Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
Index
Membres
Profil
FAQ
Rechercher

Le Type FREMM-Infos- Actualités Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message Auteur
MessageSujet: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 29 Nov 2007 - 17:51

Les origines
Il est assez complexe de rechercher, parmi les générations précédentes de bâtiments, une filiation directe au projet FREMM, tellement les techniques et les modes de construction ont évolué depuis ces vingt dernières années.
Tout d'abord, la recherche de furtivité poussée, tant à la détection électromagnétique qu'à l'infrarouge, a entraîné une modification profonde des formes des bâtiments de guerre. On peut toutefois voir, en précurseur, les frégates La Fayette (1992), premières frégates furtives au monde, qui avaient ouvert la voie à ce design si particulier, en lequel les anglo-saxons voyaient « the french touch », et qui est aujourd'hui copié par tous.
De plus, la généralisation de l'hélicoptère embarqué, les progrès de la propulsion électrique, les techniques de modélisation numérique, l'apparition de matériaux composites de plus en plus performants, la stratégie de guerre en réseau et les liaisons de données tactiques, la révolution des télécommunication,... tout concourt à proposer un bâtiment radicalement différent par rapport aux générations précédentes.
Oubliés les projets d'avisos NG (nouvelle génération) des années 90, qui sont rangés au placard, car l'objectif est bien de remplacer les frégates des classes F67 Tourville, F70 Georges Leygues, et avisos A69 D'Estienne d'Orves, par un unique modèle de bâtiment. C'est de là que viendra le concept « multimissions », car ces nouvelles frégates seront prévue à l'origine en deux versions, l'une destinée à la lutte anti-sous-marine, et l'autre à l'attaque d'objectifs terrestres. La suite nous apprendra qu'elles pourraient exister également en version antiaérienne.
Le programme des frégates multimissions (FMM) est lancé par décision ministérielle du 30 avril 2002, le ministre de la défense, M. Alain Richard, ayant approuvé le dossier de faisabilité. Il s'agit d'un contrat de poids, d'un montant de l'ordre de 5,3 milliards d'euros.
DCN-Lorient fabriquerait les quatre premières unités, mais le système de construction par anneaux, devrait permettre de répartir également la charge sur les établissements de Brest et Cherbourg. La première frégate doit être livrée en 2008. Sur la base du projet Echo, DCN édite une plaquette commerciale. C'est ainsi qu'au printemps 2002 naît la version Alpha, avec sa mâture unique qui fera couler tant d'encre.
Le 02 août 2002, le programme qui était à l'origine purement national, prend une envergure européenne. Une déclaration conjointe, des ministres de la défense français et italien, marque une volonté politique clairement affichée de lancer une coopération entre les deux pays.
Le 07 novembre 2002, un accord est signé à Rome sur la mise en chantier par les deux pays de 27 frégates multimissions : 17 pour la France, 10 pour l'Italie. Sur 27 bâtiments, il y a un réel effet de série, qui peut générer des économies. Il est vrai que la France et l'Italie conduisent déjà ensemble des programmes de grande importance tant dans le domaine naval (frégates Horizon, torpilles MU 90, système de lutte anti-torpilles SLAT) que dans le domaine de la défense aérienne à moyenne altitude (PAAMS, SAMP/T).
En Mai 2006, on juge qu'il est temps de donner un nom à ces bâtiments. Dans une lettre du 23 mai 2006, le ministre de la défense décide d'attribuer un nom de province française à chacune des huit premières frégates : 1- Aquitaine ; 2- Normandie ; 3- Provence ; 4- Bretagne ; 5- Auvergne ; 6- Languedoc ; 7- Alsace ; 8- Lorraine.


Dernière édition par Michel47 le Ven 22 Fév 2013 - 10:19, édité 4 fois
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 29 Nov 2007 - 17:53

La nef zéro, berceau des frégates multimissions
Elle est toute neuve, bien isolée, sans poussières. Les ouvriers de DCNS aimeraient tous y travailler. C'est le gros investissement réalisé par le chantier militaire pour les Fremm.
Eddie Rak, responsable de production et Pierre-Luc Gueguen ne se lassent pas de faire visiter la nef zéro. Mise en service en début d'année, elle est à la pointe de la technologie. Il fallait bien cela pour relever le défi de la construction des huit frégates multimissions commandées à DCNS, par la Marine nationale. Pour la construction de ce nouveau hall de fabrication (trois ateliers sont dévolus aux Fremm), l'entreprise a investi 10 millions d'euros. « Dont quatre pour une nouvelle machine à découper à sec à plasma. » Les deux autres engins à eau dont dispose l'établissement étaient présentés, il y a encore quelques années, comme des outils à la pointe de la technologie. « Il fallait, au vu du contrat, aller vite et bien en production. Cette machine permet des découpes en continu de tôles en acier de 12 m sur 3 m. On la fait marcher en continu de 6 h à 20 h. » Dans l'atelier, tout est soigneusement organisé.

