Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher

Définition ?? Patrouilleur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Auteur
MessageSujet: Définition ?? Patrouilleur Dim 2 Déc 2007 - 17:13

Un patrouilleur est un petit bâtiment de combat, de quelques centaines de tonnes, qui équipe des forces côtières.
La classification OTAN est PB (Patrol-boat), PBF (tonnage inférieur à 300 tonnes), PC (patrouilleur côtier), PG (armé de canons), PH (hydroptère), ... Le n° de coque est précédé d'un P. D'un tonnage plus léger, on parle alors de vedette rapide, autrefois lance-torpilles (PTL), aujourd'hui lance-missiles (PM). D'un tonnage un peu plus important, certaines marines le dénomment corvette.
On peut considérer qu'il existe actuellement deux types de patrouilleur :

  • un petit navire de combat lance-missile, rapide et furtif, dédié à la lutte anti-navires en eaux côtières et zones resserrées ;
  • un bâtiment de service public faiblement armé utilisé pour des missions de sauvegarde maritime, de police et de surveillance des zones économiques (ZEE).
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Le patrouilleur ou la vedette lance-missiles
    Autrefois, il était seulement équipé d'artillerie de petit calibre, et de torpilles. Ces systèmes imposaient au patrouilleur ou à la vedette de s'approcher très près d'un objectif. Malgré des tactiques d'attaque surprise en meute et des guidages par des moyens externes (radars côtiers, aviation) ou combiné avec l'aviation d'assaut, leur vulnérabilité vis-à-vis de l'aviation adverse, de l'artillerie  des forces de haute mer et leurs difficultés d'emploi ne leur donnaient pas un avantage déterminant.
    L'avènement du missile mer-mer, dans les années 1960, a donné aux patrouilleurs et vedettes un regain d'intérêt en en faisant des navires d'une puissance offensive redoutable capables d'attaques à distance.
    Ils ont pour cette raison été adoptés par de nombreux pays dont l'environnement géostratégique conduit à la nécessité de marines côtières.

    Le patrouilleur ou la vedette de service public
    Il s'agit alors d'un navire simplement armé d'artillerie de petit calibre, chargé d'opérations de surveillance et de police des pêches ou de la navigation. Compte tenu du développement des activités illicites en mer et de l'accroissement des espaces maritimes où les États exercent des droits souverains, il équipe la plupart des marines ou des corps de marine. Dans les pays qui disposent de peu de ressources budgétaires, ces patrouilleurs, d'un coût relativement peu élevé, peuvent même constituer les seules unités des forces navales.
    Utilisé comme navire de surveillance de zone économique, il peut être conçu pour la haute-mer et être de tonnage relativement important et porte-hélicoptères. On parle alors d'Offshore Patrol Vessel.
    Certaines marines utilisent des navire de défense côtière bâtiments alors d'un tonnage un peu plus important, utilisé également comme navire de guerre des mines et de servitudes portuaires.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Quelques patrouilleurs :



Dernière édition par marcjean le Jeu 23 Jan 2014 - 21:49, édité 1 fois (Raison : modifié titre du sujet)
avatar
ecofousec




Age : 53 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 583 Localisation : 31 merville Emploi/loisirs : COMMERCIAL

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition ?? Patrouilleur Dim 2 Déc 2007 - 21:58

Les escorteurs côtiers comme " Le Frondeur " étaient en fait des patrouilleurs ce qui ne les empêchaient pas de faire la côte ouest de l'Afrique pendant 4 mois ...
avatar
Bernard ( nanar )




Age : 68 Date d'inscription : 13/11/2007 Nombre de messages : 34 Localisation : Dunkerque Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition ?? Patrouilleur Dim 2 Déc 2007 - 22:16

Exact Nanar, ils descendaient jusqu'à Pointe Noire, avec deux belles escales Abidjan et Douala !

tchin marin_simpson
avatar
Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition ?? Patrouilleur Jeu 12 Sep 2013 - 7:41

Ne voulant ouvrir un nouveau post pour l'info suivante je l'insère à ce niveau.

