Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message Auteur
MessageSujet: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Ven 27 Mar 2015 - 10:25

Au 231, Boulevard Saint-Germain. Paris-7ème Arrondissement.

« Les Etats-majors se rassemblent à Balard » !

La Marine voit son prestigieux « Hôtel de la Marine », 2, Rue Royale-Place de la Concorde-Paris 8ème ;
« Disparaître » pour en devenir un mi- musée, mi- restaurant….. ?

Au début des années 80’, j’ai été affecté au 231, Boulevard Saint-Germain.
Comme les Marins de la Rue Royale, « tout le monde du 231… déménage aussi » !

-Un peu d’histoire et de souvenirs de ce lieu prestigieux…..Que va-t-il devenir lui aussi….. ?

L’îlot Saint-Germain est composé d’un ensemble de bâtiments formant un quadrilatère délimité par la rue Saint-Dominique (du n° 8 au n° 18), la place Jacques Bainville (n° 2 et 4), le boulevard Saint-Germain (n° 231) et la rue de l’Université (n° 75 et 77).

Il englobe l’hôtel de Brienne, qui est l’hôtel du ministre de la défense, ainsi que l’hôtel de Bourbon-Busset et l’hôtel de la Lionne. Ces anciens hôtels particuliers forment ensemble avec le bâtiment situé au n° 12 de la rue Saint-Dominique un « îlot Saint-Dominique », parfois distingué du reste de l’îlot Saint-Germain.
Par commodité de langage, les services du ministère de la défense utilisent parfois l’expression « îlot Saint-Germain / îlot Saint-Dominique » (donnant l’acronyme ISG/ISD) pour désigner les deux grands ensembles composant le ministère et séparés
par le « bâtiment des Jardins ».

La partie « îlot Saint-Dominique » doit échapper à la vente, l’hôtel de Brienne, classé monument historique par arrêté du 21 janvier 1993, devant rester la résidence du ministre de la défense.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

-Plan extrait de mon guide d'accueil

à suivre....
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Dim 29 Mar 2015 - 13:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Au cœur  de cette « Administration Centrale », dans ce lieu historique, on distingue (ait) notamment :


- L’État-major des Armées (E.M.A) ses Divisions, ses Bureaux et Organismes.

- Le Centre Opérationnel des Armées (E.M.A-C.O.A) Armées Paris Pour les messages. Au début des années 80’, on pouvait y « croiser » le Mindef….
Les « Missions d’Assistance Extérieures » étaient aussi « nombreuses » et aussi tragiques.
……Aujourd’hui, avec Balardgone, le Ministre ne sera plus au plus près de ses « Troupes »….

-L’État-major de l’Armée de Terre (E.M.A.T) ses Divisions, ses Bureaux et ses organismes.

-Le Centre Opérationnel de l’Armée de Terre (E.M.A.T-C.O.T) Guerre Paris pour les messages.

-Et, pour tout ce « monde »….Le self, appelé «  les 10 000 ou les 1000 000) « Mâchoires » (je ne m’en souviens plus)….


----Illustrations :
Les insignes et un plan de situation (Google)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Sam 4 Avr 2015 - 9:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Au 231, Boulevard Saint Germain ; « Haut lieu » de l’Interarmées et des Services communs, un « mélange » de différentes tenues, de galons, de grades.
Par exemple, bien que, appartenant à des Directions « décentrées »….Gendarmerie, Essences, Santé, Marine, Air…..
il y avait des « représentants détachés » de ces Armées ou Services au sein des Bureaux du 231.

« Tout » se passait bien entre Gens de « cultures et traditions militaires » différentes….
Les complexes….S’effaçaient naturellement !

Le repas du midi était pris au self, un ensemble vaste, bien arrangé. Les plats étaient cuisinés sur place, par des vrais cuisiniers …. Externaliser….la cuisine, n’était pas connu à l’époque.
Au self, il était courant, d’avoir un « cinq galons » à sa table ou de voir un « étoilé » tenant son plateau à bout de bras, cherchant une place.
C’était sympa quand même ! Les Officiers de marine, devenaient des personnes « simples » et moins hautaines qu’à Bord !....Pour ceux que j’ai connu en tout cas !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Mer 8 Avr 2015 - 10:28

À suivre, des pages d’une « plaquette » (qui m’a été offerte), d’une grande qualité et à la hauteur de la dignité des lieux.