Un puzzle de milliers de pièces
Découpe, puis dépose au sol des différentes pièces soigneusement numérotées, qu'il faut ensuite assembler. Dans la nef zéro sont empilées celle de la première frégate l'Aquitaine, que DCNS doit livrer en 2011. « Avec la technique des anneaux, nous avons considérablement accéléré la construction de la coque. » Une Fremm est composée de vingt demi-anneaux. « Rien que le fond d'une frégate est composé de 600 voire 700 pièces. » La frégate nécessite 2 000 tonnes d'un acier haute résistance. Les outils récemment acquis limitent en outre les chutes non utilisables. « Avant nous envoyions aux ferrailleurs 37 % de l'acier. Nous sommes passés à 25 % et nous espérons descendre encore. »
Outre la découpe plasma, DCNS s'est doté d'un poste de soudage monofacial, hyper moderne, commandé numériquement. « Cette formule évite de retourner la tôle comme on le faisait auparavant pour souder des deux côtés. Ce nouveau poste le fait. » Là encore gain de temps et de qualité. Le fil de soudage entre plus profondément dans la tôle. Eddie Rak et Pierre-Luc Gueguen ne sont pas peu fiers non plus de leur poste de soudage, qui leur permet d'assembler les pièces d'angle. « Nous sommes le seul chantier en France à avoir un tel poste. Du moins au niveau de la taille des pièces que nous pouvons y mettre. » Tout est automatique. « Pour les anciens programmes, c'était fait manuellement. » Ensuite, les différents morceaux du puzzle sont acheminés vers la grande forme de construction. Les ouvriers assemblent les anneaux. Le premier est déjà en place sur cale. Mise à l'eau prévue dans deux ans.


Source : Françoise ROSSI - Ouest-France
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 29 Nov 2007 - 17:55

jeudi 29 novembre 2007 : Une commande de 3,5 milliards d'euros pour le site de Lorient
La Marine nationale a fait un joli « cadeau » au site lorientais en lui demandant de construire 8 frégates multimissions. Montant estimé de la commande : 3,5 milliards d'euros. Même si DCNS sait qu'il a fallu négocier les prix et promettre une efficacité dans la construction. Les frégates mesurent 142 m de long et pèsent 6 000 t.
« Les navires seront très automatisés pour réduire le nombre de membres d'équipage. Un tel bâtiment devrait être armé pour 200 personnes. L'objectif est de 108 pour les Fremm » explique Jean-Philippe Leleux, responsable des navires armés. Là encore, la Marine veut réduire les frais. Un peu comme les voitures, ces frégates présenteront plusieurs options : anti-aérienne, lutte sous-marine, action vers la terre. Dans ce dernier cas, le bâtiment accueillera les embarcations des commandos. Furtivité est la signature de DCNS Lorient, depuis le programme Lafayette, présenté comme futuriste depuis 1990.
Les ingénieurs de l'entreprise ont continué leurs études. A ce jour, les Fremm, aussi furtives que des sous-marins, sont une référence dans le monde.
Plusieurs marines étrangères s'y intéressent. DCNS finalise un contrat export avec le Maroc. Les Grecs sont venus plusieurs fois visiter le chantier lorientais. Un programme Sawari 3 est aussi évoqué avec l'Arabie Saoudite, fidèle client de Lorient.


Source : Ouest-France
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Lun 3 Déc 2007 - 18:11

Lundi 03 décembre 2007 : La Marine adapte sa flotte aux nouveaux dangers

Silencieuses, économiques, les frégates des années 2000 n'ont plus rien à voir avec les bâtiments des batailles navales historiques.
On peut reléguer aux films américains des années 1950 les bâtiments militaires qui se coulaient à coups de canon. Depuis dix ans, la Marine a fait évoluer ses bateaux gris. Elle a passé commande à DCNS de huit frégates multimissions, pour un montant de 3,5 milliards d'euros.
Construites sur le site lorientais, longues de 142 m, leur coque n'est trouée par aucun hublot, si l'on excepte celui de la cabine du commandant. L'équipage, réduit à 108 marins, vivra dans le navire comme dans un sous-marin. Cette nouvelle architecture, dite furtive, a été pensée par une armada d'ingénieurs maison. « Sur un radar ennemi, la frégate laisse à penser qu'elle n'est qu'une petite jonque, dont on ne se méfie pas. »
Le site de Toulon conçoit, lui, l'informatique et les armes embarquées. « Il faut s'adapter à la nouvelle forme de menaces. Nous appelons cela, la soft security », explique l'ingénieur Jean-Luc Ferrandi. « 85 % du transport mondial se fait par la mer. Les narcotrafiquants, les terroristes, les opérations suicide, la piraterie vont croissant sur toutes les mers du globe. Les frégates doivent intervenir en toute discrétion, pour une plus grande efficacité. »

