Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

La Marine Marchande - Actualités Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message Auteur
MessageSujet: La Marine Marchande - Actualités Jeu 24 Nov 2011 - 17:18

Sujet "reconstruit" 06.05.2014-01:14:39

marcjean
Administrateur-Modérateur


_______________________________________________________________



Emmanuelle Jarnot, première femme commandant à La Méridionale
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le commandant Emmanuelle Jarnot
crédits : LA MERIDIONALE


13/05/2011

La Méridionale compte désormais une femme commandant. Arrivée au sein de la compagnie en 1999, Emmanuelle Jarnot, qui va fêter ses 37 ans, devient ainsi le premier capitaine féminin de l’armement, mais aussi de l’ensemble des ferries et cargo-mixtes exploités vers la Corse. Elle prend la Barre du Girolata, le plus important navire de La Méridionale. « A bord d’un navire, il n’y a ni homme ni femme, il y a des marins, comme le soulignait avec respect Albert Londres. Ma nomination au poste de commandant récompense mon parcours d’officier depuis mon arrivée à La Méridionale le 19 mai 1999, le jour de mes 25 ans ! Comme tout un chacun, à mesure que je grimpais les échelons de la chaîne de commandement, j’ai dû prouver mes compétences », explique Emmanuelle Jarnot. Fille de marin, la jeune maman, qui fait la fierté de ses deux enfants, parle d’ « accomplissement » et reconnait que que sa position « peut revêtir une signification pour beaucoup de femmes », dans un milieu encore très masculin. D’autant que le commandant Jarnot a passé une bonne partie de sa carrière dans les machines.
Après un bac scientifique et une formation à l’Ecole de la Marine Marchande (aujourd’hui l’ENSM), Emmanuelle Jarnot a débuté à La Méridionale en tant que lieutenant, puis 3ème mécanicien. De 2003 à 2008, elle a ensuite exercé les fonctions de second mécanicien. Veillant sur la propulsion et la production d’énergie, l’officier a donc fait ses armes au coeur des navires de la compagnie. Ces quelques années ont permis à Emmanuelle Jarnot de développer une excellente connaissance des équipements techniques du navire mais pas seulement. La machine est un monde à part, un lieu confiné où il faut aller à l’essentiel et savoir faire face aux situations d’urgence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Girolata (© : TWINYPIX)

De la machine au poste de commissaire

L’étape suivante de sa carrière a consisté en deux années en tant que commissaire de bord. Cette fonction est un véritable challenge pour un officier. Le commissaire gère, en effet, le département Hôtellerie et Restauration du navire. Il est à la tête du plus important service à bord avec une vingtaine de personnes à encadrer. De plus, c’est le seul service pour lequel le responsable n’a pas d’adjoint. Il est donc exposé en direct aux questions opérationnelles et managériales, avec pour seul objectif la satisfaction des clients. Emmanuelle Jarnot rappelle que l’Ecole de la Marine Marchande ne forme pas à la gestion d’un Hôtel et d’un Restaurant. Ce poste est, ainsi, le seul où un officier ne peut pas asseoir son autorité sur son expertise initiale. Pour être crédible auprès de son équipe, il doit faire preuve « de méthode, d’organisation et savoir communiquer ». Comme à la machine, Emmanuelle Jarnot s’est adaptée à cette situation. Sa persévérance, son franc-parler et sa disponibilité ont été de véritables atouts dans l’accomplissement de sa mission. Plus encore, elle ne s’est pas contentée d’appliquer les procédures en cours, elle a aussi participé activement à faire évoluer les méthodes de travail.

Travailler sous pression tout en gardant son calme

Nommée second capitaine en 2010, Emmanuelle Jarnot a intégré le dernier service d’un navire qui lui restait à explorer : le pont. Cette fonction a pour mission de seconder le commandant, voire de le remplacer en cas de défaillance. L’officier a donc été formé par le « seul maître à bord » à la manoeuvre et à la direction générale du navire. Encore une fois, elle s’est distinguée par sa rigueur et son assurance. Pour la compagnie, elle a alors fini d’acquérir une vision globale de l’entreprise, des personnels et des fonctionnements qui la rend apte à la mission suprême. « Emmanuelle Jarnot a réalisé un parcours complet avec un passage probant dans les trois services du navire, machine-hôtel-pont. Elle a gravi les échelons les uns après les autres. Sur le Girolata, le plus important navire de La Méridionale, elle est responsable de 46 membres du personnel, 550 passagers et 150 voitures ; la compagnie lui confie aussi au nom de ses clients fret la marchandise transportée, d’une valeur de 10 millions d’euros en moyenne par traversée, et le navire proprement dit représentant de 50 à 150 millions d’euros d’actif. Avec son ouverture d’esprit, sa force de caractère, sa bonne aptitude à communiquer, sa capacité à travailler sous pression tout en gardant son calme, Emmanuelle Jarnot réunit toutes les qualités indispensables pour commander un navire», explique Marc Reverchon, vice-président et directeur général de La Méridionale.