Éditée en 1980, elle rassemble des recherches de Mde M.A.Hepp, archiviste paléographe ; du Colonel Delmas ; Lt-Colonel Dutailly ; la documentation réunie par Mlle M.Michaux.
Les photographies et hors textes dont l’auteur n’est pas mentionné sont du studio Parnotte.



----------------------------------------------------------------------------------------------------



Les bureaux de l’Etat-Major de l'Armée de Terre sont implantés actuellement,  et dans leur plus grande partie, dans les bâtiments situés le long du Boulevard Saint-Germain et dans ceux qui entourent la cour dite « de la Bibliothèque ».
Ces derniers occupent une partie des terrains sur lesquels s'élevait dès le XVIIIe siècle le couvent des « Filles Saint-Joseph ou de la Providence ». Sa fondatrice, Marie Delpech , connue plus tard sous le nom de Mademoiselle de Letan , voulait venir en aide aux orphelines que les difficultés matérielles « pouvaient entraîner au mal ».

Appelée à Paris pour y fonder un établissement placé sous le vocable de la Divine Providence, elle y arrive le 11 février 1632 et connaît des débuts difficiles. Le nombre des pensionnaires augmente rapidement et la maison qu'elle loue près du noviciat général des Frères prêcheurs est bientôt trop petite. En moins d'un an, en effet, elle a recueilli quatre-vingts orphelines. En 1640, elle achète dans le voisinage une maison de sept fenêtres de façade sur cour. Grâce à des aumônes et à un emprunt contracté auprès des Jacobins, elle acquiert, le 26 août de la même année, cinq quartiers de jardins maraîchers qui complètent l'ensemble immobilier.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


..........
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Mer 8 Avr 2015 - 10:57

L’établissement fut autorisé par lettres du Roi en mai 1640 et les statuts approuvés par l'Archevêque de Paris le 28 janvier 1642.

La Société et les Constitutions seront approuvées par le Pape et confirmées à nouveau par lettres patentes en 1651, enregistrées au Parlement en 1662. Leur objet est d’Instruire les orphelines, de leur apprendre à « faire des ouvrages » jusqu'à ce qu'elles soient en état de se marier, d'entrer en religion ou d'être placées. Elles étaient accueillies dès l'âge de huit ans et le profit retiré de la vente de leurs broderies était employé à leur entretien.

La Communauté végéta pendant un siècle. Son installation était sommaire : elle manquait d'église et de bâtiments conventuels, elle allait connaître richesse et renommée grâce à la duchesse de Mortemart, Diane le Grandseigne, qui la combla de ses libéralités et surtout y intéressa une de ses filles, la Marquise de Montespan. Cette dernière la fit connaître à la Cour.

Dès lors, les commandes royales affluèrent et l’ouvroir des orphelines fut un temps préféré aux ateliers des Gobelins. Les tentures de l'antichambre et de la chambre du Roi étaient leur œuvre et, selon le témoignage de Saint-Simon, elles avaient réalisé pour les murs de la salle du trône un « travail immense  et superbe figurant des lambris, pilastres et trophées et même des personnages ». Selon le même auteur, la marquise aurait beaucoup fait pour « l'instruction des jeunes filles », leur apprenant à broder des ornements d'églises et d'autres « meubles superbes ». Sa protection se manifeste également par les dons importants et, au lendemain de l’Affaire des poisons, en 1661.

Les administrateurs de la Communauté lui accordent les droits et privilèges réservés aux fondatrices avec la qualité de Supérieure.
Le 28 mars 1689, alors qu'elle demeure encore à Versailles, elle s'engage à « faire et parfaire les constructions pour joindre le chœur de l'église à la grande salle ». Il s'agit d'un corps de logis de trois étages qui coûta la somme de cent cinquante mille livres.

