Le rendez-vous des Anciens de La Royale

Souvenirs et Discussions d'Anciens Marins de la Marine Nationale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message Auteur
MessageSujet: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Dim 5 Avr 2009 - 8:39

NE MANQUEZ PAS, A PARTIR DE DEMAIN SUR LE FORUM DES "ANCIENS DE LA ROYALE"

RAPANUI ou l'île de Pâques...


Extraits de l'expédition Wild+Leitz de 1983 et autres auteurs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Twisted Evil


Je t'ai arrangé ton annonce [Michel47]
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Lun 6 Avr 2009 - 2:02

Merci Michel47,
avec les coupures incessantes, surtout le week-end, je me contente de faire un copier/coller à partir de mes archives sans refaire une mise en page...

Bonjour à vous tous,

RAPA NUI ou l'île de Pâques
1er épisode

Parmi les passionnantes gravures sur cuivre qui illustrent l'atlas du voyage de La Pérouse, une des plus belles représente les statues colossales énigmatiques de l'île de Pâques, qui ont suscité au plus haut point l'intérêt des voyageurs. On peut remarquer qu'à cette époque, elles étaient encore debout, possédant leur «chapeau» cylindrique de pierre, et ne semblaient point susciter un culte spécial de la part des indigènes que l'on peut voir aux alentours, mélangés aux marins français.
Un siècle plus tard, Pierre Loti assista au transport en grande pompe de la tête géante d'une de ces statues sur le navire de guerre la Flore. Cette tête se trouve maintenant au Musée de l'Homme, à Paris.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’expédition Wild+Leitz à l’Iles de Pâques

Dans la soirée du 5 avril 1722, une flottille dirigée par le Hollandais Jacob Roggeveen navigue dans le Pacifique Sud. Sur l'un des bâtiments, l'«Africaan Galey», l'homme de vigie annonce qu'une «terre basse et plate» est en vue à l'horizon. Le Capitaine Bouman consigne l'événement sur son livre de bord et Jacob Roggeveen cherche un nom pour cette terre nouvelle. Comme l'imagination lui fait défaut ce jour là, il consulte son agenda. En 1722, Pâques tombait un 5 avril et voilà comment Râpa Nui est devenue pour l'histoire l'Ile de Pâques. Une fois débarqués, les marins sont saisis de stupeur devant de gigantesques statues de pierre renversées sur le sol. Elles doivent peser plusieurs dizaines de tonnes et aucun moyen de levage n'est présent sur l’île : pas d'arbre pour construire des leviers, pas de liane pour tisser des cordages. Les habitants ne sont guère bavards et bientôt «l'affaire» des statues devient le «mystère» des statues. Au fil des siècles les amateurs de merveilleux y ont trouvé mille explications ! tout y est passé, de la sorcellerie aux extra-terrestres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

à suivre....
Pour mes textes copier/coller je suis obligé de changer la couleur sinon ça sort en noir à peine lisible ??


Dernière édition par Pierre CARABASSE le Lun 1 Sep 2014 - 6:54, édité 1 fois
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 7 Avr 2009 - 5:13

Ia ora na outou,

RAPA2ème épisode

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(L’expédition Wild+Leitz suite)

Et les hommes de science sont arrivés, avec leur imagination et aussi avec leurs moyens techniques. Il n'y a plus de mystère à l'Ile de Pâques mais des problèmes qui ont presque tous été résolus.

Avec le concours de Wild + Leitz, l'expédition 1983 du Cercle d'Études de l'Ile de Pâques apportera très bientôt une réponse définitive à la question du peuplement de l’île. Ses habitants ne viennent pas d'Amérique du Sud, comme on l'a cm longtemps, mais de Polynésie. Ce sont des mongoloïdes. L'Ile de Pâques est un volcan aujourd'hui éteint, perdu dans l'immensité du Pacifique. Santiago est à 3.790km, Tahiti à 4.050. Elle épouse la forme d'un triangle de 24km dans sa plus grande dimension. Son point le plus haut, le mont Terevaka est à 506 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'histoire de l'Ile de Pâques n'est pas très ancienne, puisque le début de son peuplement date de l'an 500 après Jésus Christ. Avec le «Kon Tiki», Thor Heyerdahl a voulu montrer qu'il était possible d'aller d'Amérique du Sud en Polynésie en se laissant porter par le courant (NDLR - Expédition Eric de Bisschop : Tahiti Nui I le 10/11/1956 de Tahiti à Baquedano, une île à 300 miles des côtes chiliennes et Tahiti Nui II le 14/02/1957 de Constitucion, Chili à Rakahanga, îles Cook) . En fait, on peut également venir de l'Ouest, toujours sur un radeau, mais en empruntant d'autres courants. Il y a 1.500 ans, les guerres entre tribus étaient nombreuses dans l'archipel polynésien. Les rares prisonniers et leurs familles n'étaient pas réduits en esclavage ou tués, mais abandonnés à la mer sur des pirogues. On leur laissait quelques vivres, de l'eau, des animaux vivants. La plupart ont péri, dévorés par les requins. Mais quelques uns ont eu plus de chance. Ils ont échoué sur ce qui est aujourd'hui l'Ile de Pâques.