La nage rythmée d'un dauphin dans un sillage
Ces navires ont donc un sacré cerveau. Une salle située sous la passerelle est occupée par une multitude d'ordinateurs. Le silence est de règle. C'est là que les marins contrôlent les données. Des acousticiens, en veille permanente, sont capables de détecter la moindre onde sonore : la nage rythmée d'un dauphin indique qu'il évolue peut-être près d'un navire suspect.
La frégate peut, en outre, communiquer avec tous types de bâtiments militaires, aériens ou maritimes, des forces de l'Otan. Dans le langage des ingénieurs de DCNS, on a baptisé le principe ship management system. Bref, la guerre est devenue électronique. Les frégates furtives déjà livrées ont fait leurs preuves en la matière : sauvetage, saisie de cocaïne sont les exemples les plus récents. Les unités en cours de construction et d'essai sont au top de la technologie. Mais les cellules grises de DCNS s'attaquent déjà aux navires d'après-demain, tels le Swordship, ou la corvette Gowind encore plus futuristes.

Source : Ouest-France
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Lun 3 Déc 2007 - 18:57

03 Décembre 2007 : L’Italie considère qu’elle peut s’offrir 4 frégates FREMM supplémentaires
Malgré les retards dans la signature des commandes et des rumeurs de manque de financement, le gouvernement Italien s’est engagé à acheter 4 frégates Fremm en 2008, portant à 6 le nombre de navires commandé sur un total prévu de 10.
Les 2 premières frégates avaient été commandées en 2005 après des négociations de dernière minute sur un financement extraordinaire puisque les budgets du ministère de la défense avaient été épuisés.
La publication des chiffres du budget 2008 remettait en question la capacité de l’Italie à commander un second lot de frégates FREEM, puisque des sources industrielles craignaient que les budgets ne couvrent pas les engagements.
Le sous-secrétaire à la défense Lorenzo Forcieri soutenait que le gouvernement trouverait le financement de 2 des 4 frégates dans le budget du ministère de la défense, 770 millions € étant fournis par le ministère de l’industrie pour les 2 restantes.
Mais des doutes sont apparus lorsqu’il est devenu clair que le gouvernement cherchait à utiliser une partie des 770 millions € pour acheter 40 nouveaux véhicules blindés.
Chaque frégate coutant environ 350 millions €, et le véhicule blindé en question coutant environ 6 millions €, selon des documents du gouvernement, un haut-responsable industriel indiquait que les budgets n’étaient pas suffisants.
“Le total donne 2 frégates, mais pas si le gouvernement veut l’utiliser pour financer aussi les blindés,” expliquait la source.
Mais, le 28 novembre, Forcieri expliquait que les budgets étaient corrects.
“Il n’y a pas de problème, puisque le budget prévu pourrait être plus proche des 800 millions € et que le paiement des blindés peut être réparti sur plus d’une année,” a-t-il précisé.
L’Italie prévoit d’acheter 10 frégates FREMM dans un programme commun avec la France, qui en a commandé 17. Après que l’engagement Italien ait failli s’arrêter à la suite de coupures budgétaires en 2005, le ministère de l’industrie s’était porté garant pour un prêt permettant la construction des 2 premiers exemplaires. Le travail doit commencer au début 2008.
Le même système a été mis en place pour 2 des navires du deuxième lot. Les près de 800 millions € dégagés en 2008 viendront d’un prêt qui devra être remboursé d’ici 2035 par le ministère de l’industrie. Le remboursement, avec les intérêts, s’élèvera à 1,05 milliard €.
Les constructeurs Fincantieri et Finmeccanica, qui se sont associés pour le programme FREMM, pouvaient imposer de petites pénalités s’ils ne recevaient pas avant le 16 novembre la commande du deuxième lot, mais ils ont accepté que cette date soit repoussée au 16 février pour permettre au gouvernement de boucler son budget 2008, a indiqué la source industrielle.
Alors que la construction des frégates Italiennes a été ralentie par des difficultés budgétaires, la France avance et est en discutions pour construire des frégates pour le Maroc. La source industrielle Italienne a suggéré que la France pourrait envisager de vendre au Maroc des frégates prévues au départ pour la Marine Nationale si la France décidait de les remplacer par une version équipée du missile Aster 30.
“Cela nécessiterait de remplacer le lanceur A43 par le A50,” précise la source. “La marine Italienne envisage aussi cette possibilité.”