L'année suivante, elle y passe deux mois sans revenir à la Cour.
Sa disgrâce est proche. « Son souper fini, le Roi ne va plus chez elle » note un contemporain.
Le 15 mai 1691, elle fait annoncer à Louis XIV, par l'entremise de Bossuet, sa déci........(à suivre)
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Ven 10 Avr 2015 - 12:53

.......sa décision de « faire retraite » et de passer une partie de sa vie chez sa sœur abbesse de Fontevrault et l'autre à Saint-Joseph. Dans son Histoire du Diocèse de Paris, l'abbé Lebœuf loue la beauté des bâtiments construits par Madame de Montestpan. L'ensemble toutefois manque de régularité : les constructions s'ordonnent autour de deux cours contiguës et presque carrées, séparées par un bâtiment à deux étages perpendiculaire à la rue Saint-Dominique. La première cour dite « extérieure » ou cour d'honneur est traversée par les fidèles qui vont aux offices. La deuxième cour (dite cour des écuries) est réservée à la Communauté et aux orphelines.

Le potager, lui aussi de forme irrégulière, s'étend entre les rues Saint-Dominique et de l'Université, mais la construction de l'Hôtel d'Agenois le sépare de la rue de l'Université sur sa plus grande largeur et le réduit à n'être plus qu'un jardin étroit en bordure de cet hôtel.
A l'est, il longe l'Hôtel d'Estrées et ses jardins à la française. Les religieuses n'ont, quant à elles, que des planches de légumes séparées par des « banquettes de gazon » et des allées pour la promenade.

Tel qu'il est, ce jardin offre néanmoins des perspectives agréables et le nouveau propriétaire de l'Hôtel d'Agenois, le Duc d'Aiguillon, obtient en 1744 d'avoir vue sur leurs jardins en pratiquant une ouverture dans le mur mitoyen.
Le Maréchal Duc d'Estrées avait pu percer, quant à lui, une porte de communication pour aller à l'église. Cette autorisation sera renouvelée en 1745 au Duc de Noailles qui lui succédera en cet hôtel.
Le cloître, situé à l'ouest, ne comprenait que trois galeries. La vente des terrains de ce côté à la famille de Conti n'avait pas permis la construction du dernier corps de logis qui aurait achevé le double quadrilatère formé par les bâtiments.

Jouissant à ses origines de vastes étendues dans un quartier encore champêtre, les filles Saint-Joseph avaient été obligées d'en aliéner des parcelles afin de pouvoir subsister et mener à bien leur œuvre d'éducation.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

-Plan de Bullet 1676 : Au XVIIè siècle l'installation de la communauté était encore sommaire.
(Phot.Bibl.Nat.Estampes-Paris)


....................
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Lun 13 Avr 2015 - 10:40

Les largesses de Madame de Montespan leur avaient procuré de « grands biens ». Sa mort, en 1709, risquait de leur faire connaître de nouveau, sinon la pauvreté, du moins la gêne. A cette époque, le nombre des orphelines s'élevait à 686.
Les années de retraite de l'ancienne favorite avaient provoqué un afflux de visiteurs au couvent. Bien qu'en disgrâce, et décidée à changer de vie, la marquise habite un appartement somptueux dans les nouveaux bâtiments et toute la France, écrivait Saint-Simon, défilait pour lui faire sa cour. La renommée ainsi acquise permit à la Communauté de louer facilement les appartements disponibles à la noblesse.

En 1790, la Communauté fait abattre et reconstruire le bâtiment d'origine qui déparaît l'ensemble. Les appartements de l'étage qui donnent sur les jardins sont loués aussitôt.
Les filles Saint-Joseph n'étaient d'ailleurs pas les seules à agir ainsi. Les Jacobins, dont l'entrée du noviciat se situait face à l'Hôtel de Luynes, avaient, lors de leur installation, en 1629, acquis un domaine assez grand pour leur permettre de construire plusieurs hôtels destinés à être loués, les uns avec jardin sur la rue Saint-Dominique, les autres, sans jardin, sur la rue du Bac. Les loyers leur rapportaient, en 1789, avec les arrérages de l'emprunt accordé aux filles Saint-Joseph, 83 700 livres de rentes. Les ressources de ces dernières étaient plus modestes. D'après la Déclaration des biens du 26 février 1790, leurs revenus s'élevaient à 42 178 livres dont la location des appartements constituait la plus grande partie.