Au milieu du premier millénaire de l'ère chrétienne, Râpa Nui n'était pas le rocher sans arbres que l'on connaît aujourd'hui. Les futaies étaient nombreuses et de grande taille. Les palynologues du Cercle ; d'Études ont prouvé l'existence de palmiers géants, de 10 mètres de haut et dont le tronc pouvait atteindre un mètre de diamètre.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cratère de Rano Kao au sud-est de l'île - (carte et photo extraites du Dictionnaire Illustré de la Polynésie)

à suivre


Dernière édition par Pierre CARABASSE le Lun 1 Sep 2014 - 7:09, édité 2 fois
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 7 Avr 2009 - 9:11

La photo du cratère est excellente
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mer 8 Avr 2009 - 8:25

Ia ora na outou,

RAPA NUI ou l'île de Pâques
3ème épisode

(NDLR – Combien dénombre-t-on de Moaï, couchées ou debouts ?
Réponse à la fin de cet épisode)

Les premiers Pascuans ont lancé les bases d'une société miniature qui s'est développée sans le moindre apport extérieur. On comprend donc toute l'importance de ce véritable laboratoire en sociologie que représente l'Ile de Pâques. C'est comme si un biologiste rencontrait aujourd'hui des êtres vivants qui n'auraient jamais été pollués par des microbes. Ils se sont organisés en villages, ils ont vécu de la pêche et des ressources de la terre qui s'était peu à peu formée sur le rocher volcanique. Les coulées de lave avaient ménagé plusieurs milliers de cavernes dans le sous-sol. On n'en connaît aujourd'hui que quelques centaines. C'est là que les Pascuans collectaient l'eau de ruissellement. La société pascuane a pu se développer parce qu'elle a établi et respecté un ordre social. Dans le monde moderne, l'ordre social est symbolisé par un drapeau. Les Pascuans, eux, ont choisi les statues. Plus elles étaient grandes et nombreuses, plus le village était important, humainement et politiquement.
Ces statues appelées Moai étaient taillées dans la lave du volcan Rano Raraku et amenées jusqu'à la plage par d'astucieux moyens que l'on a reconstitués. Elles étaient érigées le dos à la mer, face au village.
L'archéologue Sergio Rapu, né à l'Ile de Pâques, a retrouvé les restes de leurs yeux faits de corail. Ces statues ne regardaient pas le village mais légèrement au-dessus de la ligne d'horizon de l'autre côté de l'île. C'est pourquoi les Polynésiens de Mangareva appelaient l'Ile de Pâques : Mataki te Rangi, ce qui veut dire : «Les Yeux dans le Ciel».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tailler une statue de 80 tonnes est un jeu d'enfant. Les artistes attaquaient la lave à flanc de volcan avec des silex, conservant l'adhérence par une fine épine dorsale. Ensuite, on fait descendre la statue le long de la pente en s'aidant de tronc d'arbres glissés auparavent dans les trous pratiqués dans cette arête, définitivement supprimée dés que l'ouvrage est maintenu par des cordages tressés. Il ne reste plus qu'à dresser la statue verticalement le dos à la mer, et le tour est joué.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ci-dessus, Ahu Vai Uru, l'une des trois statues restaurées par le professeur Mulloy. Les cendres du savant ont été ramenées à l'Île de Pâques et enterrées tout prés de cette statue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le nombre de Moaï : en 1983, la mission Wild+Leitz en a dénombré 680 dont une trentaine ont été relevées.

à suivre...


Dernière édition par Pierre CARABASSE le Lun 1 Sep 2014 - 7:23, édité 1 fois
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Jeu 9 Avr 2009 - 8:40

Ia ora na outou,

Ce livret de 16 pages est intitulé "L'expédition Wild + Leitz à l'Île de Pâques".
J'avais préparé une petite note a mettre à la fin de cette publication, la voici.
Elle est publicitaire, mais je pense que cette publicité est mérité....