Source : DefenseNews (Etats-Unis) - Traduction : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Mer 21 Mai 2008 - 10:09

21 Mai 2008 : Menaces sur le rythme de production des FREMM
A quelques semaines de la parution du Livre Blanc sur la Défense et en perspective de la nouvelle loi de programmation militaire, des inquiétudes semblent poindre sur le rythme de construction des frégates multimissions. Pour tenter d'étaler le coût du programme dans le temps, l'hypothèse d'un ralentissement de la cadence de livraison des huit premières FREMM, commandées fin 2005, serait à l'étude. Après la construction de la tête de série, l'Aquitaine, mise sur cale chez DCNS, à Lorient, en décembre 2007, la seconde frégate (Normandie) sera opérationnelle 13 mois après son aînée. Le planning prévoit ensuite une cadence d'un navire lancé tous les 7 mois. Or, selon nos informations, des délais nettement plus longs menacent le programme. Au sein de l'Etat, on envisagerait purement et simplement de doubler la durée entre deux navires, soit une quinzaine de mois entre deux bateaux. Mais, prévient-on côté syndical, chez DCNS, une telle mesure serait « catastrophique ». Selon une source industrielle : « le programme FREMM vise à bénéficier d'un effet de série avec une même classe de bâtiments capables de remplacer à la fois les frégates et les avisos. D'autre part, le rythme de production, très rapide, permet d'optimiser les coûts de fabrication, de recours à la sous-traitance et d'utilisation de l'outil industriel, pour lequel DCNS a investi des dizaines de millions d'euros à Lorient. L'ensemble aboutit à une frégate 30% moins chère que ses équivalents européens ». Or, si ralentissement il y a, c'est toute l'organisation industrielle qui devra être remise à plat. « On assistera inévitablement à une hausse importante des coûts, sans oublier qu'il y aura des conséquences sociales et inévitablement un plan social à la clé », s'inquiète un responsable syndical, qui appelle le gouvernement à « respecter ses engagements ». Selon lui : « Lorsque DCN a changé de statut, l'Etat s'est engagé, avec les frégates et sous-marins, à assurer un plan de charge à l'entreprise, de façon à ce que la société puisse prendre son envol dans la construction navale européenne. Mais on n'a pas encore eu le temps d'avoir un carnet de commandes correct à l'export. Si l'Etat abandonne DCNS en rase campagne en ralentissant ou supprimant des contrats, ça ne fera que l'affaiblir et la mettre en grand danger ».
Des prix qui pourraient bien s'envoler : Selon plusieurs sources concordantes, y compris au niveau de l'Etat, ralentir ou élaguer fortement le programme FREMM risque bien de coûter très cher. Le montant de la facture ? Dans le pire des scénarios, le surcoût pourrait dépasser 20 %, la première tranche du contrat (8 frégates) s'élevant pour le moment à 3.5 milliards d'euros. Et ce n'est pas tout car il conviendra ensuite de voir ce que deviendront les 9 frégates des deux tranches optionnelles (3 milliards d'euros au total), prévues pour être affermies en 2011 (4 navires) et 2013 (5 unités). Quelques semaines avant la parution du Livre Blanc sur la Défense, une réduction du programme à 10 ou 12 navires est par exemple évoquée. Or, depuis 2003, l'ex-Direction des Constructions Navales n'est plus une administration et ses relations avec l'Etat sont désormais régies par des contrats en bonne et due forme, contrats auxquels le ministère de la Défense sera obligé de se tenir. Echaudé par une histoire faite de reports et de constructions annulées pour raisons budgétaires, l'industriel a contractualisé en 2005 plusieurs sauvegardes destinées à protéger au maximum le programme FREMM. L'une d'elle porterait justement sur le cadencement. Selon une source, au-delà d'un rythme de livraison d'un bâtiment tous les dix mois, le Mindef devra payer des pénalités de retard. En outre - elles avaient été évoquées officiellement lors de la notification de la première tranche de FREMM, le contrat comporte des clauses de dédit. En clair, si l'Etat n'assume pas ses engagements et renonce à une partie des 17 navires, il devra payer à DCNS des indemnités. S'y ajoutera dans le même temps un report du coût de développement des tranches annulées vers les bateaux réellement construits. D'un coût unitaire de 450 millions d'euros environ pour une série de 17 unités, chaque FREMM pourrait dans ce cas voir son prix s'envoler à plus de 600 millions d'euros en cas d'abandon des 9 dernières frégates.
Autant dire qu'en voulant modifier le premier programme naval spécialement étudié pour optimiser les coûts, l'Etat risque bien de commettre une véritable aberration budgétaire. « Ce serait une grave erreur car au lieu de faire des économies, ils paieraient en fait plus cher à l'arrivée », estime un responsable syndical. Et, pour le contribuable, la facture serait à terme encore plus salée si on y ajoute l'augmentation prévisible du coût de la maintenance des bâtiments actuellement en service. Car, si la livraison des FREMM est ralentie, il faudra inévitablement prolonger l'actuelle flotte, qui arrive déjà à bout de souffle. On semblerait alors bien loin d'une gestion en « bon père de famille », ce qu'en matière de finances publiques, l'Etat est sensé faire.
Source : Mer & Marine
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Mer 21 Mai 2008 - 10:11