En 1716, le Marquis de Broglie loue l'ancien appartement de Madame de Montespan. Parmi les plus illustres des locataires, Madame du Deffand, qui occupa une partie de cet appartement, de 1747 à 1780, et y tint son salon. A la Révolution, la Communauté comptait encore vingt religieuses, deux novices et une postulante. L'orphelinat comprenait trois classes ; on y instruisait et nourrissait quarante « jeunes personnes ». Les religieuses sont expulsées le 15 septembre 1792, la maison est mise sous séquestre et sera vendue en deux lots le 21 août 1797.

Après le retour des Souverains à Paris, les services ministériels quittèrent Versailles. Ceux de la guerre, faute d'un local assez grand pour les contenir, se dispersèrent dans différents hôtels : Tesse, rue de Varenne, Castries, rue de Grenelle, Choiseul, rue de la Grange-Batelière, de Noailles, rue de l'Université.

En 1804, les bureaux sont regroupés dans les locaux de l'ancien couvent. Une partie de ses dépendances est réunie à l'Hôtel de Brienne occupé par Madame Mère qui l'a reçu de son fils Lucien Bonaparte. Il est formé de deux hôtels réunis par la princesse de Conti, l'un construit en 1730 par Françoise de Mailly veuve du marquis de la Vrillière, l'autre, plus petit, construit par Aubrey en 1714 pour le Président Duret et acquis par l'abbé Maurice de Broglie. Loménie de Brienne l'acquit du Maréchal de Richelieu qui en était devenu propriétaire à la mort de la Princesse de Conti. Il deviendra la résidence du Ministre de la Guerre sous la Restauration.

A travers les transformations successives des lieux, des traces du Couvent subsistèrent jusqu'au XXe siècle : en 1927, la Cour de l'Horloge représentait encore exactement l'ancienne Cour d'Honneur. Dans le bâtiment situé au fond de cette cour on trouvait encore à cette époque des traces du salon « jaune à rubans feu » de la marquise. Des arcades de l'ancien cloître subsistèrent jusqu'en 1936.
Ces vestiges disparurent après la seconde guerre mondiale.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Plan de Bullet, architecte du Roi 1707.
Les libéralités de Madame de Montespan ont permis la construction de nouveaux bâtiments.
(Phot. Bibl. Nat.Estampes-Paris)
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Mer 15 Avr 2015 - 9:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Plan dit de Turgot - 1734-1739.
L'ensemble immobilier de la communauté est désormais
resserré au milieux des hôtels de la noblesse.
(Bibl. Ministère de la Défense)  
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Jeu 16 Avr 2015 - 4:56

---------- Reportage exceptionnel sur ce site historique. Je suis passé plusieurs fois dans les rues concernées en longeant les immeubles de la Défense mais j'étais loin d'imaginer, d'abord le passé de cet îlot et ensuite, l'importance de l'emprise immobilière. Les militaires qui vont devoir déménager ,( sauf le Ministre de la défense et son état-major particulier je présume), seront évidemment dans des locaux plus fonctionnels mais n'auront plus le plaisir de travailler dans un lieu si "bourgeois". J'imagine qu'il y a là de précieux souvenirs pour FRANCOIS61 !. Merci pour ces informations très intéressantes mais si le fait de rassembler les états-major à Balard présente le plus grand intérêt opérationnel, n'est-il pas regrettable de quitter un site où se mêlent l'histoire et la beauté des lieux !. C'est vrai que l'on ne peut tout avoir en ce 21ème siècle où l'on privilégie d'abord l'efficacité et la rentabilité au détriment souvent d'un art de vivre , dans ce cas, au coeur de la beauté immobilière.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2443 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Jeu 16 Avr 2015 - 12:40

Merci Denis,

Effectivement, un lieu prestigieux et chargé d’histoire (dans les bureaux, il y régnait une odeur caractéristique de vieux bois).
Mais ce « lieu », que va-t-il devenir lui aussi….Car bien placé pour le bisness….