Source : Amicale de la Marine de Dijon

Sujet déplacé de: Environnement marin, faune et flore sous-marine

marcjean
Administrateur Modérateur


31.10.2013
avatar
toine21




Age : 60 Date d'inscription : 18/12/2010 Nombre de messages : 470 Localisation : Côte d'Or Emploi/loisirs : retraité - camping-car

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: La Marine Marchande Ven 7 Juin 2013 - 22:32

Le JULES VERNE, de la Compagnie CMA CGM est présenté aujourd'hui, comme le plus grand porte conteneurs du monde.

Le Jules Verne "par bonheur" navigue sous pavillon Français. Il a été baptisé à Marseille le 4 juin 2013.

Cependant......Il a été construit en Corée par Daewoo......."Dommage", nous ne pourrons pas évoquer qu'il est un "fleuron"
des Chantiers Navals Français.



avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Dim 9 Juin 2013 - 6:35

Oui, il y a là une anomalie dans le devoir de préférence d'un chantier français pour d'une part construire une unité atypique et d'autre part pour pérenniser l'emploi des entreprises nationale qui n'ont pas un plan de charge assuré. Des concessions n'étaient elles pas possibles dans les deux camps !. Bien entendu c'est une réflexion sans doute naïve mais il n'en demeure pas moins que pour le citoyen "normal" soucieux de la prospérité de son pays, cette situation n'est pas compréhensible.
avatar
ROUSSEL Denis




Age : 72 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2363 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Dim 9 Juin 2013 - 22:45

Personnellement , pour moi le R I F est un pavillon de complaisance à la française , sur 28 hommes d'équipage , 20 sont étrangers . Quant à faire construire ses navires en France , la cgm cma et bien au dessus de ça , les chantiers Français sont " le cadet de leurs soucis "
avatar
jose




Age : 61 Date d'inscription : 26/11/2009 Nombre de messages : 56 Localisation : Milizac Emploi/loisirs : Astronomie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Lun 10 Juin 2013 - 9:20

Effectivement, depuis très....très longtemps déjà, les équipages Français sur les Navires marchands Français ont "disparus"

Quelques Officiers encore !........Mais Jose, que veut bien dire : R I F  ?
avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Lun 10 Juin 2013 - 10:33

Pavillons de complaisance à la française : Et voguent les galériens !
Déjà voté par le Sénat en Décembre 2003, un projet de loi visant à instituer un pavillon de complaisance «à la française», ou RIF (Registre International Français) devait passer devant l’assemblée en Février 2004. C’était sans compter sur une contestation d’ampleur qui a associé dans un vaste mouvement de grève, avec ports bloqués, travailleurs de la mer et jeunes scolarisés dans l’enseignement professionnel maritime.
lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3093 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Lun 10 Juin 2013 - 13:00

Registre international français , le bonheur des armateurs , la honte de ce pays , . Le Bélem , devait lui aussi passer sous " r i f " , je ne sais pas si à ce jour cela à été fait , mais alors , seul le cdt serait Français et le reste , au tout venant , mais surtout pas Français . J'ai quitté la C G M en 82 , quand je vois l'état des coques des navires actuellement , quelle honte , ça pisse de la rouille de partout . Quelle belle image de la France à l'étranger , alors qu'avant les navires étaient nettoyé de l'avant à l'arrière , du haut en bas et sur les classiques ( mats de charges ) petite vitesse et les matelots le long de la coque à faire des retouches pour étre impeccable en entrant au port . Tout fout le camp et avec la bénédiction du gouvernement , pauvre pays
avatar
jose




Age : 61 Date d'inscription : 26/11/2009 Nombre de messages : 56 Localisation : Milizac Emploi/loisirs : Astronomie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Lun 10 Juin 2013 - 13:03

Bonjour à Tous,

Merci pour l’info ! Je me souviens maintenant... l' ancien que cette « affaire » avait déclenché beaucoup de passions justifiées !
Cependant, en remontant le temps, notre Marine Marchande a vu ses mauvais jours « démarrer » dans les années 70’, et, ensuite de pire en pire !....Souvenons-nous du paquebot France entre autres et des différents acteurs qui ont contribué à son « élimination ».
avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Mer 19 Juin 2013 - 16:16

Nigeria: les deux marins français kidnappés sur l'Adour" ont été libérés                                                                                      18/06/2013



