Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
    Rechercher
     
     

    Résultats par :
     
    Rechercher Recherche avancée
    Navigation
    Index
    Membres
    Profil
    FAQ
    Rechercher

    Le Belem Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
    Message Auteur
    MessageSujet: Le Belem Sam 8 Déc 2007 - 10:19

    Le Belem en cale sèche à Saint-Nazaire
    Après 6 mois de navigation à travers l'Atlantique, la Manche et la Mer d'Irlande, le Belem passe, comme chaque année, l'hiver en entretien. Le célèbre trois-mâts est entré le 19 novembre en carénage chez Saint-Nazaire Marine. Le chantier, d'une durée de quatre semaines, porte notamment sur le nettoyage de la coque, le contrôle de la ligne d'arbres, ainsi que la visite des deux moteurs de propulsion et du groupe électrogène. Comme chaque année, l'équipage assurera pour sa part de nombreux travaux à bord, notamment au niveau du gréement.
    Construit en 1896 à Nantes et servant aujourd'hui de navire école, le Belem accueille, chaque année, plusieurs centaines de stagiaires. Le programme de la saison 2008 sera dévoilé à l'occasion du salon nautique.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    Source : Mer & Marine
    avatar
    Jack Sparrow




    Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3087 Localisation : France Emploi/loisirs :

    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Le Belem Lun 11 Fév 2008 - 18:18

    Bonsoir,

    Juste pour le plaisir, quelques photos prises à l'automne 2007 à Saint Nazaire, dans le grand bassin devant
    la base sous-marine.

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Jym




    Age : 61 Date d'inscription : 26/11/2007 Nombre de messages : 81 Localisation : Bruxelles Emploi/loisirs :

    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Le Belem Lun 11 Fév 2008 - 20:01

    Belles photos et beau bâtiment. bateau-a-voile
    avatar
    PHIPHI80




    Age : 56 Date d'inscription : 19/11/2007 Nombre de messages : 1018 Localisation : AMIENS Emploi/loisirs : pêche à la ligne,en mer,apero

    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Le Belem Mer 13 Oct 2010 - 23:04

    Jym a écrit:

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    C est drôle Question je croyais que le Belem avait été construit à Nantes , et il porte une ancre allemande scratch

    Mais c est vrai qu il a eu une carrière internationale study
    avatar
    Moitrot Alain




    Age : 65 Date d'inscription : 08/01/2008 Nombre de messages : 492 Localisation : 52 100 Saint Dizier Emploi/loisirs : Artisan commerçant

    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Le Belem Sam 23 Nov 2013 - 14:53

    Bonjour,

    Dernières......Nouvelles du "Bélem".....cheers 

    Le Belem s'offre une cure de jouvence à La Seyne

    Publie le samedi 23 novembre 2013

    L’imposante silhouette du  trois-mâts barque « le Belem » se dresse dans un bassin du port de La Seyne. Durant cet hivernage, I’ équipage est aux petits soins pour le navire.

    A l'approche du voilier d'exception,  on distingue le pont supérieur recouvert de bâches et de tauds. Et quand on monte à bord  partout  les lisses (mains courantes) sont enrobées de moquettes. En fait, on s'est servi des tapis rouges qui, en saison, sorti utilisés pour les cocktails à bord. On en a eu besoin pour protéger les lisses du goudron dont on vient d'enduire les câbles des gréements en acier, afin de les protéger du sel ,  explique le capitaine Jean-Alain Morzadec. commandant du Belem.

    Depuis fin octobre, le prestigieux trois-mâts a pris ses quartiers dans la darse des câbliers, où la base d'Orange Marine lui met un quai à disposition pour son hivernage., nous sommes plus tranquilles que sur la grande forme où nous étions amarrés durant l'hiver 2008- 2009, lors du précédent arrêt technique à La Seyne.  Très exposé au vent, le bateau avait alors arraché une bite d'amarrage et « il avait fallu appeler un remorqueur pour éviter la catastrophe », se souvient le commandant.