Sans nul doute que Balard apportera plus de « confort » et de lumière aux « Indiens » (1) qui ont « gratté » au 231, surtout ceux qui étaient « logés » dans les combles historiques.

(1)—Officier affecté à l’État-major comme rédacteur.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Ven 17 Avr 2015 - 8:56

..................


Sur ces lieux les constructions et restaurations s'étaient succédées, l'ancien Hôtel d'Agenois devenu Hôtel d'Aiguillon était demeuré propriété particulière. Il fut entamé par le Boulevard Saint-Germain et détruit complètement lors de la construction de nouveaux bâtiments rue de l'Université, par Bouchot, architecte du Gouvernement. C'est à lui que l'on doit également la façade actuelle du Ministère, édifiée après le percement du Boulevard Saint-Germain.

Le décret du 28 juillet 1866 déclarait d'utilité publique le prolongement du Boulevard Saint-Germain entre le Boulevard Saint-Michel et le Quai d'Orsay. Le plan d'ouverture du Boulevard, entre le Pont de la Concorde et la rue de Bellechasse, n'avait pas été prévu dans le projet impérial que le Préfet de la Seine, Haussmann, devait réaliser et ce dernier reconnaît dans ses Mémoires qu'il ne lui fut pas facile de faire admettre au Souverain la nécessité de cette voie de premier ordre qui devait dégager nombre de monuments, parmi lesquels les églises Saint-Nicolas du Chardonnet, Saint-Germain des Prés et les ministères de la guerre et des travaux publics.

Les travaux commencés en 1868 sont interrompus par la guerre et repris en 1871. « L'aile Est » est terminée en 1875.
Les travaux continuent jusqu'en 1877 pour la partie en façade sur le tronçon ancien de la rue de l'Université. Ils abriteront les installations du Dépôt des Cartes et des Plans, des Imprimeries et des ateliers de photographie.

L'architecte devait donner à la façade un caractère monumental et conserver à l'intérieur la simplicité requise pour des bureaux. L'édification des immeubles le long du nouveau Boulevard avait été réglementée : on devait respecter une certaine hauteur, édifier les façades en pierre de taille, au moins jusqu'au premier étage, et les orner de corniches et de moulures. Les contemporains soulignent l'importance de cette façade de 142 mètres, inscrite entre deux pavillons, et coupée par un pavillon central « dans un style architectural composite qui, rappelant dans ses traits principaux l'ornementation du nouveau Louvre, dérive du style de la Renaissance sans en avoir la légèreté ».

Le pavillon du milieu où se trouve la porte principale est surmonté d'un fronton représentant la France, ayant à ses côtés deux lions, symboles de la force. Les façades du Boulevard Saint-Germain et de la rue de Solférino prolongée formant un angle obtus, l'architecte a élevé une tour qui les soude, « sorte de donjon quadrangulaire accompagné d'un tourillon en encorbellement qui porte à sa partie supérieure une double horloge au cadran colossal ne mesurant pas moins de 3 m 50 de diamètre ».

Début 1877, la nouvelle installation du Ministère de la Guerre est complètement achevée. L'ensemble de ces bâtiments comprend bureaux, salles de commission, salons de réception et embrasse une superficie de 3.841 mètres carrés. Il complète le parallélogramme des constructions comprises entre la rue de l'Université et la rue Saint-Dominique.

L'Etat-Major Général qui y était installé depuis 1871 pouvait alors y implanter ses bureaux avec la mission « de tenir notre armée au courant des progrès de l'art militaire moderne ».




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Plan d'Haussmann 1867.
On remarque le tracé du Boulevard Saint-Germain qui a donné naissance
aux actuelles façades du Ministère de la Défense.
(Bibl. Ministère de la Défense)
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Lun 20 Avr 2015 - 10:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le parloir en attendant l'audience. (Phot. Blib.Nat.Paris)



Lorsqu'il   s'installe à  l'Hôtel de Brienne, le Ministère de la Guerre est un organe de gestion : la planification des opérations est faite par l'Empereur et par son Etat-Major.