Evil or Very Mad J'aime bien la finalité .... Plus l'Etat se désengage, plus l'Etat traine et plus ca va couter cher scratch
Et oui, le système des pénalités est fait pour ça ... mais c'est nous qui allons payer la connerie monumentale Twisted Evil
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Mar 3 Mai 2011 - 20:57

Seconde sortie à la mer pour la FREMM Aquitaine. (26.04.2011)


Remarque : pour une meilleur qualité d'image, choisir "720p HD"
avatar
olivier




Age : 49 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 376 Localisation : Outre Quiévrain Emploi/loisirs : Boire des pintes avec les amis

http://www.belgian-navy.be
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Ven 6 Mai 2011 - 8:06

Visite virtuelle à bord d'une future frégate FREMM super

avatar
olivier




Age : 49 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 376 Localisation : Outre Quiévrain Emploi/loisirs : Boire des pintes avec les amis

http://www.belgian-navy.be
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Sam 7 Mai 2011 - 10:14

A quand la visite virtuelle du Richelieu ou du Jean Bart drunken
avatar
Moitrot Alain




Age : 64 Date d'inscription : 08/01/2008 Nombre de messages : 495 Localisation : 52 100 Saint Dizier Emploi/loisirs : Artisan commerçant

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Sam 7 Mai 2011 - 10:34

Il est vrai Alain que si à l'époque marin_simpson il y avait eu la technologie d'aujourd'hui on aurait pu avoir de sacrées belles images et visites virtuelles.
Même moi je me dis souvent "si le numérique avait existé" j'aurais certainement fait plus de photos.
Mais je pense que les visites virtuelles extérieur des JB et Richelieu sont réalisables de nos jours. Il faut des plans précis, un excellent logiciel 3D et surtout de la patience...
aurevoir
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Mer 15 Juin 2011 - 16:47

Nouvelle sortie à la mer pour la FREMM Aquitaine. (14.06.2011)


Remarque : pour une meilleur qualité d'image, choisir "720p HD"
avatar
olivier




Age : 49 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 376 Localisation : Outre Quiévrain Emploi/loisirs : Boire des pintes avec les amis

http://www.belgian-navy.be
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Mer 22 Juin 2011 - 17:32

Arrivée de la FREMM Aquitaine en rade de Lorient. (16 juin 2011)


Remarque : pour une meilleur qualité d'image, choisir "720p HD"
avatar
olivier




Age : 49 Date d'inscription : 12/11/2007 Nombre de messages : 376 Localisation : Outre Quiévrain Emploi/loisirs : Boire des pintes avec les amis

http://www.belgian-navy.be
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Sam 2 Mar 2013 - 9:23

02 Mars 2013 : La Grèce et la France vont signer un accord de défense
Le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré le 28 février que la Grèce et la France signerait un accord de défense. Athènes emprunterait des frégates à Paris, selon l’agence France-Presse.
«Cet accord très général comportera une partie plus spécifique, pour répondre aux besoins opérationnels des forces armées grecques, en particulier de la marine et plus spécifiquement les frégates, » a expliqué le ministre Le Drian après une rencontre avec son homologue grec, Panos Panagiotopoulos.
Il a expliqué qu’une commission franco-grecque serait mise en place pour mettre au point les détails, mais sans indiquer quand les 2 pays signeraient cet accord.
Lors de la récente visite du président français à Athènes, le mois dernier, une source gouvernementale grecque avait donné à l’AFP des détails sur le prêt des 2 frégates.
Les frégates de type FREMM seront intégrées à la marine grecque et pourraient soutenir la recherche de produits pétroliers, que la Grèce espère lancer dans les prochains mois, selon la source. La Grèce envisage aussi d’emprunter 4 avions de patrouille maritime, a explique la source à l’AFP.
Référence : Greek Reporter (Grèce)
Source : Le Portail des Sous-Marins


avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Lun 25 Mar 2013 - 17:36

25 Mars 2013 : L'État doit honorer sa signature
Vincent Martinot-Lagarde prend les commandes de DCNS Lorient alors que la Défense va devoir se serrer la ceinture. L'ancien directeur du programme Fremm espère ne pas subir les conséquences de ce tour de vis budgétaire. «Mais l'horizon est devenu gris».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le tour de vis budgétaire alimente les craintes sur l'avenir de la Défense française. L'un des scénarios avance même l'idée d'une coupe dans la série des frégates multimissions (Fremm). Redoutez-vous une telle hypothèse ?
Ce n'est pas à DCNS de décider de la posture géostratégique et politique de la France. Beaucoup de scénarios sont en cours de réflexion avec le Livre blanc. Ceci dit, on est convaincu que les enjeux de la maritimisation du monde sont majeurs. La Marine a un rôle décisif à jouer dans le contexte international. Notre espoir est que cette conscience soit partagée. Maintenant, il y a une réalité budgétaire de l'État que l'on ne peut pas ignorer. Seulement, DCNS, en tant qu'industriel, a un contrat ferme de onze frégates multimissions. Si l'État revoit sa position, il y aura une négociation qui sera forcément compliquée car nous sommes dans une logique contractuelle. L'État doit honorer sa signature. On a la chance d'avoir un outil industriel performant (ingénierie, fabrication et production). C'est une chance pour la France que l'on doit préserver. Le programme Fremm a permis de moderniser cet outil - c'est une pépite de l'industrie française - et à l'État d'acquérir les frégates à un prix compétitif. L'horizon est peut-être un peu gris mais nous défendrons nos intérêts.
Le plan de charge des Fremm est-il respecté ?
Oui, le plan charge, avec les douze frégates, court jusqu'à 2022, avec une livraison tous les dix mois. Il n'y a, pour l'heure, aucun retard. On a quatre navires en cours de construction : Normandie (livrable en 2014), Provence, Languedoc et Auvergne. Tout est désormais fabriqué sur le site lorientais. Cette logique de série et de durée nous a permis d'optimiser et de moderniser l'outil de production. Le programme Fremm est l'épine dorsale de DCNS. Notre capacité d'innovation est la clé pour fournir des produits de qualité à la Marine. C'est aussi une des clés de notre développement à l'international. C'est l'ambition du programme Advansea : on a créé l'idée que l'avenir peut s'organiser autour d'un projet fédérateur de recherche et développement. Ses objectifs ? Identifier les capacités de demain pour nos marines comme l'intégration des drones (sous-marins, aériens...), la maîtrise des systèmes d'information, des coûts de l'énergie. On veut associer les laboratoires, des PME... Nous avons une démarche similaire avec les sous-marins, avec comme cible la réalisation du sous-marin nucléaire de troisième génération. Sur les Fremm aussi, le process n'est pas figé avec l'apport de nouvelles innovations. On doit faire face à de nouveaux acteurs comme la Chine ou la Corée qui arrivent sur le marché avec de nouveaux missiles. La menace «missiles» évolue constamment. Alors, on s'adapte en permanence.
Propos recueillis par Régis Nescop – LeTelegramme.fr
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 28 Mar 2013 - 14:23

La FREMM accessible à tous depuis la terre ou la mer
DCNS vous propose de visiter virtuellement la FREMM Aquitaine de la Marine nationale.
La visualisation à 360° vous permettra de connaître les endroits clés du bâtiment: central opérations, passerelle, pont d’envol, cuisine, cafétéria ou encore le local propulsion n’auront plus de secrets pour vous.
Livrée à la Marine le 23 novembre 2012, l’ Aquitaine, première frégate ASM du programme FREMM (FREgates MultiMissions), poursuit actuellement son déploiement en mer des Caraïbes pour la vérification de ses capacités militaires dans les mers chaudes.
Pour visualiser la visite virtuelle, l’installation du logiciel Silverlight de Microsoft est nécessaire.
Lien de la visite : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Sources : © Marine nationale

Pour télécharger et installer Silverlight de Microsoft : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 28 Mar 2013 - 18:23

Michel, merci pour ce lien; très intéressant ! Rolling Eyes

Mais, Oh my god ! La cafétéria de cette FREMM est bien triste, il me semble qu'il "manque" un minimum de "déco".!
Cela ressemble à une salle "aseptisée" d'un hôpital tout neuf.
Sur les tables, de l'eau minérale.....pas mal de canettes d'orangina....et une seule de bière.....? (célèbre canette verte).....
Et, pas un verre....?


Il est vrai, que sur les Escorteurs d Escadre (T47)....où sur le Jean-Bart....en 1962-63, les repas de l'Equipage se prenaient
dans le poste. La déco, c'était les hamacs rangés et nos caissons. fou_rire

Heureusement....les temps ont changé......Mais les frites étaient servies deux fois par semaine, et, elles n'étaient pas congelées
lol!
avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 28 Mar 2013 - 18:35

Si tu regardes bien la passerelle, tu zoom sur le tableau blanc et tu verras qu'il est noté :
"04 Septembre 2012 - Lorient"
La frégate était alors encore propriété de DCNS et procédait à des essais au large de Lorient. Ce qui explique, non seulement la tristesse de la cafét mais aussi les innombrables documents ou annotations collés au scotch !!!
J'ai noté ces écarts car la ou je travaillais, les inspecteurs qui venaient évaluer l'état des installations nous mettaient des cartons rouges... dans ces inspecteurs, les plus virulents dans ce domaine de la signalétique sont d'Anciens amiraux (2 étoiles) Shocked
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 28 Mar 2013 - 20:27

Exact Michel ! Il y a un autre indice......La cafétéria : est présent du personnel civil qui a été "flouté" par DCNS.
Ce personnel est à à mon avis DCNS et Relations Publiques DCNS...

