Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Insignophilie, les insignes Militaires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message Auteur
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Lun 4 Mai 2015 - 12:51

En douanes, pucelles - portées sur la poche droite de la veste uniforme
avatar
Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Lun 4 Mai 2015 - 15:30

Merci GABELOU44.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx



La Marine Marchande dispose de très beaux insignes de Navires ou de Compagnies.

Ci-après, l’insigne du Paquebot Normandie, porté par le Papa (1) de Ma Dame.
- (1) : Albert L….ancien Marmar, avait navigué sur le Normandie.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2811 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Mer 2 Déc 2015 - 13:13

En ces jours de Saint Éloi, Saint Barbe.

L'insigne du 4ème Régiment du Matériel de l'Armée de Terre, dont,
Saint Éloi est le Saint Patron de l'Arme du Matériel.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4473 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Sam 5 Déc 2015 - 8:11

---------- Bel insigne très particulier. Il semble qu'en cette période difficile les festivités relatives à ces saints et saintes se sont faits plus discrètes. Néanmoins sur TF1, le journal de 13 heures a évoqué Sainte Barbe pour les sapeurs pompiers, les artilleurs et les mineurs. Merci FRANCOIS pour la photo de ce magnifique insigne.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2512 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Dim 10 Jan 2016 - 14:19

--------- L'objet présenté ci-dessous n'est pas véritablement un insigne mais il met en évidence tout de même l'insigne de l'aviso Savorgnan de Brazza sur un briquet qui m'a été remis par un camarade légionnaire. Le bâtiment, d'un déplacement de 2000 tonnes, d'une longueur de 103 mètres, a  été admis au service en 1933 ; il a été retiré de l'activité en 1958 et démantelé aux chantiers navals de La Seyne-sur-Mer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2512 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Mar 12 Jan 2016 - 17:19

- Un bel insigne, d'une Unité "chargée" d'Histoire de notre Marine...... sur un briquet "superlux"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4473 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Mer 13 Jan 2016 - 11:10

Un bel et original insigne  marin_heureux


Le Torpilleur léger La Pomone

"Petit" Historique :

Mis en service en janvier 1937, il rejoint la 12ème DT et Bizerte.

Il sera saisi dans ce même port par les allemands le 08 décembre 1942 et reversé à l'Italie ou il sera nommé FR42. Il est transféré à la Kriegsmarine en avril 1943 est portera successivement les dénominations SG47 et TA10. Il sera sabordé par les Allemands.

CARACTÉRISTIQUES

Type : Torpilleur

N° de coque :  121, T121
Mis en service : 27 janvier 1937
Désarmé : Saisi par l'Allemagne le 08 décembre 1942
Autres noms : FR42 (Italie)
SG47 et TA10 (Kriegsmarine)
Autres pavillons : Italie--Allemagne

Déplacement : 610 tonnes Longueur : 80,70 mètres
Puissance : 22 000 cv
Vitesse : 34 noeuds
Equipage : 92 hommes
Armement : 2 canons de 100 mm
2 tubes lance-torpilles de 550 mm
4 mitrailleuses de 13.2 mm
1 grenadeur



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4473 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Lun 10 Oct 2016 - 10:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


5ème Régiment Interarmes d'Outre Mer Djibouti - 2ème Batterie.


Laughing
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4473 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Mer 2 Nov 2016 - 13:42

De ma collection personnelle; l'insigne du PA Arromanches et son porte clés.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4473 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Ven 25 Nov 2016 - 17:39

Insignes, (en diaporama), du 8ème Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine


avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4473 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Ven 21 Juil 2017 - 17:28

........Des souvenirs ; si, problèmes pour les identifier, je peux « agrandir »…. Shocked

Il y a, quelques trois années, j’avais demandé à l’Administrateur du Forum, d’ouvrir un sujet dédié aux insignes militaires.

Je suis franchement surpris qu’en « final de compte »(1)….nous avons été à peine quatre à contribuer au sujet : « C’est pas normal » Exclamation

(1)  Expression d’un ami Corse.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



cheers
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4473 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires Sam 26 Aoû 2017 - 23:57

FRANCOIS61 a écrit:
Merci !

Pratiquement, tous mes insignes sont des souvenirs de Camarades.
Je pourrai mettre encore un nom, un visage sur chaque insigne. Bon nombre ont été échangés : je me "promenais" avec dans mes poches, des insignes de mon Unité....!

--Mes insignes sont "signés" avec mention Cpers.

L'Insigne ci après : Promotion Lieutenant-colonel Jeanpierre (1959-1961), m'a été offert (1983) par un Officier, lui même issu de cette promotion de l'Ecole Spéciale Militaire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cpers



-----------------------------------------------------------------------

Le Lieutenant-Colonel JEAJNPIERRE
Témoignage du Général  LENNUYEUX

JEANPIERRE est né le 14 mars 1912 à Belfort.
Son père, officier de carrière, est tué quelques années plus tard sur la Marne, pendant la guerre de
1914-1918.

Quant à lui, à 18 ans il s'engage 5 ans plus lard (1935). il est admis à l'Ecole miliaire de l'Infanterie et des Chars de combat de Saint-Maixent. II en sort l'année suivante Sous-lieutenant, deuxième au classement, ce qui lui permet de choisir son affectation  le 1er Régiment Etranger.
Depuis cette date (octobre 1936) il sert sans interruption à la Légion et, après 1939. presque toujours
dans une unité combattante.