La Restauration, la Monarchie de Juillet, la Deuxième République et le Second Empire ne changent pas les missions du Ministère.
Entre 1804 et 1872, les ministres successifs de la Guerre demeurent des administrateurs. Deux d'entre eux attachent leur nom à des réformes importantes : le Maréchal Gouvion-Saint-Cyr crée le Corps d'Etat-Major en 1818 et le Maréchal Soult obtient, pour les officiers, un statut qui demeurera en vigueur jusqu'en 1972.

Cependant, lorsque  le Ministre de la Guerre est désigné pour commander les armées en opérations, la campagne se prépare rue Saint-Dominique.
C'est le cas pour l'expédition d'Alger en 1830 (Lieutenant-Général de Bourmont) et pour la guerre de Crimée en 1854 (Maréchal de Saint-Arnaud). Il s'agit là d'exceptions et la défaite de 1870 mettra cruellement en lumière les faiblesses du système opérationnel d'alors.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Salle des Maréchaux. Peinture d'Alexandre Protais--Vers 1880.
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Lun 20 Avr 2015 - 22:52

--------- Une visite exceptionnelle qui n'est pas présentée à tout le monde, on est particulièrement gâté pour toutes ces informations imagées d'un site mythique.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2443 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Sam 25 Avr 2015 - 8:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le Bureau (avant 1981) du Général, Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Sam 25 Avr 2015 - 14:22

---------- Magnifique ce bureau, mobilier empire il me semble. Mais , le mobilier de ce bureau aurait-il changé après 1981 ?.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2443 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Sam 25 Avr 2015 - 17:52

.......En partie....OUI  Exclamation ..... Tout au moins, le cadre-photo du Président de la République.... Exclamation


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Lun 11 Mai 2015 - 17:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




« Une pensée » aussi  pour ce sujet du forum….Le Ministère des Armées, en l’occurrence,
l’EMA ; l’EMAT et d’autres organismes du 231, vont bientôt rejoindre Balard.

Photos de façade et sur les murs des stigmates des combats de la libération de Paris au mois d’aout 1944.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2745 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Mar 12 Mai 2015 - 7:40

---------- Pour ma part, j'ai du mal de comprendre une telle dépense mais les bons spécialistes argumenteront qu'au plan efficacité des organes de commandement, ce sera le "top". On aurait pu pour le coût de cette opération , décider de construire un second porte-avions et quelques frégates supplémentaires !. Avec les moyens de télécommunications modernes, on peut régler les problèmes de liaisons interarmées très facilement sans bouger de son fauteuil. Et puis , perdre l'Hôtel de la Marine , c'est navrant surtout lorsque l'on pressent l'arrivée dans ce lieu historique, des grands "ayatollahs" de la gastronomie française, ceux pour qui , plus que nos militaires, bénéficient de l'affection des médias et et pour lesquels, on déroule le tapis rouge.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2443 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Jeu 2 Juil 2015 - 1:22

ROUSSEL Denis a écrit:
---------- Pour ma part, j'ai du mal de comprendre une telle dépense mais les bons spécialistes argumenteront qu'au plan efficacité des organes de commandement, ce sera le "top". On aurait pu pour le coût de cette opération , décider de construire un second porte-avions et quelques frégates supplémentaires !. Avec les moyens de télécommunications modernes, on peut régler les problèmes de liaisons interarmées très facilement sans bouger de son fauteuil. Et puis , perdre l'Hôtel de la Marine , c'est  navrant surtout lorsque l'on pressent l'arrivée dans ce lieu historique, des grands "ayatollahs" de la gastronomie française, ceux pour qui , plus que nos militaires, bénéficient de l'affection des médias et et pour lesquels, on déroule le tapis rouge.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


"Pas mal ce HORS-SUJET"..... No

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2745 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Jeu 2 Juil 2015 - 1:32

.......Désolé, FRANCOIS61, mais, "l"actualité" oblige  l'info suivante qui hélas "contrarie" ce beau sujet. Very Happy


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------



En septembre, les services du ministère de la Défense auront pris leur quartier à l'Hexagone, son nouveau siège construit dans la cadre d'un partenariat public-privé sur le site de Balard, dans le XVe arrondissement de Paris. Ce projet devait permettre aux armées de récupérer de l'argent via la vente des emprises qu'elles occupaient dans la capitale, dont, bien évidemment, l'îlot Saint-Germain.