    Pourquoi l'équipage du Belem a-t-il choisi de revenir à La Seyne cet hiver « La Seyne a une position idéale. Mais en réalité, on choisit le site en fonction des travaux à réaliser. Le choix se fait aussi selon le programme de stages (qui auront lieu en 2014 en Méditerranée) et les souhaits du mécène, la Caisse d'Epargne, afin de venir saluer les partenaires qui soutiennent le navire », résume le commandant.

    Équipage réduit

    Lorsqu'il ne navigue pas  l'équipage du Belem esl donc aux petits soins pour le trois-mâts. pour l'entretenir et le bichonner. « C'est un gros travail pour maintenir un navire de ce type en état de naviguer ». assure le commandant.  D'autant qu’ il reste peu de monde à bord  . Sur les seize membres d'équipage, sept seulement sont présents durant l'hivernage - cela permet d'alléger la charge salariale pour la fondation qui gère le bateau. Je reste le seul officier poursuit le commandant Morzadec, car j'ai libéré les deux lieutenants.   Quand nous sommes à quai, je n'ai pas besoin d'eux ; Ils reviendront quand on réarmera le navire l'année prochaine »

    En quinze jours  les hommes restant à bord ont déjà refait la peinture complète de la mâture, goudronné les haubans et entamé la réfection de l'étanchéité du pont supérieur ( spardecks). Le gros de ce travail est confie à Stéphane  charpentier de marine, il est le dernier embarqué à bord d'un navire de la marine marchande française » II a d'abord passé la défonceuse pour refaire les rainures, et doit maintenant gratter tous les joints au ciseau à bois sur 1 200 m2 linéaires. C'est un gros travail de préparation- qui peut durer deux mois - pour assurer une bonne accroche du produit qui réalisera l'étanchéité pour une dizaine ou une quinzaine d'années »

    La difficulté de cet entretien  c'est aussi que le bateau étant classé ;  l'équipage doit tout refaire à l'identique, en respectant les essences de bois utilisées au XIXe siècle l’acajou teck iroko  etc. Cela étant, les marins ne réalisent pas tous les travaux seuls.

    Un gros chantier à venir

    Le commandant fait aussi appel à des entreprises locales, Notamment pour les parties mécaniques, l'électricité et la chaudronnerie. Nous avons par exemple confié, à une société seynoise le nettoyage de plus de 530 pièces (manilles et estropes de poulies) qui ont été passées à la sableuse .

    Surtout  le gros chantier reste à venir. Début janvier, il faudra mettre le navire en cale sèche pour sortir les lignes d'arbres. Cette visite est obligatoire car /e Belem étant le plus vieux navire classé au bureau Veritas, il faut lui apporter un soin particulier. Pour cette opération les appels d'offres sont lancés. Des chantiers de La Seyne de La Ciotat et de Marseille vont y répondre. Et notre ingénieur choisira l'offre la plus appropriée »  En fonction  le navire restera donc à La Seyne sans discontinuer durant l'hiver, ou bien partira en cale sèche dans les Bouches-du-Rhône.
     Dans les deux cas. les Seynois ont encore plusieurs semaines devant eux pour aller admirer ce bateau de légende.

    Var Matin com
    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
    avatar
    marcjean




    Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2654 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

    Revenir en haut Aller en bas
    MessageSujet: Re: Le Belem Lun 21 Avr 2014 - 15:55

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Retrouvailles vénitiennes pour le Belem

    Le Monde.fr | 20.04.2014 à 20h25 •  
    Trois jours pour rallier Venise depuis la baie de Trieste. Le Belem long de 58 mètres, n'est assurément pas le plus rapide des grands voiliers sur cette distance. Mais le trois-mâts barque à coque d'acier amarré depuis vendredi 18 avril riva San Biagio à 800 m de la place Saint-Marc, n'en a cure. Le bateau n'a pas fait cette traversée en Méditerranée pour la gloire mais pour un motif autrement plus sérieux. Il a voulu renouer ainsi les fils de l'histoire franco-italienne qui a marqué une partie de sa longue et aventureuse existence.

    Car s'il est un record auquel le Belem peut prétendre c'est bien celui de la longévité pour un vieux gréement de cette dimension. Né en 1896. il tire son nom du port du Brésil où ses armateurs la famille Crouan de Nantes avaient ouvert un comptoir commercial au début du XIXe siècle. Voué au transport de marchandises le Belem va assurer 33 campagnes commerciales jusqu'en 1914.