(NDLR – Ces textes et photos sont extraits d’un document publicitaire de la maison Wild + Leitz, fabriquant d’optique et de matériel scientifique. Il a été distribué à ses clients. Voilà, enfin, une publicité utile et intellligente comme on aimerait en voir plus souvent !!!)
Puisqu'internet marche bien ce soir, j'en profite pour envoyer la suite !

4ème épisode :

Et cette société a vécu 1.000 ans sans trop de problèmes. Elle a même inventé une écriture, fait unique dans les îles du Pacifique, et très rare dans l’histoire de l’humanité. Cette écriture hiéroglyphique est appelée RongoRongo. 21 tablettes de bois comportant 14.021 caractères existent dans le monde. Le Rongo Rongo n'a jamais été déchiffré, mais on commence à l'analyser par ordinateur (projet IBM).
André Valenta et les autres spécialistes du Cercles d'Études de l'Ile de Pâques sont persuadés qu'il existe d'autres tablettes, dans quelques grottes restant à découvrir, ou au Pérou, là où les Pascuans furent déportés en 1862 par les marchands d'esclaves.
Les habitants de l'Ile de Pâques ne connaissaient pas la contraception, et insensiblement, ils sont devenus trop nombreux. Les calculs modernes montrent que l'île pouvait nourrir 3.000 personnes, or ils se sont retrouvés à 15.000, peut-être même à 20.000. Ils ont d'abord été victimes de leur pollution, puis de la disette. Et cette île du bout du monde est tombée dans la spirale qui terrifie les sociétés modernes. Elle a détruit son patrimoine, brûlé ses arbres, stérilisé sa terre. Bientôt il n'y eut plus qu'une seule issue possible : la guerre.
Cette guerre féroce a duré 2 siècles et elle a réduit à néant 1.000 années d'efforts. Les villages se sont épiés pour protéger leurs maigres ressources. Les chapardages se soldaient par des luttes sans merci. Les vaincus étaient parfois mangés, leurs maisons détruites, leurs Moaî renversées, face contre terre. La plus grande jamais transportée mesurait 10 mètres et pesait 83 tonnes. Une trentaine seulement ont été relevées et restaurées, notamment par le Professeur Mulloy, de l'Université du Wyoming.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La folie meurtrière des hommes a jeté au sol les colosses de pierre. Le vent, le sable et l'eau adoucissent les contours. L'herbe folle tisse un suaire étrange et dérisoire aux orgueilleuses figures abattues pour toujours. Une trentaine ont été relevées, les 650 autres redeviendront poussière au pied de Rano Raraku, le volcan qui les a vues naître.

à demain pour la suite....
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Jeu 9 Avr 2009 - 9:23

Je voudrais être à demain Pierre... Bien que je connaisse tu apportes une version très prenante
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Ven 10 Avr 2009 - 6:20

Ia ora na outou,

Avez-vous remarquez dans mon deuxième post sur ce sujet ?
la gravure extraite du livre de La Pérouse....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
un pascuan en train de piquer le chapeau d'un voyageur pirat
Heureusement que la police avait mis une caméra !!!! Cool

Dans quelques minutes, le 5ème épisode...
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Ven 10 Avr 2009 - 6:26

[b]RAPA NUI ou l'île de Pâques

5ème épisode :
(NDLR – L’histoire de l'œuf)
La société pascuane était sur le point de disparaître lorsqu'elle a eu un extraordinaire sursaut. Les chefs de tribus ont compris la nécessité de conclure une paix et de réunifier l'île. Mais qui serait le roi ? Aucun n'était assez puissant pour dominer l'autre. Pour le désigner, les Pascuans ont inventé la cérémonie de l'Homme Oiseau. Chaque année, des oiseaux migrateurs allaient pondre sur un îlot voisin de Râpa Nui. Il a été décidé que chaque camp désignerait un champion et que les deux hommes partiraient à la nage en direction de l'îlot. Celui qui le premier rapporterait un œuf, symbole de la vie, donnerait la victoire à son camp. Pendant une année, son chef serait le roi incontesté de l'île. La sagesse a payé, mais la société pascuane, trop meurtrie, n'a jamais retrouvé sa splendeur passée. La dernière cérémonie de l'Homme Oiseau s'est déroulée en 1868, l'île avait été convertie depuis longtemps au catholicisme par le Frère Eugène Eyraud. Le destin de l'Ile de Pâques sera peut-être le nôtre : surpopulation, épuisement des ressources naturelles, guerre à outrance. Aurons-nous la sagesse de réinventer une cérémonie de l'Homme Oiseau ?