La vente de cet ensemble, situé dans un quartier huppé, à deux pas de l'Assemblée nationale, pourrait rapporter, selon France Domaine, au moins 350 millions d'euros. En réalité, l'on pourrait s'attendre à davantage étant donné qu'il s'agit d'une estimation basse.
Seulement, la loi SRU (ou Duflot) est passée par là,.. Et Mme le maire de Paris, Anne Hidalgo, souhaiterait installer, dans ces bâtiments, au moins 50% de logements sociaux.

Conséquence : la valeur de cet ensemble immobilier s'en trouverait considérablement réduite et le ministère de la Défense pourra dire adieu à ses 350 millions d'euros!

La pression est très forte sur Matignon et sur la Défense pour que ces terrains, en plein cœur de Paris, soient vendus très en deçà de la valeur qu'ils représenteraient si l’on appliquait la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains, à savoir 25 % de logements sociaux », expliquait dans les colonnes du Point, en juin, le député Jean-François Lamour (Les Républicains), par ailleurs auteur d'un amendement visant à sécuriser les recettes immobilières des armées dans le cadre de l'actualisation de la Loi de programmation militaire.

Le problème de l'îlot Saint-Germain est connu depuis quelques mois déjà. « Compte tenu de la taille du site, il est vraisemblable qu'il comportera des bureaux et des logements, et donc des logements sociaux.

Il est impossible, à ce stade, d'estimer la moins-value qui en résultera, car il n'existe pas, à ce jour, de repreneur. Ce site ne peut intéresser qu'un investisseur très solide, car tout est à refaire pour être aux normes en matière de bureaux. Compte tenu des travaux très lourds à prévoir, il sera probablement cédé à un groupement d'investisseurs », avait expliqué Jean-Paul Badin, secrétaire général pour l'administration, lors d'une audition à l'Assemblée nationale, en octobre 2013.

Mais, dans l'absolu, l'îlot Saint-Germain pourrait même ne rien rapporter à la Défense. C'est, du moins, ce qu'a affirmé le sénateur Albéric de Montgolfier, lors de l'examen, en commission des Finances, du projet de loi d'actualisation de la LPM.
« Lorsque j'étais au Conseil de l'immobilier de l'État, j'avais interrogé France Domaine : avec une application totale de la loi « Duflot », avec une décote qui peut atteindre jusqu'à 100% dans la pratique, l'îlot Saint-Germain pourrait être cédé pour un euro », a en effet affirmé le sénateur. Obtenir un bien de 350 millions pour même pas le prix d'un journal, c'est ce qu'on appelle le « casse du siècle ».

Cela étant, et c'est tout l'enjeu de l'actualisation de la LPM, et à l'instar des députés, les sénateurs ont déposé un amendement pour éviter une telle situation, c'est à dire en visant « à exonérer les cessions immobilières réalisées par le ministère de la Défense du dispositif de décote mis en place par la loi du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement, dite 'loi Duflot' ».
Opex360- 01.07.2015


marin_furax

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ADMINISTRATEUR-MODERATEUR
avatar
marcjean




Age : Date d'inscription : 20/08/2013 Nombre de messages : 2745 Localisation : 83 Emploi/loisirs :

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Jeu 2 Juil 2015 - 8:37

Bonjour,

J’avais l’info, ou mieux, je connaissais cette « annonce » relative à « l’avenir » de l’Îlot St-Germain.

À présent, « Ils peuvent en faire ce qu’ils en veulent » : Bureaux (Ce n’est pas ce qui manque à Paris), Logements « dits sociaux »….Et, certainement un « point de restauration rapide »…..Et, tout « abandonner » pour l’Euro symbolique…(On connaît)….