Les deux marins français kidnappés sur le pétrolier Adour. battant pavillon français, piraté le 13 juin au large du Togo, ont été libérés, a annoncé mardi 18 juin dans la soirée l'état-major des armées.
Le navire piraté avait été placé sous la surveillance d'un bâtiment de la Marine nationale, la frégate Latouche-Tréville qui s'était positionné à proximité. Ce bâtiment participe à l'opération Corymbe. qui maintient une surveillance maritime dans le Golfe de Guinée, pour prévenir notamment les piratages de navires marchands.
"Les pirates ont quitté le pétrolier lundi avec deux membres d'équipage", a précisé le porte-parole de l'état-major le colonel Thierry Burkhard. Mardi soir, ces deux membres d'équipage, de nationalité française, "ont retrouvé leur liberté", a-t-il dit, sans plus de précisions. "Ce soir, l'équipage est sain et sauf, dans sa totalité", a ajouté le porte-parole.
L'épisode, qui avait commencé au large du Togo s'est achevé "au large du Nigeria", a-t-il précisé L'équipage du pétrolier était composé d'officiers français et de marins d'autres nationalités, notamment africaines.
Un porte-parole de l'armée nigériane avait annoncé mardi qu'un marin français, kidnappé sur le pétrolier, avait été libéré par l'armée nigériane dans le sud du Nigeria dans la nuit de lundi à mardi
L'Adour fait partie de la flotte de l'armement Sea-Tankers.


 

rl]Source : Le Marin
avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Jeu 11 Juil 2013 - 12:12

Mon coup de gueule :
Evil or Very Mad Il pouvait pas être construit en France ? Evil or Very Mad 
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3093 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Lun 15 Juil 2013 - 19:14

Evil or Very Mad  Et armé par un équipage uniquement Français Evil or Very Mad  surtout s'il est affrété par le ministère de la défense .
avatar
jose




Age : 61 Date d'inscription : 26/11/2009 Nombre de messages : 56 Localisation : Milizac Emploi/loisirs : Astronomie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Lun 15 Juil 2013 - 20:27

Bien vu, Jose !.....A mon avis.....L'équipage ?....Nous le saurons...J'espère !.....tchin
avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Lun 2 Sep 2013 - 10:56

LE CMA-CGM JULES VERNE PRIVE D'UN VRAI BAPTÊME SOUS LA PRESSION DE L'ELYSÉE.

Publié le 6juin, 2013
Derrière l'événement médiatique organisé par la CMA-CGM autour de la venue de son premier porte-conteneurs de 16 000 EVP sous pavillon RIF à Marseille, se cache une opération de communication « politiquement correcte » orchestrée par le cabinet du Président de la République, ignorant totalement les traditions maritimes.

Vous avez été plus d'un navigant ou ancien navigant à vous interroger sur l'intitulé de l'événement : « Inauguration » ! Dans le maritime, on inaugure un port, un terminal, une nouvelle ligne ou une escale, mais on baptise un navire neuf. Que c'est-il donc passé pour que le service communication de
la CMA-CGM se prenne « les pieds dans le tapis rouge du faubourg Saint-Honoré » ?

Le groupe, présidé par Jacques Saadé, a eu une l'excellente idée de reprendre la tradition de placer son dernier fleuron sous le parrainage de l'Elysée. Il faut remonter au paquebot France, lancé le 11 mai 1960 à Saint-Nazaire sous les yeux du Général de Gaulle, et baptisé par « tante Yvonne » le 11 janvier 1962 au Havre. Cette cérémonie avait été annoncée fin 2012 lors d'une escale du premier de la série, le CMA-CGM Marco-Polo au Havre. En absence d'une première dame au protocole, Brigitte Ayrault a accepté d'être la marraine du CMA-CGM Jules Verne.
Initialement prévue au Havre, CMA-CGM a décidé finalement de détourner le navire sur Marseille afin de faire concorder l'agenda du Président Hollande avec le planning du voyage inaugural du CMA-CGM Jules Verne. Le 2 mai 2013, le service communication de CMA-CGM annonce dans un communiqué de presse la présence de Monsieur François Hollande qui présidera l'inauguration du CMA-CGM Jules Verne à Marseille le 4 juin 2013. Exit le baptême et accessoirement la marraine (1).

Le baptême d'un navire n'est pas uniquement le geste symbolique de casser une bouteille de Champagne sur la coque, avant tout pour conjurer le sort. Ce geste a pour origine une vieille tradition maritime résumée par ce proverbe anglais : « Un navire qui n'a pas goûté au vin goûtera au sang »... Auparavant, le sang d'une victime de la mer était étalé sur ta proue du bateau avant que ce dernier ne prenne la mer. Ce sacrifice fût abandonné au profit de la bouteille de vin puis de Champagne, un breuvage associé au bonheur et à la chance. Parfois, la bouteille ne se brise pas, ce qui est de mauvais augure.