(NDLR – Méditation)
Le Professeur Jean Dausset, prix Nobel de Médecine, a lancé une mise en garde en préfaçant le très beau livre «Nouveau Regard sur l’Île de Pâques» (Éditions Moana). «Il est temps encore pour l'humanité de méditer la leçon de l’Île de Pâques, d'arrêter la course, de s'unir pour exploiter nos ressources déclinantes, mais encore considérables, de limiter, volontairement, les naissances d'une manière rationnelle et réfléchie, de chercher, non pas dans le verdict du hasard, mais dans le verdict de la raison, des solutions aux rapports difficiles entre les groupes humains différents et naturellement concurrents. Sinon, comme à l'Ile de Pâques, la catastrophe est au bout de la route. Notre terre n'est pas plus grande que l'Ile de Pâques. Elle est aussi étroite et isolée. Elle n'a pas d'autres ressources qu'en elle-même. C'est par l'ingéniosité des hommes, leur bonne volonté, leur lucidité, que l'humanité pourra réussir non pas seulement à survivre, ce que de nombreuses espèces ont fait en s'adaptant aux conditions nouvelles, mais à s'épanouir encore et toujours davantage, grâce à ses extraordinaires capacités intellectuelles qui sont encore inexploitées».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le dessin de l'Homme oiseau est fréquent sur l'île. Dernier témoin d'une cérémonie sociale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Reconstitution d'un rituel autour des Moaï.

à suivre....

avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Ven 10 Avr 2009 - 7:11

La pérouse, mais aussi Loti ont été quelque peu déçus par la mauvaise conduite de ces hommes voleurs, effrontés et sans gêne.
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Dim 12 Avr 2009 - 10:10

RAPA NUI ou l'île de Pâques
6ème épisode

6ème épisode :
(NDLR – Les scientifiques)

L'expédition 1983, appuyée par Wild + Leitz, a poursuivi des recherches dans quatre directions : génétique, palynologie, spéléologie, sédimentologie.
Génétique.
Le Professeur Jean Dausset, prix Nobel de Médecine pour la découverte du HLA, va apporter la preuve irréfutable que les premiers Pascuans venaient de l'Ouest et non d'Amérique du Sud. Le HLA (Human Leucocyte Antigen) est un ensemble de marqueurs génétiques, présents dans les 5 chromosomes. L'aspect physique et les traditions ne sont pas suffisants pour déterminer l'origine d'une population, seule la génétique peut le faire.
L'expédition est allée en Polynésie et avec l'aide éclairée de l'Institut Louis Malarde de Papeete, une centaine d'échantillons de sang ont été prélevés dans les îles de Rurutu et de Mangareva. Ils ont été expédiés en Europe par avion militaire, conservés dans de l'azote liquide. Les Pascuans et les Polynésiens ont-ils le même HLA? Les analyses sont en cours. On sait déjà que les habitants de Mangareva viennent de Rurutu. Rappelons que le HLA ouvre les portes à la médecine du futur. On saura bientôt déterminer sur un embryon de trois semaines, par simple prélèvement intra-utéro, si le futur bébé, puis le futur homme, seront vulnérables à telle ou telle maladie. Grâce au génie génétique, la médecine agira avant la naissance, avant même que la maladie ne se soit déclarée.
Palynologie.
Les recherches ont été conduites par le spécialiste anglais John Flenley. Il a prélevé des pollens fossiles à Tahiti et dans les trois cratères de l'Ile de Pâques. Le docteur Flenley réaffirme que l'Ile de Pâques présentait un important couvert végétal au Xe siècle, c'est-à-dire en pleine époque de la construction et de l'érection des statues.
Spéléologie.
L'hypothèse de John Flenley est brillamment confirmée par le spéléologue Pierre Carlier. Dans une cache d'un couloir volcanique, il a découvert les écorces desséchées de petites noix de coco. Elles ressemblent beaucoup aux fruits du Jubaea Chilensis, un très grand palmier chilien, dont la hauteur pouvait atteindre 10 mètres. Des particules de carbone trouvées dans les sédiments, permettent de supposer que les Pascuans reminéralisaient leurs terres par brûlage, ce qui a contribué à la disparition des arbres. Les théodolites Wild équipés d'une boussole, ont été d'un grand secours pour cartographier les grottes.
Sédimentologie.
L'examen au microscope Leitz des diatomées fossiles donne de précieuses indications sur la situation d'une couche de terrain vieille de 100.000 ans. Ce type d'examen est complémentaire de ceux réalisés par les palynologues.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'Île de Pâques a été convertie au catholicisme par le frère Eugène Eyraud. Il est mort en 1868.
Il a probablement assisté à la dernière cérémonie de l'Homme Oiseau en 1866. Comme la cas s'est déjà produit ailleurs dans le monde et notamment aux Antilles, le Dieu Chrétien et l'histoire locale font bon ménage. Le moaï et la statue du Frère s'harmonisent très bien dans le paysage pascuan.
(je précise que ce texte n'est pas de moi, en particulier la dernière phrase ! Mad )