Guyane : Deux nouveaux patrouilleurs pour remplacer les P400
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le patrouilleur "La Capricieuse"

Deux nouveaux patrouilleurs, destinés à la Marine nationale, vont être commandés afin de remplacer les deux unités du type P400 actuellement basées en Guyane. Inscrits dans le projet de loi de programmation militaire 2014 – 2019, ces bâtiments doivent être mis en service en 2016. Pour l’heure, l’état-major de la marine française et la Direction générale de l’armement (DGA) en sont au stade de l’étude des spécifications techniques et des caractéristiques militaires. Ces éléments permettront d’élaborer le cahier des charges à partir duquel les industriels intéressés par le projet pourront formuler leurs propositions. L’appel d’offres devrait être lancé cet hiver pour une probable commande en 2014.



Le besoin de ces deux Patrouilleurs Légers Guyanais (PLG) s’inscrit dans le cadre des missions d’action de l’État en mer, en particulier dans les domaines de la souveraineté et de la protection des intérêts nationaux dans la zone économique exclusive de la Guyane et de ses abords. Les PLG contribueront également à la protection du centre spatial guyanais et à la sécurité des tirs, tout en assurant des missions de police des pêches et de lutte contre les trafics illicites.

Ces bâtiments seront spécialement conçus pour opérer dans les eaux guyanaises, ce qui implique de pouvoir manœuvrer par faibles fonds et d’être en mesure d’accoster au port de Degrad-des-Cannes. C’est pourquoi le tirant d’eau des PLG devra être inférieur à 3 mètres. Si on ne connait pas pour le moment le gabarit et l’armement des futurs bâtiments, on sait qu’ils devront, selon le souhait des marins, disposer d’embarcations rapides permettant de mener les opérations de contrôle et d’interception.

Les PLG remplaceront la Capricieuse et la Gracieuse. Ces deux patrouilleurs du type P400, longs de 54.8 mètres pour un déplacement de 480 tonnes en charge, ont été mis en service en 1984 et 1985.

Leurs successeurs permettront de renforcer, avec des moyens modernes, le dispositif de surveillance et de protection mis en place dans les eaux guyanaises. Celles-ci, en dehors des besoins liés au centre spatial de Kourou, font notamment l’objet de nombreux cas de pêche illicite, les tapouilles  brésiliennes ou surinamiennes convoitant les ressources halieutiques françaises.

A ce titre, les forces armées stationnées en Guyane, qui comprennent également une vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) de la Gendarmerie maritime, doivent également être équipées d’une nouvelle barge dédiée à la récupération des filets de pêche et dont la mise en service pourrait intervenir en 2015.

Source : Mer et Marine
avatar
toine21




Age : 60 Date d'inscription : 18/12/2010 Nombre de messages : 470 Localisation : Côte d'Or Emploi/loisirs : retraité - camping-car

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition ?? Patrouilleur Jeu 23 Jan 2014 - 8:53

Focus sur les futurs patrouilleurs légers pour la Guyane de la Marine nationale.

22 janvier 2014-20:00

Le patrouilleur P-400 "La Gracieuse" a effectué, le 16 janvier dernier, sa première interception de l'année d'un bateau sans pavillon péchant illégalement dans les eaux territoriales françaises, au large de la Guyane. Au total, une tonne de poissons a été saisie.

La pêche illégale est un autre fléau qui affecte la Guyane, déjà aux prises avec l'orpaillage clandestin. Selon des estimations de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER] publiées en juin 2012. environ 200 embarcations non autorisées, venues principalement du Brésil et du Surinam prélèveraient annuellement entre 4.000 et 8.000 tonnes de poissons, soit largement plus du double que les pêcheurs guyanais. qui disposent, à cet effet. d'une licence.

Seulement, les deux patrouilleurs P-400 de la Marine nationale affectés en Guyane ne sont plus de toute première jeunesse.
Et le remplacement de l'ensemble de ce type de bateau, pourtant prévu par la Loi de programmation 2009-2014 avec le programme BATSIMAR (bâtiments de surveillance et d'intervention maritime), a été repoussé à une date ultérieure par celle qui vient d'être adoptée par le Parlement. Il y a là de quoi s'interroger quand l'on sait que la France dispose de la seconde zone économique exclusive (ZEE) au monde...

Reste que la Marine nationale met en œuvre plusieurs types de patrouilleurs différents qui arrivent, pour la plupart, en fin de vie (30 à 40 ans en 2017). D'où le risque d'une "rupture temporaire de capacité", que l'on cherche tant bien que mal à éviter en transformant des navires en patrouilleurs (comme le Malin, saisi justement lors d'une opération de surveillance).

