Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher

Heurs et malheurs de 'l'Indian Navy". Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Auteur
MessageSujet: Heurs et malheurs de 'l'Indian Navy". Lun 28 Oct 2013 - 8:47

La revue Marines & FORCES NAVALES, dans son numéro 147 octobre/novembre, fait paraître un article très détaillé sur les HEURS ET MALHEURS de l'Indian Navy. """ Septième flotte mondiale, l'Inde, toujours proche de la Russie, semble devenir l'allié de revers des Etats-Unis, du Japon et du Vietnam face à la Chine. Attendant quatre ships entre 2013 et 2016 - deux porte-avions et deux sous-marins nucléaires - l'Indian Navy paraît toutefois un géant aux pieds d'argile. Ses programmes tardent et elle a perdu en deux ans un sous-marin et une frégate"""".

        Quelques heures après le lancement du porte-avions Vikrant, dans la nuit du 12 au 13 août 2013, le sous-marin conventionnel INS Sindhurakshak, (S63), explose puis coule dans la base navale de Mumbai. Neuvième Kilo livré par la Russie en 1997, ce sous-marin était l'un des 7 modifiés avec la version antinavires du missile SS-N 27 Alfa Klub. Il venait d'effectuer cette modernisation pour un coût de 156 millions de dollars au chantier Svedochka de Severodvinsk en 2010/2013. Il avait reçu de nouvelles batteries et regagné Mumbai le 29 avril. Les circonstances exactes de l'accident ne sont pas encore connues. Une petite explosion puis deux beaucoup plus fortes ont été entendues. Le rechargement des 240 batteries avait été terminé deux jours plus tôt. Le chargement des batteries est un processus délicat qui impose une bonne ventilation pour contenir des dégagements d'hydrogène hautement inflammable. Un tel dégagement est peut-être à l'origine de l'incendie. Au moment de l'accident,le sous-marin embarquait dix huit armes (missiles Klub et torpilles) et était à la veille de son appareillage pour une mission opérationnelle.

Le 4 juillet 2010, deux sisterships, le Sindhuratna et le Sindhukesri, s'étaient violemment percutés à l'entrée de la base de Mumbai.

Des erreurs humaines sont aussi à l'origine des pertes par collision de la frégate Vindyagirl, le 30 janvier 2011, et du patrouilleur lance-missiles Prahar le 26 avril 2006.
Le Sindhurakshak, avait déjà connu un incendie en 2010, causant la mort d'un membre d'équipage et justifiant sa refonte en Russie.

L'article termine sur l'importance accordée au développement de la marine indienne qui était naguère le parent pauvre des forces armées. Pour 2022, l'Inde annonce une flotte de 160 bâtiments dont 3 porte-avions et soixante unités majeures ainsi que 400 avions. Cet objectif ne serait atteint qu'à 60%, l'Indian Navy peinant à surmonter les lenteurs de son industrie d'armement avec une assistance étrangère incontournable tout en cherchant à améliorer la sécurité de ses plates-formes avec une flotte sous-marine bientôt hors d'âge.

(informations Marines & FORCES NAVALES).

avatar
ROUSSEL Denis




Age : 72 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2363 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
Heurs et malheurs de 'l'Indian Navy". Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Marine indienne (भारतीय नौसेना - Indian Navy)

-