A une table, une Dame; on peut distinguer....Une canette "Verte"....

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx




Ah ! ces anciens Amiraux.!.....On ne les "entends"....pas  en ces jours "significatifs".....
avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 25 Avr 2013 - 10:15

24 Avril 2013 : Frégates multimissions, la diminution qui ferait mal
Autre piste sérieuse évoquée dans la préparation du Livre blanc, la réduction du nombre de frégates multimissions construites à Lorient. «S'il faut se serrer la ceinture quelques années et limiter le nombre d'heures de navigation un temps, ce sera préjudiciable pour les missions de la Marine mais on grattera là où on pourra, commente un officier supérieur de la Marine ayant longtemps planché sur la question. En revanche, si la France décide de diminuer encore le nombre de frégates multimissions appelées à remplacer les frégates anti-sous-marines (déjà passé de 17 à 11), ce sera une catastrophe pour sa capacité à intervenir vite et loin sur mer. (...) Si cette décision se précise, la Marine en prendra pour 40 ans et perdra nécessairement une grande partie de sa capacité d'intervention. Sans parler de son rang et de son autorité dans le monde. La perte serait énorme pour la France et sa Marine serait cantonnée à jouer les seconds rôles». «Davantage qu'une éventuelle diminution du nombre d'heures à la mer, régulièrement avancée en période de crise, c'est bien l'abandon de la construction de navires de combat neufs qu'il faut craindre», ajoute ce marin très au fait des questions militaires mais qui, dans le contexte tendu des âpres discussions sur le sujet, souhaite conserver l'anonymat.
Source : brest.letelegramme.fr/
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Ven 26 Avr 2013 - 4:39

Très récemment, les différentes commissions de la défense de l'assemblée nationale et du sénat, ont mis l'accent, par le biais de déclarations de leurs membres, sur l'importance économique des mers et océans car au 21ème siècle, l'économie mondiale reposera essentiellement sur les activités maritimes : 50.000 bateaux assurent 80 % du commerce mondial,80 % des échanges d'hydrocarbures se font par voie maritime et enfin, les ressources minérales acheminées par mer alimentent la production d'usines et d'industries pour 90 % du minerai de fer. Par conséquent, la mer, source de richesse , domaine privilégié par les trafics marchands, représente un enjeu déterminant pour les prochaines décennies et il convient de maîtriser les problèmes de sécurité maritime et les points stratégiques si l'on veut préserver les voies de communications et garantir nos intérêts sur l'importante zone maritime économique située outre mer .

Dans ces conditions, les missions assumées par la Marine Nationale, seule capable d'intervenir en tous points du globe, sont capitales .

Dans un article rédigé par Le Capitaine de Vaisseau AUFFRET, Chef du bureau "stratégie et Politique" de l'état-major de la Marine, le rôle important des frégates est largement mis en exergue. Je cite :
" La France, deuxième puissance maritime mondiale par la taille de sa zone économique exclusive, dépend des mers et y a de nombreux intérêts dispersés sur tous les océans : souveraineté, populations expatriées, flux maritimes, richesses sous-marines, accords de défense, stabilité internationale. Les menaces qui pèsent sur ces intérêts sont variées : Etats, pirates, pêcheurs illicites, réseaux de criminels et de trafiquants, terroristes, auxquelles viennent s'ajouter les risques de catastrophes naturelles ou industrielles.

Dans ce contexte stratégique incertain, la Marine française inscrit son action dans le cadre du livre blanc sur la défense et la sécurité nationale......
.... pour réaliser ses missions, la Marine s'appuie sur les SNA et les frégates quiu garantissent la cohérence indispensable à une marine hauturière capable de mettre en oeuvre des SNLE............. une frégate moderne est efficace sur une zone grande comme environ un département alors que les zones d'opération s'étendent souvent sur des superficies comparables à celle de l'Europe """"""".