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Je trouve ces deux photos intéressantes, vous remarquerez qu'il n'y a aucun commentaire à la seconde.
Comment les trouvez-vous et qu'en pensez-vous ?

à suivre...
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 14 Avr 2009 - 9:28

Bonjour à vous tous,
Les deux photos précédentes m'ont interpellé :
Je ne ferais pas de commentaire sur la première, celui accompagnant la photo est suffisament éloquent.
Sur la deuxième, notre ami Claude a écrit : "L'avenir, le passé et le présent à la fois, un rappel sur l'intérieur et un autre sur la mer. C'est la photo "type" qui pourrait se passer de commentaire"
En effet, nous avons au fond à gauche le passé avec les Moaï... au milieu, le jeune scientifique et son matériel moderne.... et il ne vise pas vers le passé (les Moaï) mais vers l'avenir....... la mer !!!!
Pour en revenir à la première photo, l'auteur écrit "
Le moaï et la statue du Frère s'harmonisent très bien dans le paysage pascuan."...... Shocked Shocked Shocked
La suite dans un moment....
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 14 Avr 2009 - 9:34

Me revoilà....
7ème épisode et fin :
(NDLR – Un petit hommage à Wild + Leitz qui le mérite bien)

Les mystères de l'«Ile de Pâques» n'ont pas résisté à la curiosité des scientifiques. Mais il reste beaucoup de choses à découvrir : des kilomètres de grottes encore inexplorées et la signification des Rongo Rongo. Une seule véritable question reste posée : que regardaient exactement les statues ? On ne le saura sans doute jamais.
Une nouvelle série de recherches sur la fantastique et merveilleuse Ile de Pâques vient d'être entreprise par une mission dirigée par le Professeur Jean Dausset, prix Nobel de médecine.
Ces investigations touchent à de nombreux domaines des sciences et des techniques : biologie, topographie, géologie, spéléologie, botanique. Grandes spécialistes de l'instrumentation scientifique à base d'optique et d'électronique, les Sociétés Wild Heerbrugg et Leitz Wetziar se devaient de contribuer matériellement à la réussite de cette mission.
Wild + Leitz France, leur représentant en France, a donc affecté à la mission un soutien financier et mis à disposition le matériel nécessaire tel que microscopes de recherches Leitz, Théodolites Wild, appareils de photographie Leica.
Afin de garder des témoignages de ces travaux, Wild + Leitz France a demandé à Harry Gruyaert, photographe de grand renom, d'enregistrer avec son Leica des images de cette campagne.
Elles ont été réunies dans cet ouvrage qui vous permet ainsi de vous plonger dans le mystère de ce microcosme de Râpa Nui perdu au milieu du Pacifique à 4000 kilomètres de Santiago du Chili.
Pierre Rietzier
Directeur-Gérant de Wild + Leitz France

Reportage réalisé avec le concours du magazine GËO
Parution mars 1985.

Expédition Été 1983 du Cercle d'Études de l'Ile de Pâques, Président: André Valenta, avec la participation du Professeur Jean Dausset, Prix Nobel de Médecine.
Soutien logistique de Wild + Leitz France.

