai 2006. Le groupe britannique a remporté l'appel d'offres face à quatre autres candidats, dont Veolia Propreté, Sita (groupe Suez) et Galloo. «En conformité avec la réglementation de la Communauté européenne et de la Convention de Bâle, il appartient maintenant à la Grande-Bretagne et à la France de délivrer une autorisation de transfert transfrontalier de la coque Q 790. Cette procédure va prendre quelques semaines à l'issue desquelles l'ex-Clemenceau pourra quitter la rade de Brest. Il fera l'objet durant cette période d'une préparation de la coque pour son appareillage. Il s'agira principalement d'assurer la mise en condition et la sécurisation de la coque pour son remorquage sous la responsabilité de la société Able UK Ltd», explique l'Hôtel de Brienne. Able UK aurait, déjà, reçu l'autorisation des autorités sanitaires anglaises pour importer, exceptionnellement, 700 tonnes d'amiante. Il s'agit de la quantité de matière dangereuse contenue dans le vieux porte-avions, désarmé en 1997. La coque Q 790 sera remorquée (aux frais d'Able UK), vers le chantier se situant au bord de la rivière Tees, dans le sud-est de l'Angleterre. Le TERRC (Teesside Environmental Reclamation and Recycling Centre) comprend un vaste bassin, d'environ 300 mètres de long sur 200 mètres de large.

Source : Mer & Marine
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3093 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Ven 4 Juil 2008 - 22:18

Merci pour toutes ses renseignements. tchin marin_simpson
avatar
PHIPHI80




Age : 56 Date d'inscription : 19/11/2007 Nombre de messages : 1018 Localisation : AMIENS Emploi/loisirs : pêche à la ligne,en mer,apero

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Mar 3 Fév 2009 - 17:59

Le Clemenceau a franchi le goulet pour la dernière fois aujourd'hui...en remorque.
Il était devant le Petit Minou vers 13h00.
Adieu vieux Clem aurevoir


photo de M. André Miossec (alias Carrick) du forum "marine et modélisme d'arsenal".


Dernière édition par gégé le Mar 3 Fév 2009 - 20:36, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Mar 3 Fév 2009 - 18:32

Voici deux autres photos de mon ami JJACOPIN


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Destination finale - Able UK à Hartlepool, au nord-est de l'Angleterre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par SAINT ETIENNE Claude le Mer 4 Fév 2009 - 7:57, édité 1 fois
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1231 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Mar 3 Fév 2009 - 21:55

sa dois faire mal de voir partir le Clémenceau pour sont dernier voyage marin_furax
il y a plus 1 ans on a u les même douleur pour quelques navires qui sont parti pour leur dernier voyage sans retour
il aurai du terminer sa vie comme musée pour service rendu a la nation au lieu de sa il va etres decoupé dans un autre pays
avatar
PAQM2000




Age : 60 Date d'inscription : 31/12/2007 Nombre de messages : 8 Localisation : Erembodegem Belgique Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Mer 4 Fév 2009 - 11:30

Je crois savoir que l'Angleterre a interdit l'amiantage depuis 1916, dâte à partir de laquelle tout ce qui touchait de près ou de loin ce procédé, était envoyé en France. Grande satisfaction dans les équipes dirigeantes de nos chantiers navals au détriment de la santé des ouvriers de ces mêmes chantiers.... Pourquoi maintenant revenir sur ces interdits?
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1231 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
R98 Clemenceau / RSA 25-09-1997 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Les Embarquements-Histoires de Marine

 :: 

Nos Histoires de Marine

 :: 

Porte avions

-