Le rôle des frégates est capital dans une grande marine, elles restent plus que jamais ,selon le rédacteur de l'article, la cheville ouvrière des marines. Le renouvellement des frégates de premier rang était ciblé sur la construction de 17 unités ASM et ACT (action contre la terre), cet objectif n'a pas été conservé et seulement 11 frégates dont 9 ASM, et 2 de Défense aérienne pour pouvoir au remplacement des frégates anti-aériennes Cassard et Jean-Bart ont été retenues dans les prévisions actuelles. Diminuer un e nouvelle fois le format de ce que l'on a coutume d'appeler "l'épine dorsale" de la flotte, serait une grave erreur avec deux conséquences : un affaiblissement capacitaire considérable de notre Marine qui serait en grande difficulté pour assumer toutes les importantes missions qui lui sont confiées mais également un déficit sérieux au plan de charge de notre industrie navale.

Diminuer le format de notre flotte militaire , déjà pénalisée par l'absence d'un second porte-avions, serait un mauvais choix politique qui limiterait sérieusement nos moyens opérationnels maritimes face au processus de montée en puissance des marines asiatiques et au développement de la menace sous-marine. La France , à travers sa marine, est présente dans toute les parties du monde , limiter une nouvelle fois le nombre de ses frégates, c'est se replier sur l'hexagone, supprimer des missions essentielles, faute de moyens, et enfin c'est aussi accepter un déclassement militaire , donc une perte de crédibilité au plan international et perdre le rang de grande puissance. Je ne voudrais pas cet échéancier pour mon pays.
avatar
ROUSSEL Denis




Age : 72 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2277 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 2 Mai 2013 - 14:24

29 Avril 2013 : Conséquences du Livre Blanc 2013 sur les FREMM
A l’horizon 2019, le Livre Blanc fixe à 15 le nombre de frégates de premier rang, contre 18 précédemment. Cette force est constituée des frégates de défense aérienne (FDA) Forbin et Chevalier Paul, des nouvelles frégates multimissions (FREMM) et des frégates du type La Fayette (FLF) modernisées, au nombre de 5. L’abandon de 3 des 11 FREMM commandées à DCNS parait logique. Dans ce cas, la France ne conserverait que 8 exemplaires du type Aquitaine, bâtiments polyvalents capables de mettre en œuvre des missiles de croisière et dotés de puissantes capacités anti-sous-marine. Le 9ème sistership de l’Aquitaine serait abandonné. Pour limiter les conséquences de la perte des FREDA, deux FREMM pourraient voir leurs capacités antiaériennes renforcées.
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Mer 15 Mai 2013 - 9:54

14 Mai 2013 : 11 Fremm et 6 Barracuda seront bien construits, assure le ministre de la Défense
Extrait :
Jean-Yves Le Drian confirme, ce matin dans Ouest-France, la construction de 11 frégates multimissions (et non pas huit comme l'avait dit Patricia Adam dans Ouest-France la semaine dernière) et de six sous-marins Barracuda. Il annonce aussi des renforcements en moyens et en personnels à Lorient et Bruz (Ille-et-Vilaine).

...L’Ouest et plus particulièrement la Bretagne devraient être épargnés par les coupes claires anticipées. C’est en tout cas l’assurance donnée par le ministre de la Défense : «Globalement, l’ensemble militaire et industriel breton sera conforté par le Livre blanc»....

Enfin, «en termes industriels, les principaux bassins bretons seront confortés malgré les conditions économiques difficiles», assure le ministre de la Défense. Ce qui signifie que 11 frégates multimissions (Fremm) et 6 sous-marins nucléaires d’attaque de type Barracuda seront construits. «Ce qui n’est pas encore tranché, c’est le cadencement mais il sera calibré pour qu’il n’y ait aucune rupture de la chaîne de production et aucune rupture de capacités des bureaux d’étude».
Source : lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr
avatar
Jack Sparrow




Age : Date d'inscription : 10/11/2007 Nombre de messages : 3094 Localisation : France Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Mer 15 Mai 2013 - 12:32

CACOPHONIE: Effet désagréable produit par des instruments qui jouent, des voix qui chantent sans accord, sans harmonie.

"Je serai assuré"...lorsque la loi et les actes seront gravés dans le marbre !... Suspect
avatar
FM61
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Type FREMM-Infos- Actualités Jeu 16 Mai 2013 - 7:53

Excellent ton commentaire François car évidemment comme les programmes de construction des FREMM et des sous-marins s'étalent sur 10 années au moins, les responsabilités ministérielles ne seront plus sur les mêmes épaules et à la réflexion, si le nombre des unités de ces programmes accuse une nette diminution, les arguments de la critique seront largement faciles à présenter : "ce n'est pas moi, c'est l'autre ". On nage toujours dans cette même politique politicienne. Mais, pour une fois , soyons optimistes . (surtout que les rayons de soleil vont se faire rares pendant quelques jours).
avatar
ROUSSEL Denis




Age : 72 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2277 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
Le Type FREMM-Infos- Actualités Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3 Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Nouvelles Unités de la Marine Nationale

 :: 

Frégates Multimissions FREMM

-