Topographie : Wild.
Microscopie : Leitz et Wild.
Photographie : Leica Leitz.
Photographe : Harry Gruyaert, Magnum.
Texte : Michel Forgit.
Conception et réalisation : Coriat & Associés.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'île de Pâques, 7 janvier 1872, vers 5 heures du matin, aquarelle de Pierre Loti dédiée à Sarah Bernhardt.
(NDLR - Avez-vous noté le pied de l'homme au premier plan ? il dépasse du cadre... Pierre Loti serait-il un précurseur de Tex Avery ? Very Happy )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
UA - CLUB LONG, longueur 80 cm, Museum für Volkerkunde, Vienne (22.761)
(NDLR - on distingue une massue identique sur l'aquarelle de Pierre Loti)
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 14 Avr 2009 - 10:46

(NDLR - on distingue une massue identique sur l'aquarelle de Pierre Loti)oui sauf la bouche qui, commissures pendantes, la rend quelque peu moins engageante, quoique l'autre ne soit guère plus avenante.... Pierre quand tu auras fini avec ton exposé tu feras signe, j'ai aussi quelques publications à faire entre autre sur le lavis de Duché de Vanci que tu as exposé au début et pourquoi, il y a dessus le voleur de chapeau...
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 14 Avr 2009 - 11:01

J'ai terminé Claude,
à ton tour de nous distraire....
En parlant du voleur de chapeau, voilà ce que j'ai relevé sur un dessin représentant le débarquement de Bougainville à Hitiaa, Tahiti....
un tahitien qui fait les poches d'un militaire

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De mon temps, c'était plutôt les vahiné Rolling Eyes
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 14 Avr 2009 - 11:45

Merci Pierre, je passe un peu mes documents dans le désordre faute d'encombrement du matériel et tout de suite en cette fin de lundi de Pâques pour toi, afin de t'aider dans ton sommeil à venir et faire de beaux rêves voici l'observation concernant le lavis affiché par toi en début d'exposé(nous ici, nous sommes déjà le mardi).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mar 14 Avr 2009 - 21:32

Bonjour Claude,
Passionnant, je suis preneur de ce genre d'explications.
Je vais rechercher l'écrit de Cook concernant le vol du chapeau de Hodges...
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mer 15 Avr 2009 - 9:14

Bonjour Pierre, En attendant les explications de Cook et peut être même en cadeau le dessin de Hodges, continuons toujours dans le désordre, demain viendra des extraits de l'escale de La Pérouse par lui même avec les commentaires de BELLEC et JACOB....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Une différence d'appellation de l'île par les Chiliens, Pierre as-tu une explication?

En fait il ne s'agit pas d'une ancre mais du grappin d'une embarcation.

Les indigènes au bain, étaient vraiment occupés à boire l'eau, d'où la méprise sur son origine. De plus il a réellement cru que les natifs de la baie d'Hudson buvaient de l'huile de baleine, une explication sera apportée plus tard....
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mer 15 Avr 2009 - 10:58

Bonjour Claude,
Passionnant !
Pour le nom de l'Île de Pâques, RAPA NUI, j'avais donné l'explication suivante :
Son nom Rapa Nui, signifie :
Rapa = pale de pagaie, plat de la lame d'un couteau
Nui = grand, grande.
L'île de Rapa (archipel des Australes) au sud de la Polynésie "française" s'appelle en fait Rapa Iti (Iti = petite).
J'ai lu quelque part que les mangaréviens et austaliens (habitants des Australes) lui donnaient un nom en tahitien du même genre. Le pito (nombril) revient souvent, Tahiti est aussi te pito o te ao nei. Demain, je vous passerai un texte qui donne quelques exemples entre le pascuan, le tahitien et le marquisien.
L'Île de Pâques doit son nom à sa découverte le jour de Pâques 5 avril 1722 par Jacob Roggeveen.
Au sujet des buveurs d'eau de mer, rien de surprenant : Dans le lagon de la commune de Punaauia, il y a une résurgence de la rivière Punaruu, donc une source d'eau douce au fond du lagon.
Bonne lecture...
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mer 15 Avr 2009 - 15:23

Pour la récupération de l'eau douce en mer, je ne crois pas me tromper en disant qu'un tel essai a été réalisé et doit encore exister, chez nous, en face de Nice. Il existerait beaucoup d'endroits où de l'eau douce s'écoule en mer en dessous du niveau zéro et le manque d'eau douce aidant, des tentatives pour la récupérer sont faites.
avatar
Jacques34




Age : 82 Date d'inscription : 30/08/2008 Nombre de messages : 255 Localisation : Vaucluse Emploi/loisirs : Retraité. Paléographie, Les trains à vapeur, généalogie etc.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mer 15 Avr 2009 - 17:13

Je ne m'étais jamais posé la question, mais il existe un problème de physique sur ce sujet?

Une histoire marine me reviens, Pendant la première guerre mondiale, un sous marin Australien qui portait juste un nom de coque a réussi à franchir le détroit des Dardanelles à la barbe des Allemands et des Turcs.