- Je souhaite, toutefois, que la Grande Plaque en marbre gravée en Honneur aux Morts, ladite plaque qui se trouve dans le Hall d’entrée à droite, puisse être « déménagée » et retrouver une place d’honneur au Balardrome.
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Jeu 2 Juil 2015 - 16:42

J'émets le même souhait que FRANCOIS, mais j'ose espérer que les militaires sauront faire le nécessaire car je n'ai plus aucune confiance dans les membres du cabinet civil du Ministre ; ils ont en effet su prendre des responsabilités "contre nature" au sein du Ministère , vassalisant les militaires.
avatar
ROUSSEL Denis
Actif+++
Actif+++



Age : 73 Date d'inscription : 18/02/2013 Nombre de messages : 2443 Localisation : Toulon/Barcelonnette Emploi/loisirs : retraité / voyages en camping-cars

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Jeu 31 Déc 2015 - 13:20

Le 31 décembre 1982; "Souvenir de Permanence....de Quart" en C.O à quelques mètres sous terre, au 231.

-Cette nuit là, le...les "téléscripteurs" crépitaient...du Liban, d'Afrique, d'Ailleurs...Des Commandements des M.C.D (Missions Courtes Durées....aujourd'hui....OPEX)...


Beaucoup de Fraternité et de Sincère Camaraderie dans notre "Milieu Opérationnel"




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Sam 18 Juin 2016 - 9:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Négocié depuis un an, un accord a été annoncé par Manuel Valls et Anne Hidalgo. L'État va notamment céder l'îlot Saint-Germain (Ville), ancien siège de l'Armée de Terre, à un bailleur social.

Plus de 2000 logements sociaux vont être créés à Paris grâce à la conclusion vendredi d'un accord entre la Ville de Paris et l'Etat, qui libère ou cède des sites comme certaines casernes ou bureaux administratifs. Cet accord, négocié «depuis un an», a été annoncé par le Premier ministre et la maire de Paris lors d'un déplacement dans le très chic VII arrondissement où l'Etat cédera l'îlot Saint-Germain, ancien siège de l'Armée de Terre, à un bailleur social de la Ville de Paris.

Les 14.000 mètres carrés de surface dégagée permettront ta réalisation de 400 logements sociaux et d'équipements publics, a indiqué M. Valls en notant que cet arrondissement accueillait aujourd'hui «moins de 2% du parc social». L'accord conclu entre Ville et Etat porte sur une trentaine de sites dans divers arrondissements où l'Etat vendra des biens propres ou libérera de manière anticipée des propriétés de la Ville. M. Valls a rappelé qu'au «manque de logements sociaux» à Paris s'ajoutait leur «concentration» notamment dans le nord-est parisien.

Les ministères quittent le centre de Paris

L'Etat et ses opérateurs s'engagent ainsi à céder «avec forte décote» des immeubles qui serviront à réaliser du logement social, a indiqué le Premier ministre. D'autres sites seront vendus au prix du marché. En ajoutant des biens que la SNCF, la RATP ou l'AP-HP se sont engagés à vendre dans les prochains mois et années, ce «sont plus de 11.000 logements», sociaux ou privés, qui seront livrés, le tout rapportant un milliard d'euros à l'Etat, selon Manuel Valls.

Aucune indication, en revanche, sur le coût de cet accord. Il y a un an, le rapporteur général du budget du Sénat, Albéric de Montgolfier (Les Républicains), s'inquiétait «qu'avec une application totale de la loi Duflot, l'îlot Saint-Germain ne soit «cédé pour un euro». Les ministères qui quittent, peu à peu, les beaux quartiers de la capitale n'est pas un phénomène qui date d'aujourd'hui.
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Sam 18 Juin 2016 - 9:41

"Une remarque", toutefois à l'article ci-dessus :

- Il y avait bien d'autres "Organismes" des Armées dans "L’Îlot Saint Germain"....Paris-Armées.... Exclamation ...... Exclamation ...... Exclamation
avatar
FRANCOIS61
Actif+++
Actif+++



Age : Date d'inscription : 30/09/2013 Nombre de messages : 4312 Localisation : Var Emploi/loisirs : Photographie

Revenir en haut Aller en bas
Le 231 Boulevard Saint-Germain--Paris Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Armée de Terre

-