Tiens « augure » est la racine du mot « inauguration » qui vient du latin « inauguratio », action de prendre les augures, l'augure étant un prêtre romain qui s'occupait d'interpréter la volonté des Dieux. L'Elysée s'est donc fourvoyé par deux fois, en refusant la présence du Président de la République si le terme baptême était conservé et en imposant le terme inauguration qui renvoie au Divin.
Le groupe CMA-CGM a donc corrigé sa communication qui a été malheureusement reprise sans distinction par tous les médias, y compris la presse maritime spécialisée. Le Roi Henry IV avait déclaré juste avant d'accéder au trône de France « Paris vaut bien une messe », et bien pour la famille Saadé, les bonnes relations présidentielles valent bien quelques entorses aux traditions maritimes.

Le baptême d'un navire est un tout qui reprend des traditions ancestrales (la bouteille] et la continuité d'une tradition religieuse qui s'est imposée au fils des siècles. Le baptême n'est complet qu'après la bénédiction religieuse qui accorde sa protection au navire et aux équipages qui se succéderont durant toute son exploitation. On retrouve ce rite quelle que soit la religion pratiquée à bord, hindouiste, bouddhiste, catholique, orthodoxe, etc. Sur plus de 90 % des passerelles de navigation est installé un petit oratoire avec une statue de la Vierge, une icône orthodoxe ou une mini pagode abritant une statue de Bouddha. De tout temps, face aux éléments, les marins s'en sont remis à leurs Dieux pour les sortir d'une situation désespérée.

Dans la réalité que s'est-il passé ? Eh bien un demi-baptême le 4 juin, avec François Hollande quia eu !e privilège de casser la bouteille de Champagne [2] et prononcer son discours de chiffres plus ou moins vérifiés face aux médias, à la communauté maritime phocéenne, aux élus et hommes politiques flattés par sa présence. Pour l'occasion, une trentaine d'élèves de l'Hydro de Marseille ont été invités à cette cérémonie.
Et le lendemain mercredi 5 juin en fin d'après-midi, organisé au pied levé et en « catimini » dans un coin de la passerelle l'autre partie du baptême avec la bénédiction par deux Diacres de la Mission de la mer en présence de Madame Tanya Saadé, marraine effective du navire, de Monsieur Thierry Billion, DRH du groupe, de l'équipage du CMA CGM Jules Verne, de représentants de la communauté des marins marseillais contactés dans l'urgence pour assister au vrai baptême, loin des caméras et du regard présidentiel. Une trentaine de personnes au total sur l'aileron tribord, alors qu'à la passerelle et sur bâbord les groupes de visiteurs continuaient la découverte du navire.

Quel exercice de contorsionniste pour à la fois satisfaire la volonté du Prince sans renoncer complètement au protocole du baptême d'un navire. Cette histoire risque d'interpeller plus d'un marin philippin superstitieux qui hésitera à embarquer sur un navire pouvant terminer sa vie sur les océans coupé en deux parties.

Le 30 mal 2013 à Hambourg, le CMA CGM Alexander Von Humbolt, sister-ship du Jules Verne, a eu droit à une vraie cérémonie de baptême, bénédiction religieuse comprise en présence de Jacques Saadé, de sa famille, de la communauté maritime hambourgeoise et des élus du Land sans qu'aucun mauvais esprit n'impose ses idées métaphysiques.
Cette différence de traitement entre l'Allemagne et la France illustre à quel niveau la politique maritime est appréhendée par nos gouvernants.


1 — Brigitte Ayrault a pu se consoler en étant la marraine de la promo du centre ENSM de Nantes le 14 mai 2013. C'est moins prestigieux, mais certainement plus humain.
2— Pour l'anecdote, H a fallu remplacer 3 fois la bouteille qui s'était cassée toute seule en raison de !a chaleur et d'une préparation trop minutieuse. On pratique des entailles dans le verre de la bouteille pour être sûr qu'elle éclate bien au premier choc sur la coque.

Source Crédits : Jeune Marine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Mar 15 Oct 2013 - 10:43

Costa Concordia


Chantier de la démesure, le renflouement du Costa Concordia va voir l'entrée en scène du plus invraisemblable des monstres des mers, le Vanguard Dockwise. un navire semi-submersible capable de hisser l'épave du Costa Concordia sur son pont et de le transporter hors d'eau. Unique au monde, fabriqué en Corée du Sud en 2012 pour le compte de l'armateur hollandais Dockwise. le Vanguard se présente comme une immense plateforme orange de 275 métrés de long et 70 m de large flottant au ras de l'eau. Son poste de pilotage et ses rares cabines sont concentrés dans des tourelles qui se déplacent le long de ses flancs afin d'occuper le moins de surface possible.