Une nuit alors qu'il opérait dans ce secteur, il fut repéré par un croiseur Turc, il tenta une immersion en catastrophe sans la réussir car en cours de plongée il fut rejeté violemment vers le haut, comme s'il avait heurté le fond qui l'aurait violemment repoussé.

Plus tard après analyse de ce cas, il est apparu qu'il avait rebondit sur une couche dense d'eau de mer qui stagnait à mi-hauteur, donc salée, alors que le détroit du Bosphore avait son eau de surface alimentée par les fleuves environnant. L'eau douce repousse l'eau salée, c'est un problème de densité.

L'honneur fut sauf, après avoir fait évacué l'équipage son commandant se rendit non sans avoir détruit ses codes et sabordé son bâtiment.
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Mer 15 Avr 2009 - 22:15

Jacques34 a écrit:
Pour la récupération de l'eau douce en mer, je ne crois pas me tromper en disant qu'un tel essai a été réalisé et doit encore exister, chez nous, en face de Nice. Il existerait beaucoup d'endroits où de l'eau douce s'écoule en mer en dessous du niveau zéro et le manque d'eau douce aidant, des tentatives pour la récupérer sont faites.
Bonjour Jacques,
Je confirme les recherches à ce sujet, en face de Nice... l'IRD (ex ORSTOM) y a participé. L'eau douce devait être récupérée dans des ballons en forme de parachute, fixés au dessus des sources sous-marines.
Je vais chercher sur le site IRD, pour voir si un rapport a été réalisé. Je n'ai malheureusement plus de nouvelle de mon collègue scientifique, Francis Rougerie, à la retraite maintenant et résidant du côté de Nice.
study
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Jeu 16 Avr 2009 - 2:24

Ia ora na outou,
Concernant la langue pascuane, voici le texte promis (extrait du "A Tahiti, en Polynésie, A l'Île de Pâques", Guides bleus, édition de 1985)

Une île polynésienne
II est assez difficile de déterminer la date exacte du
premier peuplement de l'île de Pâques. De larges
discussions ont encore lieu sur l'origine exacte des
populations qui s'y installèrent. Mettons de côté les
hypothèses fantaisistes émises par certains auteurs
selon lesquels les Pascuans auraient pu être les der-
niers survivants du continent du Pacifique à moins
qu'ils ne fussent descendus d'une autre planète... Il
n'en reste pas moins qu'il existe plusieurs théories
sur l'origine du peuplement de notre île. Il convient
de replacer cette question dans le débat concernant
le peuplement de l'ensemble de la Polynésie. Ces
hommes sont-ils venus de l'Est, des côtes améri-
caines, ou de l'Ouest, de l'Indonésie en passant par
tous les archipels du Pacifique? Nous avons déjà
répondu à cette question à propos de Tahiti et des
Marquises. Voyons ce qu'il en est pour l'île de
Pâques. Pour le voyageur moderne un peu observa-
teur et venant de Tahiti, il n'y a guère de doute. Si,
ethniquement, le peuplement semble très mêlé depuis
les diverses arrivées européennes et chiliennes, le
dialecte encore largement parlé par les originaires
est bien polynésien. Les mots, les tournures sont
généralement archaïsants par rapport au tahitien
moderne et plus proches des dialectes marquisiens
ou mangaréviens. A titre d'exemple, nous donnons
ci-dessous quelques mots particuliers avec leur équi-
valent en tahitien :
Pascuan……..Marquisien……….Tahitien
Ariki……….…..ariki………….……… ari'i....... chef
taringa....... pu-a'ika........... taria...... oreille
moko......... moko............... mo'o...... lézard
mango....... mako................mao....... requin
hare.......... ha'e................. fare....... maison
henua........ henua.............. fenua..... pays
kai............ kai.................. ai........... manger
maunga..... mou'a.............. moua...... montagne
tangata..... enata............... ta'ata..... homme