    YACHT DE PLAISANCE

    « A fa veille de la première guerre mondiale, la plupart des trois-mâts disparaissent en raison de l'avènement des bateaux à vapeur, explique Christelle de Larauze déléguée générale de la Fondation Belem. Mais pas le Belem, dont les proportions séduisent le duc de Westminster » Quelques années plus tard, il est racheté par un autre amateur de navigation le richissime brasseur Arthur Guinness qui le transforme en yacht de plaisance et lui choisit un nouveau nom Fantôme II.

    L'ex-navire de commerce français, passé sous pavillon britannique traverse la deuxième guerre mondiale en quasi apatride, sur un quai de l'île de Wright à l'abri des bombardements mais désarmé. La fascination qu'il exerce ne faiblit pas pour autant et une nouvelle ère démarre en 1951 lorsque l'homme politique et industriel Vittorio Cini en fait l'acquisition pour sa fondation. Le bateau met le cap sur Venise Désormais baptisé Giorgio Cini, du nom du fils du comte Cini il devient entre 1952 et 1965 un navire-école destiné à la formation des jeunes orphelins de la marine italienne.

    Afin d'honorer cette nouvelle mission le bateau est profondément réaménagé remplacement des phares carrés du grand mât pour des voiles en trapèze plus maniables ; démontage du grand salon du yacht des cabines privées et des cabinets de toilette au profit d'une grande salle, à la fois cantine dortoir et pièce d'étude. Des centaines de « marinaretti » (de mousses) vont faire leurs armes à bord du trois-mâts en Méditerranée jusqu'au nouveau désarmement du navire en 1967 pour des raisons financières.   250 millions de lires auraient été nécessaires pour moderniser l'embarcation estime à l'époque la Fondation Cini.
    Ces marinaretti ont aujourd'hui plus de soixante ans. Une trentaine d'entre eux ont repris la mer le 15 avril, le temps d'une navigation de Trieste à Venise, «  Nous voulions revisiter ce passé italien du Belem et répondre à l'invitation du maire de Venise, Giorgio Orsoni, qui nous avait dit l’an passé   venez à Pâques ' » commente la déléguée de la Fondation Belem en charge du bateau classé monument historique depuis 1984.

    NAVIRE-ÉCOLE ITALIEN

    Durant trois jours, ces ex-marinaretti ont partagé les manœuvres avec des élèves des instituts nautiques italiens et les seize membres d'équipage, «Les jeunes étaient super motivés pour tirer sur les bouts, les anciens marinaretti beaucoup moins, confie l'un des observateurs de cette traversée historique. Ces derniers ont surtout profité du farniente et des longues tablées dans une ambiance très italienne .
    Le vent étant également du voyage, le Belem a effectué toute la traversée à la voile jusqu'à la lagune de la Cité des Doges. Surpris par le retour de celui qu'ils considèrent toujours comme le Giorgio Cini, les Vénitiens se sont autorisé quelques entorses à l'agenda des fêtes de Pâques pour monter à bord du navire « Mais les Français, nombreux en ce moment dans la cité vénitienne, identifient très vite le Belem à la vue du trois-mâts amarré en face du musée naval », ajoute Christelle de Larauze. qui a fait le déplacement dans la ville du nord-est de l'Italie.

    Giorgio Cini ou Belem ? C'est cette histoire entremêlée que la Sérénissime va célébrer pendant encore une semaine. Après une parade nautique jusqu'à l'arsenal de Venise le 27 avril le Belem reprendra la mer en direction cette fois de la cote croate. Chaque année quelque 1300 stagiaires passionnés mettent les voiles sur le trois-mâts à coque d'acier Sans chercher à battre des records de vitesse Mais seulement à renouer avec les techniques de la navigation traditionnelle
    Simon Roger

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Crédits:Fondation Belem
    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
    avatar
    marcjean




    Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2654 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

    Revenir en haut Aller en bas
    Le Belem Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

    La vieille Marine

     :: 

    La marine à voile

    -