Cependant, la LPM 2014-2019 actuellement en vigueur a prévu de doter la Marine nationale de 3 bâtiments multi-missions B2M qui seront livrés, en 2016. aux Antilles, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie. La Guyane n'a pas été oubliée car "deux patrouilleurs légers" (PLG) vont être commandes afin de permettre la poursuite des opérations de surveillance des pêches (mais aussi de contrôle quand une fusée Ariane doit être lancée).

Ces deux patrouilleurs devront être adaptés aux conditions guyanaises, c'est à dire qu'ils présenteront quelques caractéristiques techniques particulières, comme par exemple un tirant d'eau inférieur à 3,2 mètres afin de pouvoir manœuvrer par faibles fonds, notamment dans leur port d'attache de Degrad-des-Cannes. L'on n'en savait pas plus jusqu'à la publication, en décembre, par la Direction générale de l'armement (DGA) de l'appel d'offres concernant ces navires, lequel donne quelques indications nouvelles.

Ainsi, ces PLG seront plus longs que les P-400 actuel (60 m contre 54.8 m) mais moins rapide puisqu'il y est fait mention d'une vitesse d'environ 21 nœuds (contre 23 nœuds pour les patrouilleurs qu'ils remplaceront).
"Chaque patrouilleur sera adapté aux conditions climatiques de la Guyane (notamment forte chaleur, hygrométrie élevée et turbidité de l'eau) et armé par un équipage optimisé d'environ 22 membres. Il pourra ponctuellement accueillir jusqu'à environ 16 personnes supplémentaires", précise également l'appel d'offres. Pour rappel, un P-400 est mis en œuvre par 4 officiers. 18 officiers-mariniers et 8 matelots et peut loger 20 passagers.

Construits sur la base d'une coque en acier, ces PLG devront pouvoir être en mesure de faire intervenir des plongeurs et disposeront de "de bonnes capacités de manœuvrabilité". En outre, ils seront dotés de deux embarcations rapides d'intervention. Leur autonomie sera d'au-moins 15 jours, sans approvisionnement (6 de moins que pour un P400).

Quant à l'armement de ces PLG. aucune précision n'a été donnée. Même chose pour leurs équipements électroniques. Mais il est peu probable qu'ils soient moins bien armés et équipés que les 2 P-400 qu'ils remplaceront, lesquels derniers disposent de 2 canons (1 de 40 mm et 1 de 20 mm). de 2 mitrailleurs de 7.62 mm ainsi que 2 radars (Decca 1126 et Racal Decca DRBN-38) et un système de transmission par satellite Inmarsat mini M.
Opex360
avatar
FRANCOIS61




Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4114 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition ?? Patrouilleur Jeu 23 Jan 2014 - 9:17

Autant le dire, la situation globale du format de notre Marine, n'est pas réjouissante. On assure le minimum pour remplacer les bâtiments vieillissants , que ce soit outre-mer comme en métropole où d'ailleurs des incertitudes pèsent sur le nombre de FREMM qui sera construit par la DCNS. On parle de 8 au lieu de 11 !. Le remplacement des patrouilleurs et des bâtiments de soutien n'est plus à l'ordre du jour ; bref, une diminution capacitaire de notre flotte posera à terme d'une part un problème d'entretien des navires "anciens" et aura pour effet d'autre part, de limiter les objectifs qui sont assignés à notre Marine militaire qui pourtant voit ses missions augmenter d'année en année. Il faut espérer une embellie de notre économie et des jours meilleurs pour le budget militaire notamment "marine", car devant le développement considérable des forces navales asiatiques, notre pays risque de perdre la maîtrise opérationnelle notamment du renseignement, qu'elle a jusqu'à présent acquise sur toutes les mers du globe.
avatar
ROUSSEL Denis




Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2370 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Définition ?? Patrouilleur Ven 24 Jan 2014 - 13:04

Je lis : " Équipage optimisé d'environ 22 membres ".

Pour rappel, un P400 est mis en oeuvre par 4 Officiers, 18 Officiers-mariniers et 8 Matelots.

--Je pose la question aux "jeunes".....Les 8 Matelots seraient "corvéables" à Merci !
  Quid aujourd'hui.....dans ce type de configuration....?

 marin_etonné 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2648 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
Définition ?? Patrouilleur Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Les Embarquements-Histoires de Marine

 :: 

Nos Histoires de Marine

 :: 

Patrouilleurs côtiers

-