D'avril 1939 à août 1941. c'est la Syrie, puis ensuite, quasiment sans interruption, la Résistance et la
déportation, l'Indochine et enfin l'Algérie, où il trouve la mort le 29 mai 1958.

• JEANPIERRE n'exerçait pas sa fonction comme un métier journalier. Là était le secret de la puissance de commandement qui était en lui.
Tout être sous ses ordres percevait aussitôt en lui le représentant d'un devoir strict, d'une loi morale, en même temps qu'il avait l'impression d'une force sûre, continue, irrésistible.
On le sentait en possession d'une faculté supérieure de décision. On lui aurait obéi sans le comprendre. II était celui qui, au milieu de l'égarement général, alors que les règles habituelles manquent, savait encore ce qu'il faut faire. Jeune Capitaine, en Indochine, il l'avait déjà prouvé.

Gardiens des disciplines et de l'honneur d'une troupe née sous ce sigle. son autorité reposait sur ce sentiment qu'il savait inspirer du devoir collectif.
Certes ses subordonnés étaient d’ élite. Mais ils étaient une arme dure et tranchante qu'il fallait savoir manier. Ardents, résolus et fiers, il fallait savoir les conduire comme ils devaient l'être JEANPIERRE savait.

II savait que si ses hommes au combat n'étaient aptes qu'à recevoir et traduire machinalement sa volonté, ils ne seraient encore qu'une chose inerte, mais qu'il fallait les pénétrer d'activité propre et de vie. II avait le don de communiquer la vie.
II réalisait au plus haut degré cette "communauté morale de soldats et des chefs"

Maître de lui, étranger à toute affection, il apparaissait dans la gravité simple de l'homme livré à une œuvre qui absorbe son attention et exige tous ses efforts. Son langage net, sobre et ferme, sa voix précise, impérieuse, son âme simple, sans faiblesse, sans sourire, reflétaient sa conviction. Tenace, c'est à dire incapable d’admettre par lassitude des résultats insatisfaisants, il gardait le sens juste et droit des réalités.

Sa loyauté enfin, faisait la sûreté de ses relations. Ce soldat complet, équilibré, n'était fait ni pour rester dans l'ombre, ni pour se contenter du médiocre.

Lorsque le 29 mai 1958, le Colonel JEANPIERRE sera mortellement frappé dans son hélicoptère guidant l'assaut de ses légionnaires, à nul autre mieux qu'à lui ne s'appliquera la phrase du Maréchal GALLIENI   "La première condition pour une vie d'homme, c'est qu'il ait le droit d'être satisfait de lui-même en étant satisfait de son œuvre " JEANPIERRE avait ce droit.

----------------------------------------------------------------------

Soleil est mort...

En 1955. C’est ! L’Algérie, où le lieutenant-colonel Jeanpierre prend le commandement du 1er R.E.P participe à la Bataille d Alger, et aux combats dans la région de la frontière tunisienne où les bandes rebelles s'emploient sans relâche à franchir le barrage.

C’est ainsi que le 29 mai 1958 au cours d'une opération dans la région de Guelma, le lieutenant colonel Jeanpierre se déplace à bord de son hélicoptère Alouette de commandement l’appareil vole à très basse altitude dans le djebel Marmera afin de repérer et signaler aux unités de légionnaires les positions de l'ALN. Son indicatif radio est « Soleil ». Touché par un tir rebelle, l'hélicoptère s'écrase au sol et le colonel Jeanpierre trouve la mort dans cet événement 'Soleil est mort "

Le corps du lieutenant-colonel Jeanpierre repose dans la nécropole de Puyloubier, au pied de la montagne Sainte Victoire, où se trouve l'institution des Invalides de la Légion Etrangère. Son béret vert est exposé au Musée de la Légion à Aubagne.

Ce chef prestigieux, redouté de ses ennemis et aimé de ses légionnaires, est entré dans la légende.

Grand officier de la Légion d'honneur, il avait reçu deux blessures au combat et était titulaire de neuf citations, dont six à l'ordre de l'Armée, et avait reçu de nombreuses décorations. Une promotion de l'École spéciale militaire de Saint Cyr Coetquidan porte son nom.

A Nice, le square de la rue Trachel a été baptisé "Square lieutenant colonel Jeanpierre" La ville de Cagnes sur Mer a donné son nom à l'une de ses avenues. Une plaque a été apposée à Belfort. sur la façade de sa maison natale.

L'écrivain André Maurois lui a rendu hommage en quelques mots:

" Un héros au cœur et au caractère détestable une assez bonne combinaison pour un chef "

Mes Amis Marins ,

Je suis très touché par l'honneur fait au Colonel Jeanpierre .

Il était Para Légio et son épouse "Janine" , une grande Amie de mon épouse et moi même .

Nous nous sommes occupés d'elle , pendant des années .

- Aux Gueules Cassées , au dessus de la Valette puis en maison de retraite a St Raphael .

- Elle fut avec nous de toutes les fêtes et de toutes les peines .

J'étais a ses obsèques  , elle repose elle aussi aux cotés de "Soleil"  a Puyloubier .

Elle était sa "Petite Lumière" .

Nous l'aimions beaucoup Sad .

Merci a vous matelot matelot matelot matelot
avatar
Commandoair40




Age : 71 Date d'inscription : 13/07/2017 Nombre de messages : 86 Localisation : Marais Poitevin . Emploi/loisirs : Retraité .

http://paras.forumsactifs.net/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Insignophilie, les insignes Militaires


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
Insignophilie, les insignes Militaires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Nos Activités et Loisirs

 :: 

Les collections

-