Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Marine Militaire Italienne
Hier à 21:31 par ROUSSEL Denis

» Insertion 1
Jeu 23 Nov 2017 - 21:09 par marcjean

» Le Musée Égyptien de Turin-Italie
Jeu 23 Nov 2017 - 13:08 par FRANCOIS61

» Puget-Ville
Jeu 23 Nov 2017 - 11:38 par FRANCOIS61

» Paris
Mar 21 Nov 2017 - 19:57 par marcjean

» Moulin à Huile du Partégal
Lun 20 Nov 2017 - 11:15 par FRANCOIS61

» Oliveraie des Laures, Le Partégal
Lun 20 Nov 2017 - 11:13 par FRANCOIS61

» Croiseur Aurora
Lun 20 Nov 2017 - 0:58 par ROUSSEL Denis

» Rome
Sam 18 Nov 2017 - 13:25 par FRANCOIS61

» Actu: U.S.Navy
Sam 18 Nov 2017 - 6:56 par ROUSSEL Denis

» Cuirassé Jean-Bart --Volume 2
Sam 18 Nov 2017 - 2:40 par ROUSSEL Denis

» Bâtiments Soutien et Assistance Hauturiers--Multi Missions
Ven 17 Nov 2017 - 20:44 par marcjean

» Actu: Royal Navy
Ven 17 Nov 2017 - 5:02 par ROUSSEL Denis

» Visite en Alsace
Ven 17 Nov 2017 - 4:06 par ROUSSEL Denis

» Cuirassé Roma--Regia Marina
Ven 17 Nov 2017 - 0:45 par marcjean

» Actualités Marine Nationale
Ven 17 Nov 2017 - 0:41 par marcjean

» BDC TRIEUX - L9007 - Séquences
Jeu 16 Nov 2017 - 11:09 par FRANCOIS61

» Armée de Terre: Infos-Actualités
Lun 13 Nov 2017 - 23:39 par ROUSSEL Denis

» Du Col de la Maddalena à Cunéo (Italie)
Lun 13 Nov 2017 - 13:37 par FRANCOIS61

» Nature de Tahiti
Lun 13 Nov 2017 - 10:49 par FRANCOIS61

» Site archéologique Grec d'Olbia
Lun 13 Nov 2017 - 6:55 par ROUSSEL Denis

» Figuiers du Var
Ven 10 Nov 2017 - 11:21 par FRANCOIS61

» Le Mont AIGUILLE
Sam 4 Nov 2017 - 9:48 par Selvini

» Promenade dans le quartier de la Villette à Paris
Sam 4 Nov 2017 - 5:25 par ROUSSEL Denis

» Toulon, sa Rade et ses Navires...
Ven 3 Nov 2017 - 10:04 par FRANCOIS61

» Le Musée Technique Naval de la MMI - La Spezia
Mer 1 Nov 2017 - 10:36 par FRANCOIS61

» Pas de femme à bord des sous-marins
Dim 29 Oct 2017 - 22:32 par ROUSSEL Denis

» La ville de NANCY (département Meurthe et Moselle)
Dim 29 Oct 2017 - 2:59 par ROUSSEL Denis

» Si Versailles m'était "photographié"
Sam 28 Oct 2017 - 17:19 par FRANCOIS61

» Visite de l'Ile de Mooréa
Mar 24 Oct 2017 - 10:44 par FRANCOIS61

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Mécano, le retraité sans frontière. L'Indochine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Auteur
MessageSujet: Mécano, le retraité sans frontière. L'Indochine Dim 18 Déc 2011 - 16:38