Pile-poil

Remplissant ses ballasts d'eau, le Vanguard immerge son pont d'une quinzaine de mètres. Il peut ainsi se glisser sous la charge flottante qu'il aura à transporter : navire, épave, plate-forme pétrolière ou tout équipement industriel hors gabarit. En remplissant ses ballasts d'air, il remonte à la surface une charge qui peut atteindre 110 000 tonnes. Ses moteurs lui permettent alors de naviguer à 14 nœuds. Il convient donc pile-poil au Costa Concordia qui pèse 110 000 tonnes et mesure 62 métrés de large avec ses caissons de flottaison. Certes, le paquebot long de 290 métrés dépassera d'une quinzaine de mètres, mais cela ne nuira pas à la navigation.

La décision d'utiliser le Vanguard plutôt qu'un classique remorquage n'a pas encore été officialisée, mais la compagnie Costa a fait un chèque de 30 millions de dollars pour s'assurer la disponibilité du navire semi-submersible au mois d'août 2014.

Plusieurs candidats au démantèlement

Un choix dicté par des raisons techniques - la difficulté de tracter une épave devenue avec ses caissons un improbable objet flottant -, mais également politiques. Plusieurs ports italiens se disputent en effet le démantèlement de l'épave, un marché de 500 millions d'euros et des milliers d'emplois pendant plusieurs années. Piombino. le plus proche de l'île du Giglio. revendique l'épave au nom des dommages subis par la Toscane. Mais cela nécessiterait 115 millions d'euros de travaux qui seraient difficilement réalisés d'ici l'été prochain. Civitavecchia paraît mieux équipé, mais c'est une escale pour les grands paquebots de croisière et personne n'a envie d'exhiber la sinistre épave aux croisiéristes en goguette. Palerme est également sur les rangs, mais l'arrivée du Costa Concordia bloquerait le chantier naval pendant des années.

Le chargement du Costa Concordia sur le Vanguard permettra à la compagnie de dribbler ce micmac transalpin. Libérée des contraintes de distance, l'épave pourrait être tranquillement transportée... en Turquie où la main-d’œuvre est moins chère et les contraintes écologiques moins strictes. L'ultime pied de nez du Costa Concordia à l'Italie.
Source : le point 15.10.2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Sam 19 Oct 2013 - 21:10

EXCLUSIF - Loi de 1992 : le rapport Maler dit "oui" aux produits raffinés, "non" au GNL 18/10/2013

Oui pour les produits raffinés et le GPL. non pour le GNL et le charbon. Demandé par le gouvernement. le rapport Maler risque de faire grincer quelques dents. Il va moins loin que les organisations professionnelles et syndicales dans ses propositions d'extension de la loi de 1992 sur la sécurité des approvisionnements énergétiques. Il n'a pas encore été rendu public signe que ses conclusions font sans doute débat.

La loi de 1992 impose actuellement aux entreprises de raffinage l'obligation de faire transporter 5,5 % de leurs importations de pétrole brut sous pavillon français.

La mission confiée à Philippe Maler inspecteur général de l’ administration et du développement durable, avait pour but de " réinterroger l'efficacité du dispositif dans un contexte énergétique et maritime qui a fortement évolué et d'examiner les orientations d'une possible réforme "

Le rapport Maler dresse le constat que les approvisionnements pétroliers de la France ont profondément évolué depuis 20 ans : les produits raffinés importés représentent désormais la moitié de la consommation nationale. Par ailleurs, les armements au pétrole sous contrôle français ont aujourd'hui pratiquement disparu du paysage.

A l'exception notable de Socatra, toutes les entreprises françaises opérant sur le marché du brut sont des filiales de groupes étrangers. Ainsi, les pétroliers VLCC transportant du brut sous pavillon français appartiennent à des intérêts belges (Euronav) danois (Maersk) et saoudiens (Samco).

La flotte des transporteurs de raffinés sous pavillon français, en moyenne composée d'environ 25 pétroliers et pétroliers-chimiquiers. est, à la seule exception de Socatra contrôlée par des compagnies étrangères. Sea Tankers qui comprend les anciennes compagnies françaises Fouquet Sacop et Petromarme. est belge : Maersk Tankers, qui exploite en France ce qui reste de la filiale française du suédois Brostom. est danois.