Ainsi la grotte des mangeurs d'hommes se dit Ana
Kai Tangata à Rapa-Nui. Elle serait Ana Kai enata aux
Marquises et Ana ai ta'ata a Tahiti. En dehors des
constatations linguistiques, il existe de toute façon
un certain nombre de légendes dont le fond histo-
rique n'est plus à prouver. Celle de Hotu Matua est
très populaire à l'île de Pâques. Hotu Matua est
considéré par les îliens actuels comme le fondateur
de leur peuple. A la suite de la vision d'un certain
Haumaka, sept jeunes gens originaires d'un pays
nommé Hiva vinrent reconnaître Matakiterangi. Les
sept grands moai de l'Ahu Akivi regardant vers le
large, vers Hiva, vers l'Ouest, à la différence de toutes
les autres statues, sont souvent considérés comme
leur représentation. Puis un beau jour un roi de Hiva,
Hotu Matua, chassé de son pays pour des raisons
obscures, débarquait sur l'île avec deux grandes
pirogues et plusieurs dizaines d'hommes, de femmes
et d'enfants, à Anakena qui devait rester le lieu de
séjour privilégié des rois. Nous avons là l'exemple
type d'une migration polynésienne. Son origine? Les
Gambier ou plus probablement les Marquises; sa
date? fin du IXe siècle. En tout cas, Hotu Matua et les
siens amenaient avec eux plantes et animaux qu'ils
acclimatèrent sur l'île : taros, ignames,, patates,
bananes, mais aussi toromiro, mahute (petit mûrier
dont on utilisait l'écorce pour le tapa) et enfin les
poules et les rats. Ils s'installèrent, colonisèrent le
pays, croissant et se multipliant à chaque génération.
L'organisation de cette société nouvellement implan-
tée ne laisse non plus aucun doute sur ses origines
polynésiennes. Le territoire de l'île était partagé entre
huit tribus principales parmi lesquelles les Miru au
Nord-Est, les Haumoanaau Sud, les Tupahotua l'Est.
Chaque tribu avait son chef et ses personnages
importants, les Tangata Honui. Au-dessus de toute
l'organisation, un roi, descendant de Hotu Matua
selon la légende, le Ariki Henua (mot à mot : le chef
du pays). La plupart du temps le Ariki est choisi chez
les Miru qui semblent jouer le même rôle que les
Teva de Papara à Tahiti. Eminemment polynésienne,
la coutume selon laquelle le chef perd son pouvoir—
son mana — à la majorité de son fils; polynésienne
aussi toute l'organisation sociale des tribus avec
leurs Maori Rongorongo, savants lettrés, leurs Maori
anga hare qui présidaient à la construction des
grandes cases-bateaux et les Maori anga moai et
anga ahu qui jouaient le même rôle dans les
constructions religieuses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'Ahu Vinapu à Rapa Nui : le détail de l'assemblage des pierres fait penser aux incas.

Je crois avoir fait une petite erreur dans un de mes posts précédents :
Les Marquises, ce n'est pas Fenua Enana mais Fenua Enata, ce qui veut dire "Terre des hommes".... c'était prémonitoire ?
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Jeu 16 Avr 2009 - 7:35

Effectivement ainsi que chez les pascuans, à Tahiti, le roi perdait son titre à la majorité de son ainé. Tout semble bien indiqué l'origine venue des iles et atolls du pacifique. Pourtant cette île devrait avoir le regard tourné en direction du pacifique et non vers l'Amérique comme elle le fait, quoique, le doute n'est pas levé puisque tu remarques toi même que l'assemblage des pierres ressemble étrangement à celui des Incas. Peut être une étape de plus vers la sédentarisation?....
Pour suivre, "l'escale à l'isle de Paques de monsieur de LA PÉROUSE" racontée par l'interessé et par Yves JACOB dans son livre L'énigme Lapérouse aux éditions Tallandier.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par SAINT ETIENNE Claude le Jeu 16 Avr 2009 - 8:17, édité 1 fois
avatar
SAINT ETIENNE Claude




Age : 71 Date d'inscription : 17/11/2008 Nombre de messages : 1202 Localisation : Normandie / CALVADOS/ LECAUDE Emploi/loisirs : Retraité - Cinéma - lecture principalement histoire

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Jeu 16 Avr 2009 - 8:11

Ia ora na Claude,
Excellent, je ne connaissais pas ce texte....
De mon côté, j'ai trouvé le texte de James Cook sur son passage à l¨Île de Pâques le 12 mars 1774 (deuxième voyage).
Je vais d'abord digérer, ainsi que nos amis, le texte de La Pérouse et demain je publierai celui de Cook.
Bonne lecture.....
avatar
Pierre CARABASSE




Age : 76 Date d'inscription : 28/02/2009 Nombre de messages : 395 Localisation : Papenoo - Tahiti Emploi/loisirs : retraité étudiant

http://tehoanotenunaa.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
RAPA NUI ou l'ïle de Pâques Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3 Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le rendez-vous des Anciens de La Royale :: 

Les Campagnes et l'Outre-Mer

 :: 

C.E.P et Oc. Pacifique

-