Voyage en Indo. Un bonjour aux Anciens qui ont fait l'Indo.
Cela aurait dû être ma campagne en 1952 après le cours de mécano. Il n'y avait pas de poste de mécano pour l'Indochine à la fin du stage.
Je me souviens, à l'école primaire c'était au programme. La Cochinchine avec Saïgon. L'Annam avec Hué. Le Tonkin avec Hanoï.
J'en rêvais de ce voyage. Mettre les pieds dans les pas des Anciens. Je suis parti avec Singapore Airlines, pendant l'épidémie de SRAS, l'avion un Boeng 747 est au ¾ vide. Arrivée à Hanoï via Singapour, le médecin français de l'hôpital français vient de mourir ; par sécurité, l'hôpital est fermé et interdit aux visites pour confiner les virus. A cause du SRAS toutes les agences de voyages ont fermé cette destination. Nous sommes un groupe de 6. (2 couples et 2 célibataires)
Hanoï le fleuve rouge et le pont Paul Doumer. Visite de la ville et de son passé colonial ; la cathédrale aurait bien besoin d'un bon ravalement de façade, elle est toute noire par l'humidité. Les anciennes casernes sont bien entretenues. Visite du Palais et des fortifications. Promenade sur le lac en centre ville.
Haiphong, embarquement sur une jonque et navigation vers la baie d'Halong.
Halong, après une navigation dans la baie, visite de la ville ; nous sommes à 6 dans un hôtel de 200 chambres. Le soir au dîner, 2 jeunes françaises à une table voisine.
Retour en minibus vers Hanoï puis Hué.
Hué, escale de quelques jours, la fenêtre de ma chambre donne sur la Rivière des Parfums mais je ne sens rien, sauf des relents de cuisine. Visite de la Cité Impériale avec sa succession de murs d'enceintes fortifiées.
Danang en passant par le Col des Nuages. A l'arrivée en haut du col, dans le virage, le blockhaus adossé à la falaise verticale au-dessus de la mer ; les ouvertures de tir face à la pleine pour contrôler avec l'artillerie tout mouvement ennemi. C'est la partie la moins large du Vietnam, plus facile pour contrôler entre le Nord et le Sud. A Danang visite d'un musée de la période Cham, superbes sulptures.
Saïgon, départ de Danang, en route toujours en minibus, le long de la côte de la Mer de Chine, une belle côte avec des parcs de cultures de crevettes. Plus loin en arrivant sur Dalat, les villages de pêcheurs sont déplacés ; construction d'une zone touristique de grande ampleur, une avenue genre promenade des Anglais sur des kms. Ils veulent battre la Thailande en volume de fréquentation.
Saïgon, très belle ville, propre, les bâtiments de l'époque coloniale sont bien entretenus, bien peints. Les nouvelles constructions sont modernes; belle architecture, les hôtels sont superbes. Après tant d'années de guerre, le pays bouge, l'Asie travaille. Dés le départ des Français, le Vietminh baptisera un espace '' La Commune '' en mémoire de l'histoire de France -La Commune de Paris- et des révoltes du peuple après 1871.
Je décide de me promener à pieds dans la ville, je demande un plan à l'hôtel, c'est très facile de se repérer car c'est le même alphabet que le nôtre (C'est un prêtre français qui l'a réalisé) uniquement des majuscules avec toutes sortes d'accents pour la phonétique de la prononciation.
Comme je déambule rue Catinat, je suis abordé par un autochtone.
DIALOGUE:
LUI- Bonjour, vous parlez français ?
MOI- Oui (comment a-t-il deviné, je n'ai pas de béret ni de baguette sous le bras ; soit mon air intelligent soit ma brioche, je penche pour la brioche)
LUI- Je suis un ancien marin français, je m'appelle Michel.
MOI- Tu ne pouvais pas mieux tombé, moi aussi ! Je te paie l'apéro (il est 10H00)
LUI- Un pastis ?
MOI-Ce que tu veux (après un passage dans la Marine on efface pas la culture comme ça)
LUI- Je connais un bar, le patron est français, le Bar NICE (comme la ville)
MOI- Ok mais d'abord tu viens avec moi jusqu'à la Poste envoyer des cartes postales.
LUI- Après la poste, il me montre la Mairie de Saïgon, le Théâtre, puis direction le Bar Nice. Le patron est absent mais la patronne Vietnamienne parle français.
MOI- Je commande la tournée et comme il est midi passé, je demande s'il est possible de déjeuner ; une chance formidable, il y a des spaghetti à la bolognaise.
MOI- Je t'invite à manger. Je commande 2 repas et 2 bieres.
LUI- En mangeant il me raconte sa Marine. Au départ, il était sur un bateau qui faisait la chasse aux jonques chinoises de contrebande d'armes pour le Vietminh, dans la baie d'Halong. Après la fin des hostilités il rentre avec son bateau, il ira en Algérie. Il a passé 8 ans en tout dans la Marine.
A la fin du repas, il a presque les larmes aux yeux et me sort – ça fait bien 20 ans que j'ai pas mangé français – j'ai pas voulu le décevoir, j'ai pas osé lui dire que c'était plutôt Italien comme menu.
Le lendemain j'irai déjeuner chez Brodard, au lieu des correspondants de presse français pendant la guerre (le Vietminh avait placé ses pions parmi le personnel de serveurs parlant français). Je prends un cyclo pousse pour me faire conduire à Cho Lon. Ici tout se vend, c'est un supermarché chinois.
Le groupe fera une excursion à My Tho et Can Tho. Moi je reste à Saïgon, j'arpente la ville en long et en large. Au retour du groupe, un soir nous assisterons à un dîner spectacle à l'extérieur de la ville, vers 17H00 nous embarquons à bord d'une jonque sur la rivière Saïgon. En amont et à quai sur la rive gauche quelques bateaux de guerre, des Japonais. Nous sommes encore à quai, appuyé au bastingage je regarde cette rivière chargée d'histoire, je vois passer, flottant sur le courant, des brassées de plantes aquatiques. (Je me souviens d'histoires de Viet une grenade dégoupillée en main se laissant dériver, dissimulé sous la végétation, respirant avec un bambou et attendant de passer à proximité d'un bateau français pour balancer son engin sur le pont.
Nous descendons le fleuve vers le delta et nous passons devant 2 installations portuaires de déchargement: Saïgon I et Saïgon II. Nous sommes encore à Ho Chi Minh mais on efface pas l'histoire.
Je pense à cette chanson : Il est sur la rivière de Saïgon. Une jonque chinoise …..

Hué. Dîner costumé, Mécano le mandarin en bleu entre les musiciennes
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Poste de Saigon Mécano avec Michel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Mairie de Saigon Mécano et Michel
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'aéroport de Singapour. Port du masque obligatoire avec l'épidémie de SRAS
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Mécano le Dim 18 Déc 2011 - 17:45, édité 1 fois
avatar
Mécano




Age : 82 Date d'inscription : 28/04/2009 Nombre de messages : 253 Localisation : Ardennes Emploi/loisirs : retraité/voyages

Revenir en haut Aller en bas
Mécano, le retraité sans frontière. L'Indochine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Nos Activités et Loisirs

 :: 

Nos voyages - vacances - visites

-