Dans ce contexte, le rapport Maler fait un "double constat de dépendance" en ce qui concerne les produits raffinés importés ; ils ont pris une importance considérable dans la consommation intérieure et la flotte "activable" en cas de conflit est très faible. D'où sa proposition d'intégrer les produits pétroliers non raffinés en France dans le champ de l'obligation de pavillon.

De même pour le gaz de pétrole liquéfié (GPL), " qui s'apparente à un produit pétrolier tant du point de vue technique que de celui du marché ". Sous forme de propane, le GPL est notamment utilisé par de nombreux particuliers.

En revanche, le rapport Maler estime qu'une obligation de pavillon n'a pas lieu de s’ appliquer au gaz naturel liquéfié (GNL). D abord, le gaz naturel relève de la politique commune européenne de I’ énergie contrairement aux produits pétroliers. Ensuite une part assez réduite des approvisionnements de la France en gaz naturel transite par la voie maritime. Enfin, ceux-ci sont assurés par une bonne part par un opérateur français qui possède cinq navires, dont trois sous pavillon français.

Quant au charbon le rapport Maler est assez expéditif : " S'agissant d'une énergie qui n'est pas soumise à obligation de stockage, dont la part dans le mix énergétique a décru, qui est substituable et dont à la différence du GPL le nombre d'utilisateurs est réduit, la mission ne s'autorise pas à formuler une recommandation visant à imposer une obligation de pavillon."

La question de la sécurisation des approvisionnements énergétiques a une longue histoire qui remonte à la Première Guerre mondiale En 1917 ; la France a frôlé la pénurie de carburant, faute de s'être garantie des ressources en pétrole brut et les moyens de le transporter. Elle avait donc dû faire appel aux Américains pour assurer son approvisionnement pétrolier.

Aujourd'hui l'obligation de pavillon est fixée à 5.5 % des quantités de pétrole brut importé entrant dans les unités de raffinage implantées sur le territoire français.


Source : Le Marin
_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Dim 20 Oct 2013 - 8:02

Comme dans beaucoup de domaines, le transport maritime échappe donc de plus en plus à une maîtrise nationale ce qui malheureusement risque de pénaliser un jour notre indépendance dans l'approvisionnement de nos ressources. Gros danger, la mondialisation des entreprises et les décisions économiques importantes échappent de plus en plus au pouvoir politique. On peut comparer cette situation à un bateau qui naviguerait sans aucun pouvoir de décision de son commandant mais sous l'emprise d'une autorité extérieure.
avatar
ROUSSEL Denis




Age : 72 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2363 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Sam 26 Oct 2013 - 10:34

Encore une bouée de sauvetage pour la SNCM
Par Arlette de Broqua    Mis à jour le 25/10/2013 à 20 49     Publié le 25/10/Z013 à 19 22

Pour éviter le dépôt de bilan de la SNCM, Transdev, qui détient 66% du capital de la compagnie maritime, va apporter en urgence 17 millions d'euros. L'État va également débloquer 10 millions.

La SNCM ne déposera pas son bilan la semaine prochaine, comme la menace avait plané. Transdev, filiale à 50/50 de Veolia et de la Caisse des dépôts qui détient 66% du capital de la compagnie maritime, a accepté d'apporter en urgence 17 millions d'euros. L'État met lui aussi la main à la poche et débloque 10 millions, a annoncé Eugène Caselli, président de la communauté urbaine de Marseille. Antoine Frérot, président de Veolia, lui a écrit jeudi: «En qualité d'actionnaire de Transdev, je puis vous dire toute ma détermination pour donner les moyens nécessaires à la poursuite pérenne du service public maritime confié à la SNCM.»

«Ce problème de trésorerie réglé, les discussions sur la mise en œuvre du projet industriel vont pouvoir reprendre dans un climat apaisé», se réjouit Caselli. Pour Antoine Frérot, de temps est largement venu de passer des paroles aux actes pour lever l'épée de Damoclès que les exigences européennes font peser sur les conditions du sauvetage de la SNCM». Derrière les déclarations des uns et des autres se cache en fait une négociation extrêmement difficile et dont les enjeux financiers sont très lourds.

Bras de fer entre l'État, Veolia et la collectivité territoriale de Corse
Bruxelles demande le remboursement par la SNCM à la collectivité territoriale corse de 220 millions d'euros de subventions jugées illégales. Et la Commission européenne pourrait même rapidement doubler la mise (pour la période 2002 à 2006). D'où un bras de fer entre l'État, Veolia et la collectivité territoriale de Corse. Veolia a pour sa part l'intention de sortir de la SNCM mais est sous pression de l'État pour participer au financement du plan de restructuration de la compagnie maritime qui prévoit 500 départs non contraints de salariés. La flotte doit aussi être renouvelée, mais le coût des bateaux se révélerait lui aussi plus lourd que prévu.
Source Le Mondefr
_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Equipes privées de protection Mar 3 Déc 2013 - 22:13

Les armateurs français pourront bientôt avoir recours à des équipes privées de protection.

3 décembre 2013-18:20

A la différence de la plupart de leurs homologues européens, les armateurs français ne sont pas autorisés à solliciter les services de sociétés militaires privées (on dit Entreprises de services de sécurité et de défense en France) pour protéger leurs navires dans les zones où sévit la piraterie maritime.

Il faut dire que, en France, ce sujet est tabou, ce qui laisse le champ libre aux 1.500 SMP anglo-saxonnes pour se partager un marché évalué entre 200 et 400 milliards de dollars. La demande existe, ce qu'un rapport rédigé par les anciens députés Jean-Claude Viollet et Christian Mênard avait mis en avant en 2012.
Les deux parlementaires en avaient d'ailleurs appelé à une évolution de la législation française en la matière. Seulement, à l'époque, le gouvernement en place n'en avait pas voulu en entendre parler. "Il ne peut pas y avoir de sociétés militaires privées en France", avait commenté Gérard Gachet. alors porte-parole du ministère de la Défense.

Seulement, cette réponse ne pouvait pas satisfaire les armateurs, qui n’avaient que la possibilité de solliciter des Equipes de protection embarquées (EPE) fournis par la Marine nationale, au gré de ses possibilités. Et certains menacèrent de "dépavillonner" leurs navires.

En juin dernier, le chef d'êtat-major des armées (CEMA), l'amiral Edouard Guillaud. avait fait part de son exaspération lors d'une audition au Sénat. "Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage, et pour des raisons d'angélisme idéologique, malgré des rapports sur la situation, nous n'avons pas avancé", s'était-il emporté. Et d'ajouter : "Le risque, si nous n'agissons pas. outre le fait de voir nos anciens militaires employés par des SMP étrangères, est surtout que des armateurs sont prêts à se dépavillonner. avec les conséquences économiques qui en résulteraient! Il est contre-productif de faire l'amalgame avec une SMP qu'on emmènerait lors d'une OPEX faire de la protection".

Dans un entretien accordé au Marin, le Premier ministre. Jean-Marc Ayrault. a confirmé une évolution prochaine de la législation en la matière. "C'est une demande forte de nos armateurs et nous l'avons entendue. Nous allons autoriser le recours à des équipes privées capables de compléter les missions assurées par la Marine nationale", a-t-il affirmé.

Cependant, a prévenu le chef du gouvernement, ce "recours sera encadré" et des "autorisations et agréments professionnels seront délivrés pour attester du professionnalisme des entreprise et du respect de régies minimales fixées par décrets". Et d'ajouter : "C'est un élément majeur pour donner aux armateurs une garantie de sécurisation de leurs équipages et de leurs cargaisons. Cette décision leur permettra de se positionner sur le marché à armes égales avec leurs homologues européens qui bénéficient de ce type de dispositifs".

Par ailleurs, le Premier ministre a souligné, au cours du même entretien, la nécessité pour la France de sécuriser ses approvisionnements énergétiques, en adaptant la loi de 1992 sur les transports de produits pétroliers impose aux raffineurs de pétrole installés en France.

"L'enjeu aujourd'hui, c'est d'obliger ceux qui importent des produits pétroliers en France à le faire au moins en partie sous pavillon français", a expliqué M. Ayrault. "C'est fondamental pour notre sécurité énergétique: pour sécuriser nos approvisionnements, nous ne pouvons pas dépendre entièrement de flottes étrangères", a-t-il ajouté.
Le recours aux équipes privées de protection embarquées et la modification de la loi de 1992 "seront mis en œuvre sans attendre", a indiqué le Premier ministre.
opex360
_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Mer 4 Déc 2013 - 5:09

La présence d'équipes de défense et de sécurité privées à bord des navires marchands susceptibles d'être piratés, pose des problèmes très complexes du respect des des règles des droits nationaux et internationaux. Il y a , évidemment , des risques de dérapages. Mais comme en matière de ventes des armements, si les français ne sont pas acteurs, les marchés seront bien entendu acquis par les autres états. Il importe d'engager une grande réflexion sur cette situation et encadrer d'une manière sérieuse le processus. D'une part, ne donner des agréments qu'aux sociétés connues et qui se comportent d'une manière irréprochable eu égard à l'éthique de la profession et d'autre part, n'accepter que des personnels formés au maniement des armes et à l'art du combat. Cela veut dire que le recrutement des personnes employées pour ces missions peuvent avoir utilement servis dans les unités de défense notamment dans les forces spéciales ou dans des escadrons de gendarmerie mobile par exemple. Il est certain que l'on se dirige vers une participation de sociétés de sécurité françaises ou étrangères à bord des navires marchands français pour la sécurité. A noter que la Russie ne se pose pas tant de questions pour régler ces problèmes, les navires de ce pays paticipent également à la sécurité de la navigation maritime dans les zones sensibles ; les embarcations suspectes sont immédiatement coulées avec leurs occupants lors de la surveillance en mer. Il était prévisible que l'on s'oriente vers ces solutions d'emploi de sociétés privées mais en réalité il faudra s'attendre à des débordements , on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs. Il était aussi visible que le ministère de la défense n'avait pas vocation pour assurer la présence de ses personnels sur tous les navires marchands français et d'ailleurs il eut fallu alors augmenter les effectifs de la marine , ce qui n'est pas à l'ordre du jour, au contraire !.
avatar
ROUSSEL Denis




Age : 72 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2363 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Mer 1 Jan 2014 - 13:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 indécis 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Mer 1 Jan 2014 - 13:59

Je connaissais la pile à combustible pour camping-cars mais je ne m'attendais pas à une telle évolution qui va profiter à tous les moyens de transport vraisemblablement.
avatar
ROUSSEL Denis




Age : 72 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2363 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Ven 3 Jan 2014 - 18:50

État de la Flotte de Commerce sous Pavillon Français; et, documents statistiques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 study      study 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Mar 11 Fév 2014 - 10:34

La région Bretagne vient d'adopter le programme de travaux du port de Brest. Avec un financement évalué aujourd'hui à 220 millions d'euros, au lieu de 130 millions initialement.

Annoncé en 2009. confirmé dans la stratégie régionale portuaire de 2010 le projet de développement du port de Brest a un double objectif : accroître l'activité du port en améliorant les accès aux quais pour de plus gros navires et accueillir des activités industrielles liées aux énergies marines renouvelables (EMR)

Ce qui passe par l'aménagement du polder actuel de 36 hectares et la poldérisation d'un nouvel espace de 14 hectares avec les sédiments issus du creusement des chenaux d'accès et des souilles des quais commerce.

Très ambitieux ce programme est structuré en trois grandes phases, la réalisation étant étalée de 2015 à 2020.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Source crédit: ouest france 9.2.2014
_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Dim 30 Mar 2014 - 17:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans un communiqué diffusé depuis Matignon le vendredi 28 mars, le service de presse annonce la mobilisation de 13 millions d'euros prélevés sur les Investissements d’ avenir pour moderniser le célèbre « Marduf » : « Sur proposition de Louis Gallois, commissaire général à l'investissement, le Premier ministre mobilise 13 millions d'euros pour moderniser le navire océanographique français "Marion Dufresne" opéré par l'Institut français Paul Emile Victor situé à Brest, et l'équiper notamment des dernières technologies de carottage pour qu'il préserve son leadership scientifique au niveau mondial. »

Le Marion Dufresne II. propriété du GIE MD2, qui réunit I’ administration des Terres australes et antarctiques françaises et la CMA CGM assure la desserte de Kerguelen. Crozet et Amsterdam.

II est également utilisé par I’ Institut français de recherche et de technologie polaires Paul-Emile Victor pour effectuer des missions océanographiques, notamment en réalisant des carottages Le « Marduf » (120 mètres de long. 10 300 de déplacement) a été construit en 1995 par les Ateliers et chantiers du Havre.
Il a été victime d'un échouement à Crozet en novembre dernier générant plus de 2 millions d'euros de travaux.
Si la question de son remplacement se posait, elle est donc tranchée : ce sera une modernisation.
LeMarin 29.03.2014
_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Marine Marchande - Actualités Mar 29 Avr 2014 - 0:52

Le porte-conteneurs écrase la locomotive de Panama
le 28/04/2014

Le 3 avril, alors qu’ il manœuvre pour rentrer dans les écluses de Gatûn coté atlantique du canal de Panama, un porte-conteneurs affrété par l'armateur allemand Hamburg-Sùd a percuté une « mule », ces locomotives qui prennent en charge les navires lors du passage des écluses.
Ces engins made in Japan, qui font l'imaginaire du canal interocéanique en circulant à grand coup de carillon, valent un million de dollars pièce. Un beau litige pour les assurances en perspective.
Lemarin


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
pale 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2641 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
La Marine Marchande - Actualités Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3 Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Le carré des équipages

 :: 

Marines Marchandes

-